On s’fait un Ciné à la Toussaint ?

Les vacances de la Toussaint viennent de débuter : des vacances réputées pour être tristounes et pluvieuses. Bref, les jours idéaux pour s’enfermer dans les salles obscures pour rêver ou bien frissonner, à l’approche d’Halloween.

Les films familiaux sont nombreux à l’affiche et le choix en matière de films d’animations ne manque pas. D’ailleurs, comme à chaque vacances scolaires, le Kinépolis de Lomme [mon complexe cinématographique chouchou] reprogramme quelques succès de l’été comme “L’âge de glace : les lois de l’Univers” (♥♥♥), “Le monde de Dory” (♥♥), “Comme des bêtes”(♥♥) ou encore “Peter et Elliott le dragon” (♥♥♥♥). Mais il y a aussi les nouveautés comme “Ma vie de Courgette” qui me semble bouleversant et émouvant, “Cigognes et compagnie”, “Les trolls” dont on a entendu la BO de Justin Timberlake TOUT l’été ou “Kubo et l’armure magique”.

Enfin, “Kubo et l’armure magique” n’est plus vraiment une nouveauté puisqu’il est à l’affiche depuis 1 mois. D’ailleurs, nous avions été invités à venir le découvrir en avant-première lors d’une matinée magique [la prochaine matinée magique au Kinépolis sera le dimanche 26 novembre pour la sortie de Vaïana, le nouveau film d’animation des studios Disney et vous pouvez déjà réserver vos places !].

T-Biscuit en bon ado ronchon n’avait pas souhaité nous accompagner parce que, je cite, “C’est un film en pâte à modeler … on dirait même que c’est fait avec du papier, c’est nul“. Je lui avais répondu qu’il se trompais et qu’il s’agissait d’images de synthèse. Mais il avait raison sur ce point : “Kubo et l’armure magique” est bien un film d’animation filmé en Stop Motion avec des personnages modelés et des origamis de papier. Par contre, il se trompais sur un point, ce film d’animation est génial ! Extraordinaire même !

En sortant de la salle de cinéma, Chichi avait déjà hâte de pouvoir le revoir sur notre télé.

Alors, honnêtement, j’ai du mal à dire à partir de quel âge Kubo et l’armure magique convient car du haut de ses 5 ans 1/2, Chichi n’a pas eu peur alors que certaines scènes peuvent effrayer. A voir selon la sensibilité des enfants, mais les tantes de Kubo sont terrifiantes avec leur voix robotique et leur masque de porcelaine. Puis il y a aussi un demi squelette presque digne des titans dans l’attaque des titans contre lequel Kubo doit combattre.

Kubo et l’armure magique“, des studios Laika, est l’histoire de Kubo, un jeune garçon vivant dans une grotte avec sa mère et auquel il manque 1 œil. Quand il était bébé, sa mère a fui avec lui, au péril de leurs vies, afin d’échapper à sa famille. Depuis, chaque jour, Kubo doit rentrer se cacher dans la grotte avant la tombée de le nuit afin que son grand-père : le roi lune et ses 2 tantes ne puissent pas le retrouver. La journée, Kubo part dans la ville voisine avec son baluchon et les origamis qu’il crée afin d’y conter ses histoires. Au son de sa voix et de son shamisen (un instrument musical magique), les origamis prennent vie. Kubo conte l’histoire de sa famille que sa mère lui a elle-même conté. Cependant, un soir, le jeune garçon ne rentre pas à temps … et ses tantes le retrouvent. Dans une tentative désespérée, sa mère, une sorcière puissante, essaie de le sauver en utilisant toute sa magie. Kubo se réveille plus tard, au côté de monsieur singe, le petit totem qui l’accompagnait depuis toujours, ayant pris vie. Mais il s’agit en réalité de madame singe. Ensemble, ils partent à la recherche de l’armure magique afin de sauver Kubo du roi lune, désireux de lui voler son 2ème oeil et de ses tantes. En chemin, ils rencontreront un samouraï changé en scarabée qui se joindra à eux dans leur quête. Et je m’arrête là dans mon résumé.

Avant de découvrir ce film d’animation, nous ne connaissions que la bande annonce , sans avoir réellement compris l’histoire.

En tout cas, je vous conseille vivement de découvrir “Kubo et l’armure magique”. Nous sommes tombés sous le charme de ce conte d’origine japonaise. Il est magnifique.

Pour les plus grands, durant les vacances, il y a “Miss Pérégrine et les enfants particuliers” à découvrir. J’espère trouver un moment pour le découvrir avec Chupa, même si je n’ai pas lu le roman.

avp-tamara-lomme

Pour les ados, le 26 octobre, le film “Tamara” sortira sur grand écran. Ce film avec Rayane Bensetti, Héloïse Martin ou encore Sylvie Testud, j’ai également eu l’occasion de le découvrir en avant première et en présence de Rayane, Héloïse, Alexandre Castagnetti (le réalisateur) et aussi la jeune actrice jouant le rôle de Yoli. Ce soir là, Rayane Bensetti a fait le show au kinépolis de Lomme ! La salle était pleine d’adolescentes et je me serai presque sentie vieille, mais pas trop non plus. Il n’y a pas à dire, Rayane Bensetti sait faire plaisir à son public et n’est pas avare de photos. Bon, je n’ai pas tenté le selfie avec lui, mais quasiment toutes les ados présentes ont réussi à avoir le leur.

C’est durant la présentation du film que j’ai donc découvert que “Tamara le film” est l’adaptation d’une BD. Un peu comme “Joséphine s’arrondit” que j’avais pu découvrir quelques mois plus tôt, sauf que là, je connaissais la BD. Tamara la BD, je ne connaissais absolument pas.

Mon avis sur le film est, je pense, à nuancer. En effet, je l’ai vu avec les yeux d’une maman de 2 pré-ados et au 1er degré. De ce fait, j’ai parfois pu trouver choquant qu’on montre une fille de 16 ans faire le mur alors que ses parents lui ont interdit de sortir, qu’on montre une fille de tout juste 16 ans se réveiller dans son vomi après une soirée trop arrosée ou fumer un joint ou encore coucher dès le 1er soir … Bisounours power ! Et oui, je me souviens de mes 16 ans et non je n’ai pas fait tout cela. Puis il y a aussi les “jeunes” enfants qui sont parfois laissés seuls chez eux pendant que la mère part prendre l’apéro chez la voisine (à n’importe quelle heure de la journée) ou le grand frère qui laisse ses petits frères seuls devant Harry Potter pour rejoindre la fête d’une amie. Des p’tites choses comme ça qui m’ont parfois chiffonné et que je n’aurais pas forcément voulu montrer comme images à ma fille de bientôt 11 ans. Après, je ne dis pas, je vois parfois bien pire dans des comédies américaines au ras des pâquerettes.

Malgré tout, j’ai passé un agréable moment en découvrant “Tamara“. J’ai souri et ri. Et les fans de Rayane apprécieront de le voir en maillot de bain. Il y a un scène surréaliste avec un mec déguisé en bee gees qui chante dans un coin de l’écran : très drôle !

Dans le fond, “Tamara” est aussi un film sur les relations mère-fille durant l’adolescence et la confiance qu’il est nécessaire d’instaurer. Ah oui, la scène où Amandine, la mère de Tamara joué par Sylvie Testud, installe un logiciel espion sur le portable de sa fille et suit ses conversations est également très drôle. A ne pas reproduire !

Ma meilleure amie qui n’a pas encore de pré-ado à la maison a plus apprécié le film que moi je crois. Je me plais à croire que les ados de 16 ans sont différents. Mais quand je vois la fille de mes voisins qui vient d’adopter un look grunge/gothique pour son entrée au lycée, je ne sais pas … pas hâte d’y être ! Encore 4-5 ans de répit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

2 thoughts on “On s’fait un Ciné à la Toussaint ?

    chiffonsandco

    (21 octobre 2016 - 19:39)

    mon grand a sûrement prévu d’y aller lui….

    escarpinsetmarmelade

    (22 octobre 2016 - 9:14)

    Merci pour ce petit panorama audiovisuel! Il va falloir que je songe sérieusement à emmener mon Chucky au cinéma. Il a quatre ans maintenant et il est apte, selon moi, à rester plus d’une heure dans une salle de cinéma.
    Moi, j’aime bien les vacances de la Toussaint (ok, j’aime bien toutes les vacances en général 😉

Laisser un commentaire