Anglicisme

dessin-chupa

Jeudi soir, TiBiscuit mange son yaourt à la vitesse d’un escargot de la mort qui tue. Il prend même un 2ème yaourt. Comme ce sont les vacances, nous ne disons rien, nous le laissons faire.

S’il fait tout ce cinéma, c’est uniquement pour regarder “You Can Dance“. Il adore regarder des films ou des émissions de danse. Peut-être l’effet “High School Musical”, vu tout petit, tout comme “Hair Spray”. Il est hypnotisé par la télé. Il s’intéresse à savoir qui sont les membres du jury, qu’est ce qu’un chorégraphe tel que Kamel Ouali et il lit aussi les sous-titres.

C’est là qu’il nous demande :

C’est quoi un latin loup vert ? Euh … un latin l’ovaire ...”

Je vous retranscris là par écrit ce que j’ai compris oralement. En toute logique, il a lu à la française. Quoique la première version était un mix…

A la maison avec une fille au Cp et un garçon au Ce1, ils ne cessent de déchiffrer tout ce qu’ils voient. Mais alors que j’avais cru entendre un jour qu’en France, les anglicismes devaient être réduits, nous en voyons aujourd’hui partout. A tel point que parfois je me demande si on ne tente pas de nous rendre bilingue à travers les produits de grandes consommations, la télé, voir même au boulot avec les cadres sup qui adorent abuser de termes anglais quand ils parlent. Même sur les paquets de gâteaux apéros, on peut lire “idéal pour dipper” . Evidemment tout le monde connait la signification de dipper

C’est donc souvent que nous reprenons nos enfants avec un :

“Non, ce mot là ne se lit pas comme cela car c’est un mot anglais. On ne prononce pas de la même façon en anglais”

De quoi y perdre son latin quand on apprend à lire.

Durant cette même soirée, TiBiscuit m’a demandé pourquoi il était écrit #youcandance en bas de l’écran… Je me suis lancée dans une définition simplifiée du live tweet

C’était ma (frian)dise du dimanche. Et vous, des (frian)dises à partager cette semaine?

Si vous publiez une (frian)dise sur votre blog, prévenez-moi, le lien de votre billet sera ajouté à ce billet .

friandise

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

8 commentaires sur “Anglicisme

    madamezazaofmars

    (4 mars 2012 - 10:04)

    Excellent !!!
    Bon Dimanche

    Vinie

    (4 mars 2012 - 15:50)

    Ah oui tiens, il faut que je pense à retenir les bons mots à Timinoo pour les mettre en (frian)dise le dimanche 🙂

    Hihi j’adore 😉 Quoi que moi le franglais c’est ma langue preferee! Le petit bout ne parle pas encore mais quand ca me fait tout drole de penser qu’il va parler en anglais d’abord et en francais apres…

    Amy / Kahlan

    (4 mars 2012 - 17:11)

    Oui en effet, il y a de quoi déstabiliser les petits qui sont en train d’apprendre à lire !

    Mlle Toutouille

    (4 mars 2012 - 18:48)

    Latin loup vert. Ahahaha, j’adore

    Delph

    (5 mars 2012 - 3:20)

    C’est un sujet qui m’énerve beaucoup parce qu’au Québec on fait tout pour préserver la langue française, parfois à l’excès même, mais en français on dirait que c’est tout l’inverse! Quand j’entends parler de jus de cranberry alors qu’un mot français existe (canneberge), je trouve ça choquant!

    Maud

    (5 mars 2012 - 13:14)

    Ici, l’anglais n’envahit pas encore les discussions, malgré les premiers cours…
    Dernière friandise de léo : il parlait de bateau laveur… Alors je le corrigeais avec bateau à vapeur… Mais il insistait avec bateau laveur… Peut-être un mix avce raton laveur? On ne saura pas…

    Fanny

    (6 mars 2012 - 23:02)

    Tu peux pas imaginer le nombre de mots que je dis en anglais depuis que je suis à Paris, c’est ancré dans les moeurs. Pour ma défense, c’est aussi un moyen de me rappeler l’Australie et puis, il y a des mots que j’aime plus en anglais qu’en français. Mais je trouve ça quand même un peu naze au fond.

Laisser un commentaire