Les griffeurs de cauchemars

doudou-tigre-leopard

La nuit, quel moment angoissant. Quelque soit l’âge. Il suffit de laisser son imagination vagabonder pour avoir peur de tout et rien. Il suffit de se convaincre que tout va bien, que ce bruit étrange n’est rien pour ne plus avoir peur de rien.

Tous les soirs, mon tout-petit demande 1 ou 2 histoires. Mais 3, c’est encore mieux. Parfois, c’est Chupa qui lit les histoires. Parfois c’est moi.

Tous les soirs, il faut faire 1, 2, 3, 4, 5  bisous et des câlins à l’infini. Des câlins qui me rappellent ceux que je faisais à ma maman. Des câlins avec peu de tendresse, juste serrer très fort et le plus longtemps possible.

Tous les soirs, Chichi me dit :

“Maman, je veux te dire quelque chose …”

Il y a les soirs où il va me dire :

“Maman, je veux qu’on soit vivant longtemps ! Je ne veux pas qu’on mourre tous dans un accident de voiture … Dans combien de dodos tu vas mourir ? Et dans combien de dodos tu seras vieille ? Quand je serai en grande section, tu seras vieille ?”

Puis, il ne comprends pas que je lui réponde “Je ne sais pas” à la question “dans combien de dodos tu vas mourir”. Il voudrait savoir. Il voudrait se rassurer. Savoir s’il aura le temps de se trouver une femme parce qu’il ne veut pas une autre maman.

Les autres soirs, il me dit :

“J’ai peur. Je ne veux pas faire de cauchemars”

Alors, j’ai cherché une astuce. Chichi n’a pas d’attrape cauchemars. Par contre il a un griffeur de cauchemars. Son petit léopard en peluche a été promu au titre de griffeur et croqueur de cauchemars. Il est là, la nuit, à veiller à ce que les cauchemars ne rentrent pas dans sa tête. Il les griffe avant et hop, ils fuient.

Naïvement, j’ai pensé que Léo le léopard garderait son titre. Mais non, Chichi m’a dit qu’il avait griffé trop de cauchemars et qu’il lui fallait un remplaçant. J’ai du fouiller dans la malle à doudous pour trouver les successeurs de Léo le léopard.

Bientôt, mon tout-petit prendra peut-être la suite. Il m’a dit :

“Maman, mes griffes sont griffantes. Il faut les couper !”

Une fois les histoires, les bisous, les câlins, les mots doux et les confidences finis, Chupa peut venir cacher son petit frère sous sa couette.

Oui, la nuit, les peurs sont de sortie. Même pour le coolégien. Mais ça, c’est une autre histoire !

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur “Les griffeurs de cauchemars

    Nancy

    (10 mars 2016 - 18:20)

    C’est adorable, le petit griffeur de cauchemars 😉
    Ah, les angoisses de la nuit, on connaît ça ici aussi !
    Et les griffes griffantes, c’est top : courage, Chichi !

    La vie en Tisanie

    (10 mars 2016 - 20:14)

    Chez nous, il faut faire sortir Kaa le serpent de la chambre de Broutille quand elle va se coucher….tout un rituel durant lequel je m’adresse à un serpent imaginaire!!

    Maristochat Bellemam

    (11 mars 2016 - 10:14)

    C’est adorable !! Chez nous pas trop de cauchemars, le petit est encore trop petit sans doute pour en parler . Pour les grands, comme ils sont 2 par chambre et les portes ouvertes, ça doit les rassurer…

    sysyinthecity

    (11 mars 2016 - 11:25)

    Quelle jolie idée !

    Vanessa Mère Debordée

    (11 mars 2016 - 18:59)

    Une idée sympa !

Laisser un commentaire