Paye Sa Phobie de la Moumoute [ou de la Mouke]

Par une belle journée d’été, il était une fois 3 charmants enfants jouant dans la bonne humeur dans le petit jardin de la maison familiale. Le plus petit d’entre eux sautillait, dansait, riait, quand soudain, un insecte volant non identifié se mit à tourner autour de lui. Il entamait certainement une danse de la joie, mais le petit garçon ne l’entendit pas de cette oreille. Il se mit à paniquer en criant : “Non non mouke ! Bouh mouke !”. Mais l’insecte volant non identifié ne comprit pas les signes de détresse de l’enfant et prit les mouvements désorganisés pour une invitation à la danse de la joie. Il continua donc à tourner gaiement autour de l’enfant.

Entendant les cris, les S.O.S du petit d’homme, la maman et les 2 autres grands enfants accoururent à son secours, chassant pour de bon l’insecte volant non identifié.

Malgré cette délivrance, le grand bébé restait dans la crainte d’une autre attaque d’insecte volant non identifié. Même une fois à l’intérieur de la maison, en relative sécurité. Ainsi, il passait son temps, la tête en l’air, à scruter le plafond.

Après une relative accalmie, vînt le moment du bain avant le coucher. Après une après-midi à se rouler dans la jardin, une douche était en effet nécessaire. Hop, les deux garçons dans la grande baignoire. C’est à ce moment là qu’un moumoute coincée entre les doigts de pieds du plus grand choisit pour s’échapper et voguer au gré des remous.

Lire la suite de à proposPaye Sa Phobie de la Moumoute [ou de la Mouke]

Avant d’aller dormir …

De quoi j’ai peur, je n’en sais fichtrement rien… J’ai l’étrange impression de n’avoir peur de rien, si ce n’est qu’il arrive malheur à mes enfants. Mais je suis incapable d’avouer que j’ai la phobie du noir, des espaces clos, des films d’horreurs ou des araignées … même les gralous (cafards) ne m’effraient pas réellement.

Alors dans ses conditions, répondre au tag de la jolie Gazelle, ce n’est pas évident…

Sauf que je me suis souvenue qu’enfant (moins de 10 ans), des peurs j’en avais.

Je ne sais pas ce qui peut se passer dans la tête de mes doudoux mais j’essaie de me rappeler comment j’étais à leur âge pour mieux les comprendre. Mes parents eux, avaient du mal à me comprendre parfois, mais j’avoue que j’étais déroutante pour ne pas dire chiante.

Quand je n’étais qu’une gamine, voici ce qui m’effrayait :

Lire la suite de à proposAvant d’aller dormir …