Une proie si facile – Laura Marshall {chronique}

Voilà un roman que j’ai choisi uniquement pour son titre me permettant de valider une catégorie du challenge lecture 2019. J’avais besoin de trouver un livre dont le titre comportait le mot “facile”.

Dans ce roman de Laura Marshall, Louise reçoit une demande d’ami sur Facebook provenant d’une ancienne amie de lycée. Rien d’anormal, sauf que cette amie a disparu depuis 25 ans lors d’une fête au lycée et que son corps n’a jamais été retrouvé. De plus, Louise n’est pas étrangère à sa disparition. Depuis toutes ces années, elle vit avec un lourd secret qui la ronge. Seuls les 3 membres de sa bande d’amis de l’époque savent ce qu’elle a fait. D’ailleurs elle a fini par épouser l’un d’eux, un mec populaire du lycée sur lequel elle craquait secrètement. Après la naissance de leur fils Henry, ils ont divorcé, Sam, son mari se sentant délaissé.

Louise était typiquement le genre de fille prête à tout pour se faire accepter dans le groupe des lycéens populaires. C’est ainsi qu’elle a choisi de tourner le dos à des amies d’enfance.

“Une proie si facile” fait naviguer le lecteur entre des chapitres se déroulant au présent et d’autres ayant eu lieu 25 ans plus tôt. Le récit est à la 1ère personne et malgré tout, le mystère demeure jusqu’à la fin du roman sur ce qui hante Louise. Qu’a-t-elle fait qui la rende responsable de la disparition de Maria ? Est-elle si coupable qu’elle semble le penser ?

Après avoir reçu l’invitation Facebook, Louise découvre qu’une soirée d’anciens élèves est organisée au lycée par une personne mystérieuse. Est-ce Maria ? Serait-elle vivante ?

Peu à peu l’angoisse monte pour Louise. Elle se sent suivie et observée. A chaque nouvelle notification Facebook, elle tremble. Elle reprend contact avec ses anciens amis pour savoir si elle est la seule harcelée par Maria ou quelqu’un se faisant passer pour elle.

La plume n’est pas exceptionnelle cependant on a envie de connaître la vérité sur la nuit de la disparition de Maria. Au final la lecture n’est pas désagréable et la fin surprenante.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.