L’envol

Il y a 2 ans, durant l’été, sur mon carnet, j’ai écrit une nouvelle. Cette nouvelle, je l’ai publié pour le concours écrire au féminin qui a lieu chaque année. Je n’ai rien gagné, je n’ai pas été sélectionné, je n’ai pas été le coup de coeur, pourtant, cette nouvelle, je l’aime. J’avais pensé écrire la suite de cette histoire puis les jours, les mois et les années ont passé, trop vite.

Aujourd’hui, j’ai envie que cette nouvelle soit sur mon blog et pas uniquement sur le site d’auféminin. Encore plus depuis que je me suis rendue compte que mon nom a été remplacée par celui de Laetitia Azi (la social media manager de la rédaction auféminin), comme si cette personne en était l’auteure. Oui, cette découverte m’a énervé car même si je n’ai pas spécialement de talent, cette nouvelle est bien de moi.

Peut-être l’avez-vous déjà lu et aimé (merci) il y a 2 ans, peut-être pas … Je vous invite donc à la lire une première ou seconde fois.

 

L’Envol

Allongée sur le toit de l’immeuble, j’attends l’Albatros en observant les étoiles.

Le ciel, dépourvu de nuages, m’offre un spectacle époustouflant. A force de fixer les astres, ma vision se floute et c’est comme si je pouvais plonger au cœur de la voie lactée. Quelle preuve de plus faut-il pour que l’humanité prenne conscience de sa petitesse ?

Très vite, je repère la Grande Ourse, la seule constellation que je sois capable de distinguer dans cette immensité.

Comme certaines étoiles, aux yeux des autres, j’apparais comme un point lumineux parmi d’autres pourtant, je suis déjà éteinte depuis longtemps de l’intérieur.

A la maison, je suis tel un fantôme cohabitant avec mes parents. Au milieu de leurs disputes, ils ne me voient plus. Je pourrais me faire tatouer sur le front ou bien me teindre les cheveux en vert qu’ils ne remarqueraient rien.

Ce soir, j’ai fait un effort. Je me suis maquillée et j’ai mis mon chemisier parsemé d’hirondelles en vol, assorti à mon short en jean.

Ce sera ma toute première rencontre avec l’Albatros. Nous nous sommes rencontrés sur un forum de jeux de rôle en ligne. Il voudrait pouvoir voler, quitter son corps et le laisser comme une coquille vide sur Terre pendant que son esprit vagabonde dans les airs. Ainsi, le temps s’écoulerait plus vite quand son père le frappe.

Nous sommes deux âmes perdues qui se sont données rendez-vous.

De l’Albatros, je ne connais pas grand chose … à peine plus que le pseudo et l’âge : le même que le mien, 17 ans. Pourtant, nous avons décidé de sauter le pas ensemble, main dans la main.

Une étoile filante traverse la voûte céleste si vite que je n’ai pas le temps de faire un vœu. J’aurais du souhaiter que l’Albatros ne se dégonfle pas et vienne battre des ailes à mes côtés.
Je ferme les yeux, inspire profondément l’air pollué de la ville et me convaincs d’aller jusqu’au bout quoiqu’il arrive.
Quand je les ré-ouvre, un jeune homme brun aux yeux noirs est penché au dessus de moi.

« Salut, je suis Alban, enfin je veux dire l’Albatros. Je suppose que tu es Hazaria. »

Il est troublant. Je l’avais imaginé avec un physique plus ingrat. Je mets certainement trop de temps à réagir car il me demande :

« Hé, tu vas bien ? Tu as pris des trucs pour planer ? Ça n’a pas l’air d’aller …
-Euh non … Enfin oui, je suis bien Hazaria, ou Alizée dans la vie.
-Enchanté Alizée ! Tu es prête ? On y va tout de suite ? »

Alban l’Albatros me tend la main pour m’aider à me relever. Je la saisis. Le contact doux et chaud de sa peau me transporte dans un cocon de coton. Je ne lâche plus sa main. Je ne voudrais plus jamais lâcher sa main. Ce sera d’ailleurs le dernier contact que je connaîtrais.

Comme moi, Alban veut en finir avec cette vie sur Terre. Elle est devenue trop lourde à supporter. On a pensé qu’à deux, nous serions plus forts pour aller jusqu’au bout. On espère que notre prochaine vie sera plus douce.

Main dans la main, nous sommes au bord du toit, le bout des pieds dans le vide.
Alban se tourne vers moi. Il me regarde. Ses yeux sont envoûtants. Ils me transportent dans un monde que j’aimerais découvrir plus. Je regrette de ne pas le connaître plus cet Albatros. Nous aurions pu nous entendre, nous épauler, se réconforter, fuguer, débuter une nouvelle vie et voler de nos propres ailes.

Comme si quelqu’un pourrait nous entendre et nous arrêter, il me chuchote à l’oreille :

« Tu es sûre de toi ? On y va, on saute à 3 ? »

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

16 commentaires sur “L’envol

    Nancy

    (13 juin 2017 - 12:01)

    Oh ! Félicitations pour l’écriture de cette nouvelle.
    Prends le temps pour écrire la suite que tu souhaitais <3
    Bel envol à toi !

      MissBrownie

      (13 juin 2017 - 12:57)

      Merci Nancy :-*
      Tu sais, des nouvelles, j’en ai écrit plusieurs. J’ai même quelques histoires pour enfants qui ont été publiées dans un magazine, ainsi que 2 almanachs mais je ne prends jamais le temps de faire plus. Je me trouve des tas d’excuses … une manière de ne pas échouer …

        Nancy

        (13 juin 2017 - 13:09)

        Tes histoires ont été publiées dans quel magazine ?
        Je pense que tu me l’avais déjà dit, mais comme je ne les ai jamais lues, j’oublie !
        En tout cas je t’encourage à continuer <3

          MissBrownie

          (13 juin 2017 - 13:23)

          Dans « Dinos et Monstres« , « Belles Princesses« , « Petites Fées » et « J’aime les poneys« . Je ne sais pas si ces magazines pour enfants existent encore, ça date de 2008 😉 (Presque 10 ans déjà … le temps passe vraiment trop vite)

          MissBrownie

          (13 juin 2017 - 13:24)

          Et merci pour tes encouragements 😉

    poulain amélie

    (13 juin 2017 - 12:14)

    Ils ont changé le nom de l’auteur, et tu n’as pas gagné? C’est sûr, il y a de la jalousie dans l’air… LOL.
    En tout cas, félicitations pour cette écriture et publication, je n’oserai jamais moi. Et écris la suite si ça te fait plaisir, en tout cas, si tu l’écris, tu pourrais la publier ici stp, il me tarde de lire. Il y a un suspens quand même.

      MissBrownie

      (13 juin 2017 - 13:00)

      Je ne pense pas que ce soit de la jalousie … juste une manière que je n’apprécie pas de la rédaction auféminin d’avoir du contenu écrit sur son site et de le faire passer pour le sien. Voilà qui me convainc de ne plus jamais participer à leur concours de nouvelles.

      Des nouvelles, j’en ai écrit plusieurs.

      Cet été, je trouverai peut-être le temps et l’envie d’écrire la suite.

    Mano

    (13 juin 2017 - 12:22)

    2ème lecture pour moi et j’aime toujours autant et surtout je VEUX la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! <3

    petitdiables

    (13 juin 2017 - 12:57)

    C’est fou cette histoire de changement de nom! Allez, je veux la suite maintenant!!!

      MissBrownie

      (13 juin 2017 - 13:06)

      Haha tu veux me mettre la pression ^_^
      J’avoue que je ne trouve pas ça très honnête de la part de Aufeminin de changer le nom de l’auteure comme ça …

    mamansurlefil

    (13 juin 2017 - 13:00)

    Elle est très jolie cette nouvelle ! Bravo ! J’en serais bien incapable… Cela a l’air de te tenir à cœur, alors prends le temps d’écrire la suite !

    Bises

    Virginie

      MissBrownie

      (13 juin 2017 - 13:09)

      Merci Virginie, tu es adorable <3

      Tu sais, j’ai écrit plusieurs nouvelles ou débuts d’histoires que je n’ai jamais fini … J’ai même un album jeunesse que j’aimerai écrire depuis 2 ans et je ne le fais pas … Je ne prends pas le temps de me poser et de me dire “Bon maintenant je ne fais plus que ça”

        mamansurlefil

        (13 juin 2017 - 13:15)

        Je connais le problème ! Je commence 20 trucs à la fois et n’arrive que rarement au bout !!

    lesdelicesdeframboise

    (13 juin 2017 - 13:11)

    Oh c’est vraiment très joli 🙂
    Je valide pour que tu nous écrives une suite, que cela revienne souvent sur le blog !
    bises

Laisser un commentaire