LooK ArounD …

dormir_par_terre

Durant cette (pas si) courte semaine durant laquelle je me suis crue Lundi le Mardi et Jeudi le Mercredi, j’étais seule à gérer les enfants, Mr Réglisse entretenant son hâle à l’étranger … Bon ok, il a fait un tour à la plage, mais il a aussi bossé comme un dingue. C’était un voyage professionnel, pas des vacances.

Gérer les doudoux seule, ça ne me dérange pas. C’est vrai que Mr Réglisse a beaucoup plus d’autorité que moi et que le soir, quand il rentre, je m’isole un peu dans la cuisine, lui laissant la main avec les doudoux, mais ça ne me gêne pas de devoir tout gérer durant quelques jours. Certaines mamans solo le font toute l’année, alors pourquoi je n’y arriverai pas !? [C’est un peu ma devise : Les autres y arrivent alors pourquoi pas moi ? C’est d’ailleurs ce que je m’étais dit pour l’accouchement sans péridurale]

De toute façon, m’apitoyer sur mon sort n’est pas mon style. Ok, je râle parfois beaucoup pour des futilités genre “on est encore en retard ce matin”, mais jamais je ne me plains. J’assume. Puis à vrai dire, je ne trouve pas cela compliqué ou insurmontable. Mais suis-je peut-être un peu trop zen. Aussi vive qu’un mollusque parfois même.

Je ne devrais peut-être pas écrire ce que je vais écrire car beaucoup de mamans se reconnaîtront, peut-être même certaines que je côtoie tous les jours [Enfin, ne vous sentez pas visée immédiatement pour autant]… Je ne leur en veux pas, mais vraiment, je préfère me taire quand je les entends se plaindre que pour une fois, elles ont du tout gérer seule, que personne ne les a aidé et donc qu’elles sont trop trop fatiguées. Je préfère aussi me taire quand elles se demandent comment faire garder leurs enfants alors que les grands-parents se prennent une semaine de vacances ou quand elles se disent que vraiment les journées seraient vraiment trop longues pour leurs enfants s’ils allaient à la cantine et à la garderie…

Oui, je me tais parce que j’avoue que ça m’énerve, parce que ces situations sont mon quotidien [et celle de beaucoup d’autres mamans]… Gérer la conduite à l’école et récupérer les enfants le soir, gérer les problèmes de garde en cas de maladie, de grève, de vacances scolaires, d’épidémie de grippe A… Je ne peux pas appeler mes parents et leurs dire que j’ai besoin d’eux pour aller chercher les enfants à la sortie de l’école ou pour garder un doudou malade. Je n’oserai même pas le faire… Leur imposer les doudoux 1 semaine durant certaines vacances scolaires me parait bien assez.

Je ne jette pas la pierre aux mamans qui profitent des grands-parents pour s’occuper de leurs enfants [et encore, je ne parle pas des économies qu’elles font sans cantine ou garderie à payer], ni même celles qui ont des hommes avec horaires de fonctionnaire [le mien ne rentre pas avant 19h30 le soir], mais zut, arrêtez de vous plaindre et rendez-vous compte de la chance que vous avez!

Je n’aime pas jouer dans la surenchère alors si je vous entends vous plaindre, je n’en rajouterai pas une couche avec mon cas [bon, je le fais de temps en temps quand même]. Non, je me tairai. De toute façon, ce n’est pas dans ma nature de me plaindre. J’aurai plus tendance à me dire que si j’en suis là, c’est de ma faute. Bon d’accord, je me plains parfois un peu quand même, comme quand j’aimerai pouvoir aller au judo tous les mercredis après-midi avec Tibiscuit…

Mais je vous assure , il y a certaines plaintes qui sont parfois vraiment abusées! Parce qu’en parlant, la personne ne se rend pas compte qui elle a en face d’elle, elle ne se soucie pas du mal (moral) qu’elle peut causer avec ses propres paroles. Par contre, jamais je ne le dirai en face. Je me tairai. Pas la peine d’entrer dans un conflit inutile.

Il y a aussi des mamans que j’admire, comme ma soeur par exemple, car elle n’a pas pris de 4/5ème à sa reprise du boulot après sa 2nde grossesse, parce qu’elle repasse [et pas moi, à part les chemises de Mr Réglisse], parce qu’elle a un chien qui perd pleins de poils, parce que le soir, elle rentre parfois encore plus tard que moi … J’admire aussi les mamans qui tricotent ou cousent [mais ça n’a vraiment rien à voir avec mon billet]. Sans oublier celles et ceux qui ont le courage de devenir mère ou père au foyer car la pression sur l’entretien de la maison est encore plus forte.

Bon maintenant que je me suis mise plein de mamans à dos [avec un billet nul, sans queue ni tête], j’ajouterai que pendant que j’étais seule à gérer les doudoux, je me suis faite attaquée par une horde de microbes printaniers, me valant un bon gros rhume. Oui, je sais, je suis à plaindre.

[photo : Moi aussi ma fille s’endort par terre … Opio, en voici la preuve!]

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

41 commentaires sur “LooK ArounD …

    the parisienne

    (9 avril 2010 - 8:00)

    moi je dis, les mamans sont formidables, celle qui ont de l’aide et celles qui en ont moins, et on ne nous le dit pas assez souvent ! Vive les mamans !!

      La Mère Joie

      (9 avril 2010 - 8:26)

      Moi je dis, the parisienne est formidable !

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:47)

      Merci 🙂
      Enfin, ça ne veut pas dire non plus que les non mamans ne sont pas formidables, on a toutes nos soucis à gérer mais il faut savoir relativiser par rapport aux autres.

    Libelul

    (9 avril 2010 - 8:59)

    Oui oui The Parisienne a raison.

    Bloody Mary

    (9 avril 2010 - 8:59)

    J’adore me plaindre, j’aime qu’on me plaigne c’et mon côté narcisse et surtout fille unique égoiste 😉
    Moi aussi j’ai un méga rhume qui veut pas me foutre la paix (tu vois je veux encore me faire plaindre)

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:49)

      Tu vois par contre, s’il y a bien un truc que je n’aime pas, c’est qu’on me plaigne 😉
      Parce que je ne me trouve pas à plaindre, tout simplement 🙂
      Et je trouve peu de personne à plaindre en fait… sauf les femmes qui doivent gérer un mari gravement malade ou des enfants gravement malades.

      Bon, si un jour, on se rencontre, tu ne te plains pas s’il te plait 😉

        sabine

        (9 avril 2010 - 11:01)

        ah moi c’est pareil je déteste qu’on me dise “ah, je t’admire, je ne sais pas comment tu fais” ma belle soeur me le dit tout le temps ça ME GAVE! moi je plains quand ils sont malades mais tout de suite j’ajoute qu’il n’y a rien de grave, le plus terrible c’est d’avoir un enfant qui a des gros problèmes de santé 🙁

    Stéphie et les Cacahuètes

    (9 avril 2010 - 9:09)

    Et oui… faire des gosses et les assumer, sont 2 choses bien différentes !
    promis, je ne me plaindrai plus 😉
    car j’ai la chance d’être à la maison, profitant de toutes les premières fois de mes enfants… + la chance d’avoir ma mère pas trop loin + mes beaux-parents hypers-demandeurs pour garder la tribu… + un homme qui rentre manger le midi, et pas trop tard le soir…
    et malgré tout, parfois on a tendance à s’apitoyer….

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:50)

      Nan mais attends! Tu en as eu 3 d’un coup à assumer! Tu as le droit de te plaindre! … mais juste un peu 😉

    Virginie B

    (9 avril 2010 - 9:12)

    ne me plains pas…mon homme est TRES souvent en déplacement prof mais j’ai la famille à mes côtés, j’assume beaucoup beaucoup pour le quotidien des enfants mais je sais aussi que certaines mamans sont comme moi et sans la famille alors !

    electromenagere

    (9 avril 2010 - 9:54)

    Moi je me plaindrais bien mais comme la seule personne à qui je peux parler en ce moment à deux mois je laisse tomber ! 🙂

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:51)

      Puis je suis sûre que lui aussi a envie de se plaindre 😉

    Firemaman

    (9 avril 2010 - 10:15)

    Je crois que toutes les mamans, au foyer, travaillant, aidées ou pas, cherchent la même reconnaissance qu’elles ne trouvent pas toujours dans leur entourage, et aussi un peu de solidarité féminine.
    Mais non ton billet n’est pas sans queue ni tête, c’est une réflexion, on se croirait dans ta tête.

    val

    (9 avril 2010 - 10:22)

    Je pense que chacun bidouille comme il peut! C’est pas simple d’être parent(s), on se sent parfois, nul(les), parfois dépassé(es), certain(s) culpabilise(nt), bref, dur, dur!!!
    Faisons seulement ce que nous pensons être juste!
    Bon courage à toutes!

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:53)

      Exactement !
      [mais qu’on ne se plaigne pas trop devant moi quand même :p ]

    shalima

    (9 avril 2010 - 10:45)

    Moi ce n’est pas tant celles qui se plaignent d’être débordées qui m’agacent, parce que me noyer dans un verre d’eau, je sais très bien faire aussi (et souvent), c’est plutôt quand on me demande : heu, mais comment tu fais ? Ben, je fais, c’est tout, j’ai pas forcément le choix, et je ne pense pas être la plus à plaindre ! 😀

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 10:54)

      Voilà! C’est tout ce que je voulais dire!
      Tout pareil!
      Je fais et je ne trouve pas que ce soit insurmontable !

        sabine

        (9 avril 2010 - 11:03)

        exactement ma pensée. “comment tu fais” est vraiment une question CON! tu fais c’est tout t’as pas le choix et ça va. Le pire c’est quand on a eu les jumeaux, certaines personnes dramatisaient la situation en espérant m’entendre me plaindre et je leur clouais le bec d’un “ça va très bien” même si j’vais des valises sous les yeux 😉

    opio

    (9 avril 2010 - 12:23)

    moi j’ai décidé que j’allais me plaindre, maintenant, terminé d’épargner tout le monde. Enfin tout le monde… j’en vise un seul, et celui là je ne vais pas le rater. Plaignez Mr Opio parce qu’il va pas comprendre ce qui va lui tomber sur le coin de la tronche à partir de MAINTENANT

    oui je suis en manque de sommeil, je crois que c’est clair…

    enfin bon quand même 19h30 ????? mouarf !!!!!! petite joueuse 😀

    non je plaisante

    j’aimerai lancer un sondage quand même, juste pour afficher les résultats chez moi en GROS

    QUI a un mari qui n’a pas pris UN SEUL JOUR DE PATERNITE a votre retour de la maternité ? je parle pas des 14 jours hein non ça, j’en parle même pas, je parle des 3 jours légaux ????

    et c’est là que je me rends compte que je suis en fait moi aussi une princesse au ptit pois 😀

    En fait quand ça va pas, moi je pense aux mamans de jumeaux… et ça va de suite mieux. SOrry Sabine, c’est mon Deroxat à moi… arf…

      sabine

      (9 avril 2010 - 14:21)

      moi je pense aux mères de triplés et plus 🙂

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 13:36)

      Euh… je peux te dire que pour mes 2 grossesses, Mr Réglisse a pris tous les congés qu’on lui offrait, tous ! Et franchement, ça m’a bien aidé.
      Je pense même que c’est grâce à ça que j’ai évité le baby blues.

    opio

    (9 avril 2010 - 12:25)

    je note qu’elle a au moins l’idée de se mettre sur un tapis la tienne 😉

    gazelle26

    (9 avril 2010 - 12:40)

    Je déteste aussi les gens qui se plaignent et qui ne reconnaissent pas la chance qu’ils ont !! Tout le monde à ses soucis mais j’aime quand on reconnait que l’on est chanceux par rapport à d’autres…J’ai une femme de ménage, j’ai quelqu’un qui me repasse notre linge mon homme mon fils et moi), j’ai 2 min de bus pour aller bosser etc….donc j’évite de me plaindre même si j’ai du boulot aussi à la maison, je reconnais la chance que j’ai ! sans mettre le feu aux poudres, c’est que les personnes dans l’éducation nationale qui se plaignent souvent de choses et d’autres justifiées ou non alors que quand même, si j’avais autant de vacances qu’eux, je ne me plaindrais pas, même si leur boulot est difficile, je n’ai jamais dis le contraire, je dis que ce serait bien qu’ils reconnaissent leur chance de finir tot la semaine et de ne travailler que 4 jours sur 7….surtout comparé aux gens qui bossent en usine, sur des chantier etc…

    Ptisa

    (9 avril 2010 - 13:16)

    ben tu sais, on se regarde tous le nombril … moi je me dis toujours qu’il y a pire ailleurs alors je me plaint rarement.

    charline

    (9 avril 2010 - 14:06)

    hihihi
    moi je dis rien on est loin de la france alors on ne compte que sur nous…..
    pis vu comment cest la fete avec les parents a mathieu jamais jy mettrais ma fille meme si on habitait a cote, mon pere lui est un peu boheme alors soccuper dun enfant ce nest pas son truc
    mais pour regler le probleme de garde, de menage, de gestion de la maison…je bosse de chez moi comme ca cest tout regle dun coup! meme si je suis crevee le soir pas grave!
    pis bon se plaindre un peu cest nornal non?

    Dom

    (9 avril 2010 - 14:06)

    Je plussoie Shalima, on fait épicétou.

    Après, certaines sont plus calimero que d’autres, mais en ce qui me concerne, ouf ! On est bien deux à gérer.

    Maïpi

    (9 avril 2010 - 14:21)

    c’est toujours délicat de se plaindre…
    on en a besoin, toutes, à un moment où un autre… alors c’est bon de pouvoir le faire !
    mais il est vrai qu’il faut mesurer le public auquel on s’adresse et se mettre à la place de son interlocuteur pour savoir si on ne va aps le heurter avec nos larmoiements, ou juste l’énerver même ;)…
    et a contrario, il faut savoir laisser les autres sortir leurs peines, leurs doutes, leurs fatigues, sans comparer à d’autres ou à soi, sans rabaisser les pb de l’un sous prétexte qu’il y a pire ailleurs…
    et ça non plus c’est pas facile !
    je suppose que ces plaintes que tu reçois sont répétées et finissent par t’agresser car tu y vois comme une remise en cause de tes choix (garderie, cantine) et aussi comme un dénigrement de tes soucis (te donnes-tu le droit de te plaindre ?)

    tu vois, la semaine prochaine je suis seule avec 3 de mes loulous (Hilaire part en vacances avec ma mère et Denis monte bosser pour son père à Paris), me suis organisée, ça va le faire… vais même réussir à bosser, à diriger une réunion du personnel lundi etc…
    quand je dis “non je pourrai pas faire ceci ou cela la semaine prochaine car je suis seule avec 3 des enfants” je ne le dis pas pour me plaindre, juste pour expliquer que je décharge au max la semaine prochaine qui s’annonce plus compliquée… et pourtant, en retour, je n’ai que des “oh!” admiratifs et “ma pauvre” etc…
    résultat j’embraille sur des “ah non mais tout va bien ! t’en fais pas !” et j’en remets une couche sur la liste des trucs à faire…
    parceque je ne veux pas qu’on me plaigne pour une semaine qui n’est pas insurmontable, que bien de mes amies solos avec plein de mômes assument, voir des amies pas solos avec pleins de mômes et un mari qui rentre tard/aide pas/est militaire etc…
    et pourtant, j’aime bien aussi qu’on me plaigne un peu 😉 lol !!!

    autrement dit, c’est vraiment pas facile de faire passer le message que “là mon quotidien est un peu chamboulée et je m’en suis sortie comme une reine, je suis fière de moi, admirez-moi bordel !” sans qu’on entende une supposée plainte derrière.

    Alors moi je te dis chapeau pour ta semaine seule avec tes loulous parceque tu as du mettre en place plein de petites astuces pour que ça se passe bien, parceque tu t’en es bien sortie, que tu dois en être fière et que, voilà, je te plains pas pour l’absence de ton homme (quoique ils nous manquent vite ces affreux), mais je te dis bravo pour le défi “semaine sans Réglisse” relevé !!

    et je t’envoies plein de courage pour supporter les plaintes des autres, sans douter de TES capacités, et sans relativiser leurs problèmes (qui sont forcément diff des tiens)… parceque c’est vraiment pas facile.

    par contre accoucher sans péri, fastoche…

    huhu, ok, je sors…

      MissBrownie

      (9 avril 2010 - 14:26)

      Voilà, tu as tout compris !
      C’est exactement ça!
      Mais en 7 ans de conversations, tu me connais un peu quand même maintenant 🙂 [même si en ce moment, je ne passe pas beaucoup sur le groupe…]

      Sont en vacances les tiens en ce moment ?

      Moi la semaine prochaine, ce sera cool, les enfants seront chez mes parents 🙂

      Tu vois, Mr Réglisse m’avait proposé de mettre les enfants en vacances chez mes parents durant sa semaine d’absence et j’ai refusé. Je ne voulais pas me retrouver seule :p

    Maïpi

    (9 avril 2010 - 14:24)

    pinèze !! je t’ai fait un roman !! hihihi !!

    Cynthia

    (9 avril 2010 - 15:07)

    Ce qui me gave c’est le regard plein de pitié de ma belle-mère qui se demande comment on va réussir à vivre sans son aide (“Hé oh ! On ne se plaint pas, ne le faite pas pour nous ! On a réussi sans vous on devrait pouvoir reprendre notre rythme normal de vie !” enfin ça c’est que je lui dirais si j’étais pas une dégonflée :p)
    En coup de stress, je pense à un couple d’amis qui ont eu leur deux enfants alors qu’ils venaient d’acheter une ruine à retaper en pleine campagne normande où il y avait juste l’eau courante et l’électricité à la naissance de leur aînée et qu’eux deux travaillaient, d’un seul coup ça me calme ! ^^

    Sandrine

    (9 avril 2010 - 16:01)

    tiens, je m’étais dit la même chose pour l’accouchement (avec péridurale). Genre pleins de femmes y sont passées avant moi alors il n’y a pas de raison que je n’en sois pas capable 😀

    En revanche, je profite bien de ma Maman qui n’attend que ça. Ma fille va en nourrice, mais de temps en temps, elle me la prend une semaine (sauf quand elle est atteinte de GASTRO aigue hahahah… comme tout le monde je pose ma journée).
    J’avoue, il m’arrive de me plaindre car souvent j’ai l’impression de courir après ma vie, de manquer de temps pour m’évader à grands renforts de loisirs créatifs, pour prendre soin de moi, pour tenir la maison rangée. Il suffit pourtant que je plonge mon nez dans le cou de ma fille pour que toute frustration disparaisse.

    Kahlan

    (9 avril 2010 - 16:10)

    A partir du moment où on est centrée sur soi, il est difficile de penser que les autres peuvent en faire autant que nous, ou plus. Mais c’est souvent ça, et dans beaucoup de domaine. Les gens ne font jamais aucun effort pour se mettre à la place des autres, on dirait qu’ils n’ont aucune psychologie…

    madamezazaofmars

    (9 avril 2010 - 16:33)

    Moi j’ adore me plaindre, mais de mon boulot, de mes bourrelets, du temps qu’ il fait, oui en fait je suis une pleureuse c’est ça, qui en plus a de la chance parce que son fils quand il ne va pas a l’ ecole est gardé par ses grands parents. Non vraiment je ne devrai plus faire ça, c’est indecent…

    Cat

    (9 avril 2010 - 17:07)

    Juste un petit bonjour en passant, d’une amie nantaise de Dom.

    Carole

    (9 avril 2010 - 17:20)

    Je suis plutôt d’accord… si je dois me plaindre c’est parce que ça ne marche pas comme je veux!
    mais sinon je bosse comme une cinglée, souvent le soir, j’ai pas de femme de ménage ni de grands parents qui peuvent me dépanner, ok j’ai qu’une enfant tout est plus facile! mais oui je me plains de ne pas voir assez mon enfant!
    ce que j’aime pas c’est celles qui se plaignent alors qu’elles ne bossent pas beaucoup, qu’elles ont des sous pour femme de ménage, nounou et cie, et des grands parents pour les loisirs, là c’est pas décent de se plaindre devant une mère solo qui galère par exemple…
    et ça ne me dérange pas d’assumer seule quand il le faut!

    Ces dernières on a tellement dit aux femmes qu’elles avaient le droit de se plaindre et de dire que tout n’était pas rose dans la maternité (ah bon, c’est pas vrai?!!!!) que maintenant on arrive à l’effet inverse. Ok elles osent mais c’est devenu la norme. Tu deviens suspecte quand tu dis que tout va bien et que tu es heureuse comme ça, c’est l’hallu quand même!

    pivoine

    (9 avril 2010 - 17:24)

    Moi je ne me plains pas, le petit va chez ses grands parents de temps en temps mais il faut que ça reste leur plaisir à EUX. Ils ne sont pas une garderie.
    Moi un truc qui m’agace très fort ce sont les mamans qui se plaignent de leur gosse (il parle trop, il bouge beaucoup, il faut toujours jouer avec lui…un gosse “normal” quoi!). Parce que j’aimerais bien voir avec un gamin qui ne va pas bien comment elles s’en sortiraient….elle regretterait peut être leur “petit monstre”.

    plop! 😀

    (Elle est adorable chupa! je la demande en mariage pour mon fils ^^)

    bergie

    (9 avril 2010 - 19:18)

    moi je me plains aujourd hui car c’est le jour au j aurai du accoucher (je suis à terme) et rien rien rien.
    bibou 1 est chez ses grands parents avec son copain la varicelle depuis 5 jours.il nous manque
    oui j’en ai marre !!! (bon jy crois à mort pour cette nuit!)

    chocoladdict

    (9 avril 2010 - 22:59)

    parfois j’aimerais bien avoir au moins une personne de ma famille pas loin pour avoir une toute petite marge de manoeuvre, une petite respiration…en attendant on s’arrange avec l’homme, on jongle et on attend toujours avec impatience les moments où on se pose, on court moins…

    Bibina

    (11 avril 2010 - 19:10)

    @ Opio : mon homme non plus n’a pas pris un seul jour au moment de mes accouchements (enfin, il était quand même présent le jour J …).
    En semaine, on ne le voit pas beaucoup, il est parti avant 7 h et ne revient pas avant 19 h 30, crevé. Donc je gère tout à la maison. Parfois, la fatigue aidant, j’en ai marre, mais j’ai signé en connaissance de cause, donc je ne me plains pas … Et la famille n’est pas très loin, ça aide …
    Et puis sincèrement, je crois que ça me gonflerait qu’il soit à la maison à 18 h !!!!

Laisser un commentaire