Les enfants et leurs Sweet Dreams

Nous avons tous des rêves … plus ou moins accessibles. Avoir des rêves nous maintient en vie. Que serait la vie sans eux ?

Les voir se réaliser, pouvoir les rayer un à un sur une liste, avoir les yeux qui brillent un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, quoi de plus magique ?

J’espère que mes doudoux réaliseront quelques uns des leurs, tout comme j’en ai réalisé moi même certains de ma liste.

Les enfants sont des rêveurs … Ils ont parfois des rêves absurdes qui les rendent encore plus trognons.

A 2 ans 1/2, le rêve de Chichi est donc d’avoir plein plein de voitures Cars pour Noël. Noël … ce mot qu’il répète sans en connaître la signification, mais que ses frères et soeurs lui ont appris. En tout cas, à raison de me le rappeler au moins 3 fois par jour, j’ai bien compris qu’il veut des voitures Cars. Encore plus quand T-Biscuit cache les siennes et ne veut pas lui prêter …

A 8 ans moins 17 jours, Chupa rêve de rencontrer les Monster High. Rêve impossible. Quoique … si, justement, elle peut les rencontrer dans ses doux rêves. Elle rêve également de voir Casse-Noisette, dansé par un grand ballet (comme celui de St Petersbourg par exemple). Ou de voyager dans de nombreux pays.

A 9 ans 1/2, T-Biscuit rêve de devenir basketteur professionnel. Mais avant cela, il rêve de rencontrer LeBron James et de voir un vrai match de NBA ! Bref, pour ses 10 ans, il nous a demandé comme cadeau un voyage à Miami avec billet pour un match des Miami Heat inclus … Ouais Ouais … Je ne suis pas certaine que son souhait se réalise en 2014… Il veut nous ruiner ce petit avec son rêve. Même si on pourrait faire d’une pierre 2 coups comme “My new Dream” est de faire un séjour au Club Med de Sandpiper (à Miami !)(Vous savez, mon rêve de Floride quand j’étais petite).

En gros, Chichi est celui qui a le rêve le plus accessible.

Pourtant, en parcourant les rêves des enfants répertoriés sur le site Best Surprise Ever de Kinder, je me rends compte à quel point certains enfants ont des rêves touchants, des rêves qui font mal à mon coeur de maman car leurs rêves sont devenus une banalité pour mes enfants. Lire la suite de à proposLes enfants et leurs Sweet Dreams

Faire la Part Entre le Rêve et la Réalité …

decoration-table-2

Je me souviens avoir parfois rêvé, plutôt même cauchemardé que Mr Réglisse m’annonçait qu’il me quittait, en préférant une autre à moi… Ce genre de rêves, bizarrement, tu t’en souviens toujours au réveil. Ce qui n’est pas le cas de tous les rêves que nous faisons… Pire que ça, ils nous plongent aussi dans une sorte de malaise pour la journée entière avec un besoin irrépressible de se sentir rassurer le plus vite possible.

C’est d’ailleurs généralement le genre de rêves qu’on ne peut garder pour soi et dont on en informe le principal intéressé, guettant sa réaction dans les moindres détails…

Je ne pensais pas qu’à 5 ans on puisse faire un rêve de ce genre et pourtant, Chupa a fait un rêve qui est devenu un cauchemar pour elle et qui depuis la hante.

Lire la suite de à proposFaire la Part Entre le Rêve et la Réalité …

Le TourBillon de la Vie …

La nuit dernière, j’ai fait un rêve étrange … J’étais dans une chenille… Vous savez cette sorte de toupie infernale mais pour adultes. Ce manège qui tourne très vite et où il ne faut surtout pas regarder sur le côté au risque d’avoir la nausée. J’étais donc installée dans la chenille qui roulait à pleine […]

Si Seulement Si …

trump tower nyInterrogez de jeunes parents sur l’avenir professionnel de leurs progénitures et intérieurement, ils imagineront que leurs enfants auront pour vocation médecin ou avocat. Jamais ils ne penseront à éboueur ou hôtesse de caisse. Qui souhaiterait à sa fille de devenir hôtesse de caisse, comme un rêve en soit? (pas que le métier soit ingrat)

Par contre, de leur côté, rien ne dérangerait les enfants d’espérer être un jour clown ou conducteur de moto crotte.

Parce que comme la LaPerchée et comme la plupart des enfants, j’ai rêvé un jour d’avoir différents avenirs professionnels, si j’avais suivi mes premiers rêves, j’aurai pu être …

  • Vétérinaire … Quel enfant n’a jamais rêvé de devenir vétérinaire ? Passant mes journées à étudier les canards et les pigeons de mon papa, pratiquant quelques expériences comme échanger les oeufs de nid quand une maman ne me paraissait pas assez concernée par la couvaison, m’étant fait croquer le doigt du doigt par un lapin, il était pour moi évident que le métier de vétérinaire m’était destiné. Mais à l’adolescence, je me suis éloignée des animaux petit à petit.

  • Styliste … Parce qu’avec ma soeur, nous adorions passer des heures à dessiner la mode. Le jeu “Dessinons la mode” était fait pour nous!  Puis à l’adolescence, j’ai arrêté de me passionner pour le dessin, contrairement à ma soeur… Mr Réglisse me fait aussi remarquer qu’avec mes goûts vestimentaires de l’époque, cela aurait été un désastre.

Lire la suite de à proposSi Seulement Si …