Faites du Sport mes Enfants

Au collège, j’étais celle qu’on choisissait en dernier (ou avant dernier) pour compléter l’équipe de basket ou de handball. Lors du cross annuel, je me félicitais de ne pas être arrivée la dernière et de ne pas avoir abandonnée, même si j’étais au bord du malaise vagal à chaque fois. Dans ces conditions, vous n’imaginez pas la fierté que je peux ressentir d’avoir engendré des enfants bons en sport.

Si je ne les avais pas porté durant presque 9 mois puis ne les avais pas quitté une seule seconde à la maternité, je pourrais douter que ce soit les miens (d’enfants). Ils ne me ressemblent même pas. Quand je vais récupérer Chupa et sa copine au collège, certains pensent que la copine de Chupa est ma fille.

Donc mes enfants se débrouillent en sport et ils aiment ça. Par contre T-Biscuit n’aime pas la compétition, raison pour laquelle il a arrêtée le basket au bout de 6 ans de jeu. Trouver une activité sportive qui ne pousse pas à la compétition n’est pas toujours simple.

Ni MrRéglisse ni moi-même n’avons fait d’activités sportives quand nous étions enfant à part prendre des cours de natation juste pour apprendre à nager pourtant aujourd’hui, pour mon homme, il est impensable que nos enfants n’aient pas une activité sportive.

T-Biscuit fait donc du tennis de table en loisir une fois par semaine : l’activité qui me pose le moins de soucis car il gère. Je n’ai pas besoin de faire le taxi. Il y passe un bon moment avec ses amis et c’est tout ce qui compte pour lui.

Depuis cette rentrée scolaire, Chichi continue le judo mais a ajouté le basketball à la liste de ses activités sportives. Le mercredi, les 2 activités s’enchaînent. On passe de l’une à l’autre sans vraiment avoir le temps de souffler. Quand je le vois s’amuser et se faire de nouveaux amis durant les entraînements, je me dis qu’il a fait le bon choix et que ça vaut le coup de le motiver les jours où il préférerait rester dans le canapé.

Chupa, quant à elle, a arrêté la danse modern’jazz pour se consacrer à la natation artistique et faire de la compétition. Résultat : elle a 3 entraînements de 2h45 par semaine ! Evidemment les piscines ne sont pas à côté de la maison mais à l’autre bout de Lille. Cela me vaut de sacrées sueurs dans les bouchons et beaucoup de temps perdu sur la route. Franchement ce n’est pas l’idéal. Néanmoins, je l’admire de s’investir ainsi, surtout que d’après ses dires, l’eau de la piscine est vraiment très froide. Je ne le supporterais pas. Je déteste avoir froid dans l’eau.

natation sport enfant

Si nos débuts de semaine ne sont pas “sportives”, la fin l’est énormément.

Parfois, je me dis : “Heureusement que chacun de mes enfants n’a pas plusieurs activités sportives” car les messages “mangez bougez” encourage à avoir une activité sportive mais elles ont un coût non négligeable ! Bien sûr on peut parfois payer en plusieurs fois ou demander à ce que le chèque soit tirer en octobre ou novembre mais ce sont des mois très chargés en factures pour les foyers. Avoir une activité sportive (ou culturelle – j’ai découvert les prix des cours de dessin récemment) n’est pas donné à tout le monde.

Finalement c’est un peu un sacrifice de faire faire du sport à ses enfants.

Je me demande si je survivrai à cette année très sportive pour Chichi et Chupa. Enfin, survivrai-je aux mercredis après-midi surtout ?

Vos enfants font-ils des activités extra-scolaires ? Une, Deux, plein ?

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

9 commentaires sur “Faites du Sport mes Enfants

    Emilie

    (2 octobre 2018 - 20:02)

    Aucune. C’est un choix concerté.
    Je suis une traumatisée des activités extra-scolaires dont j’ai soupé jusqu’à la nausée dans mon enfance.
    Mon fils déteste la compétition et préfère varier les activités le mercredi. Un coup c’est escalade, un coup accrobranche, un coup ciné, atelier scientifique, théâtre, piscine… au feeling, selon nos envies.
    Et en semaine impossible pour moi de le conduire où que ce soit avec mes horaires.

    lanabc

    (2 octobre 2018 - 23:29)

    Elle a voulu commencer le tennis. Seul hic, elle est la seule fille inscrite en débutante et pour elle aller à une activité est un exploit. Mon fils a fait du tennis pendant 6 ans mais a arrêté au moment où il fallait faire de la compétition, il n’aime pas ça non plus. Avec une seule enfant, ça va c’est pas trop pénible.

      lanabc

      (2 octobre 2018 - 23:30)

      Et j’oubliais, le CE de mon mari rembourse une partie de l’activité sur justificatif.

    GirlsnNantes Eva

    (3 octobre 2018 - 10:43)

    coucou

    danse et basket ici l’an passé mais rien cette année car la voiture est en panne (merci la classe a qui meut à 176 000 km) du coup on peut plus c’est frustrant….

    Mademoiselle Farfalle

    (3 octobre 2018 - 11:35)

    J’étais pareil que toi quand j’étais plus jeune et je me dis qu’en fait je n’avais pas trouvé mon sport. Car depuis que je fais du crossfit, qu’est-ce que je kiffe!
    Ici la Miss fait de l’équitation le mercredi. Et en ce moment, elle fait du kayak et du volley à l’école.
    Raoul fait de l’escalade le mercredi et c’est tout. Il s’était inscrit pour faire du judo à l’école mais il n’a pas été pris.

    Féelyli

    (3 octobre 2018 - 15:06)

    Je crois que j’étais aussi sportive que toi quand j’étais plus jeune 🙂 Mes garçons aiment le sport, surtout mon deuxième, cette année ce sera foot pour les 2 et tennis en plus pour l’un.
    Ma fille a finalement abandonné l’idée de faire de la gym (à mon grand désespoir) et a choisi l’anglais !
    Oui c’est un vrai budget avec 3 enfants…

    Madame

    (3 octobre 2018 - 19:05)

    Ici aussi beaucoup de sports et un sacré budget: du foot , du golf et du tennis de table pour le grand qui a besoin de faire du sport pour être heureux et la petite a commencé l’équitation et continue la gym. On fait le sacrifice financier car ils apprécient vraiment leurs activités.

    sysyinthecity

    (3 octobre 2018 - 22:16)

    ici ils font tous les 3 de l’athlé et c’est suffisant, ça ne sert à rien de surcharger les semaines des enfants

    Melle Blanche

    (6 octobre 2018 - 22:48)

    Ah ah, ça me parle l’humiliation du choix des coéquipiers au collège … et mon chéri aussi.
    Du coup, c’est un impératif pour nous de rompre cette malédiction.
    Notre fille a commencé les bébés nageurs, la baby gym.
    En maternelle c’était cirque et natation puis cirque, natation, danse.
    Au CP danse, natation.
    Cette année danse, natation, et deux nouveautés : l’anglais, le piano. Et elle a déjà mis sur sa liste de Noël : stage de gym acrobatique, patinage, ski. Elle est boulimique d’activités et a heureusement encore le temps de s’ennuyer dans sa chambre.
    Entre le temps consacré à faire les trajets, attendre sur place et le coût, heureusement qu’elle est fille unique. Mais alors qu’est-ce qu’on aimerait qu’elle ne vive pas le cours d’EPS comme une épreuve …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.