Persévérance

Après le petit échec du Baby Basket quand Chichi avait 2 ans 1/2, nous avons attendu qu’il ait 5 ans 1/2 pour lui proposer une activité sportive.

L’été dernier donc, il répétait à tout le monde qu’il allait faire du foot. Enfin du baby foot. Il s’entraînait dans le jardin en portant la tenue que T-Biscuit avait eu pour son 6ème anniversaire. Elle était pile poil à sa taille (à Chichi).

Finalement, Chichi n’a pas fait de Baby foot cette année scolaire 2016-2017. Footsal était beaucoup trop cher pour notre budget et les horaires du Baby Foot ne collaient vraiment pas avec les horaires de l’entrainement de basket de T-Biscuit. Ok, j’avoue aussi que j’y ai peut-être mis un peu de mauvaise volonté parce que finalement T-Biscuit se débrouille seul pour aller au basket.

A la place, Chichi a fait du Baby Judo.

Même si le jour où nous sommes allés faire le certificat médical sportif chez le médecin, Chichi a dit que c’était pour faire du foot, il fait du judo. Depuis septembre, il y va 1 à 2 fois par semaine. Généralement 2 fois. Ils sont peu nombreux à venir 2 fois par semaine. Certains viennent quand cela leur chante. Cela dit je comprends que ce n’est pas simple pour les parents d’être dispo le mercredi après-midi ou de sacrifier son début de week-end par un cours de judo. A l’époque où T-Biscuit en faisait dans une autre ville, il y allait rarement le mercredi (sauf quand MrRéglisse ou moi prenions un RTT) et ne pouvait être présent que le samedi. Il a tout de même réussi à avoir sa ceinture jaune et orange.

Depuis septembre donc, je passe 1h de mes mercredis après-midis et de mes samedis dans les gradins. Nous sommes nombreux à rester là, à regarder nos tout-petits sur le tatami. J’y retrouve 2 mamans. Parfois Chupa m’accompagne, ou même MrRéglisse le samedi. Sinon, j’ai toujours mon smartphone. De nombreux parents corrigent des copies (c’est dingue le nombre de profs qu’il peut y avoir). Puis le coach fait parfois le show. Il aime bien faire rire les parents. C’est un peu comme si nous étions à un spectacle parfois.

Cela nous tenait à coeur que Chichi fasse du judo car c’est un sport plein de belles valeurs. Débuter par un sport individuel nous semblait la meilleure solution avant de passer à un sport collectif. Peut-être parce que nous avions déjà testé avec T-Biscuit. Chupa n’avait pas voulu tester le judo. Là où T-Biscuit allait, il y avait peu de filles mais avec Chichi, elles sont plus nombreuses.

Chichi aime le judo. Pendant les vacances, ça lui manque de ne pas y aller. C’est toujours un bon moyen de se défouler un peu sur le tatami.

Par contre, il a eu une période où il voulait arrêter. Il disait qu’il ne souhaitait plus y aller. La raison de ce soudain refus : on lui demandait de faire des roulades avant et il ne savait pas les faire.

Sa plus grande peur était que le coach demande de faire une longueur de roulades avant sur le tatami pendant l’échauffement. A chaque fois, il se retournait vers moi, les yeux lançant des appels à l’aide et il se mettait à pleurer.

A la maison, nous avons tenté de lui apprendre à les faire, mais dans son lit, cela semblait plus simple que sur le tatami. L’assitant du coach a essayé de lui expliquer, l’a encouragé.

Chichi en était certain, il ne pourrait pas avoir sa nouvelle ceinture parce qu’il ne sait pas faire une roulade avant.

Le jour du passage de ceinture est arrivé. Enfin la première séance car le passage se fera sur plusieurs séances. Les petits judokas ont été évalués sur leurs roulades avant et … arrière ! Je craignais que Chichi se mette à pleurer. Il n’avait jamais tenté de faire une roulade arrière. Et bien il a assuré ! Sa roulade avant était parfaite, sa roulade arrière était très moche mais qu’est-ce qu’il était fier de lui ! Il n’a pas arrêté de m’en parler après le cours. Il a persévéré, il n’a pas baissé les bras et maintenant il est plus motivé que jamais pour continuer le judo l’année prochaine.

Bon, dans un coin de sa tête, il y a toujours le foot … Et il pense aussi au basket pour suivre les pas de son grand frère.

En parlant du grand frère, après 6 ans d’entrainement de basket, il a décidé d’arrêter. Nous avons du mal à savoir s’il a réellement envie d’arrêter ou juste pas envie de passer chez les minimes (et être le plus petit en taille). C’est sûr, il n’a plus la même motivation et la même hargne qu’il y a 2 ou 3 ans. Il a perdu confiance en lui.

Depuis quelques temps, il cherchait et trouvait toutes les excuses pour ne plus aller aux entraînements : maladie, devoirs, météo (parce qu’il y va à vélo ou trottinette), copains …

Il rentrait souvent en disant que c’était trop nul.

Nous l’avons encouragé à persévérer. Enfin … MrRéglisse plus que moi (qui n’ai jamais fait aucune activité sportive et qui ne veux pas trop forcer).

Puis mercredi, il est rentré en disant que l’entrainement était trop bien. Yes !  Bon, ils ont surtout fait des jeux mais voilà, c’est ça qu’il veut, il veut pouvoir s’amuser, se défouler, plus que d’atteindre un résultat, être bon et gagner les matchs.

 

Ils voulaient tout arrêter. Ils ont fait preuve de persévérance (grâce au soutien de leurs parents). L’envie est revenue.

(Enfin pour le moment)

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

4 commentaires sur “Persévérance

    Nancy

    (4 mai 2017 - 20:53)

    Félicitations aux garçons, bravo pour leur persévérance 🙂
    C’est une grande qualité <3
    Belle soirée !

    mamansurlefil

    (5 mai 2017 - 15:21)

    Je suis plutôt d’accord avec toi. Ici, Chipette, sous l’influence du Papy a voulu commencer le golf et en début d’année, elle ne voulait plus y aller. On a forcé un peu la main et maintenant elle y retourne avec plaisir. Je pense que tant que cela ne devient pas un drame, il faut leur faire comprendre qu’ils se sont engagés dans une voie et qu’ils doivent aller au bout. Si l’année prochaine, elle veut arrêter, elle arrêtera mais elle finira l’année ! Bravo à tes loulous pour leur ténacité !

    Virginie

    Maristochat Bellemam

    (8 mai 2017 - 17:52)

    Je commence à me demander si je vais inscrire petit colis à une activité l’année prochaine. J’ai justement peur qu’il se lasse ou qu’il soit trop petit.
    Le judo, c’est une chouette idée !

    lanabc

    (12 mai 2017 - 20:55)

    c’est bien qu’ils continuent le sport…

Laisser un commentaire