Photophobie et hyposmie

voeu dandelion

Quel titre étrange. Mais je crois que nous sommes tous un peu bizarre, des êtres à part … moi la première. Ma fille me dit souvent que je suis bizarre. Et moi, je le dis à mon fils aîné.

Depuis quelques jours, nous entendons parler de nouveaux symptômes possiblement attribuables au coronavirus. Ces symptômes sont la perte de goût et la perte d’odorat. On appelle hyposmie la perte partielle d’odorat. Pour moi, c’est quelque chose que je vis au moins les 3/4 de l’année. Parfois je suis même en anosmie. C’est à dire que je ne sens plus rien. C’est une de mes petites bizarreries.

Pendant longtemps je n’y ai pas fait attention parce que honnêtement ce n’est pas très dérangeant de ne pas sentir certaines odeurs. Je crois que je m’y suis habituée. Parmi nos 5 sens, ce n’est pas celui que je trouve le plus essentiel. Puis je garde le goût.

Ce qui au contraire me déboussole, c’est quand je retrouve la totalité de mon olfaction. Car oui cela arrive. Dans ces moments, j’ai l’impression que les odeurs m’arrivent puissance mille dans les narines. Cela devient très vite gênant. J’ai comme le sentiment de débarquer sur une nouvelle planète inconnue.

Contrairement à moi, T-Biscuit semble avoir un odorat très sensible. Je pense que cela doit être l’horreur à vivre au quotidien.

Mon autre bizarrerie porte le nom de photophobie. Celle-ci par contre est un peu plus embêtante au quotidien. Il s’agit d’une sensibilité excessive à la lumière. Celle-ci me donne régulièrement des maux de tête. Le pire, je crois que c’est quand le ciel a été gris pendant plusieurs jours et que soudain un soleil éclatant vient illuminer les journées. Migraine assurée.

Pour moi, il faut mieux toujours avoir une paire de lunettes de soleil à portée de main, été comme hiver.

La lumière agressive des néons dans les centres commerciaux et hypermarchés est également un problème pour moi car très vite cela me fait comme une barre au dessus des yeux. C’est une des raisons pour laquelle j’évite de plus en plus de faire les courses ou du shopping en magasins.

Dans la vie, il y a des choses beaucoup plus graves que cela. C’est pourquoi je parle de bizarreries avec lesquelles je vis très bien au quotidien. Même mes yeux qui pleurent pour un rien, je m’en accommode. C’est tout de même un peu gênant d’avoir des larmes qui coulent sans raison sentimentale quand tu discutes avec quelqu’un mais bon … j’ai l’habitude maintenant.

Ah oui, je n’ai aucun rythme aussi. Enfin un peu plus que Arnaud Tsamère j’espère.

Et vous, des particularités étranges ?

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.