Ma maison n’est pas un Moulin

viree-entre-potes

Auprès des amis de mes grands doudoux, je préférerais passer pour la maman sympa plutôt que pour la maman dragon. Je me souviens que certaines mamans de mes copines me faisaient parfois un peu flipper. Mais bon, je n’avais rien à me reprocher, j’étais bien élevée.

Je ne peux pas en dire autant de tous les amis de mes doudoux parfois un peu sans gêne ou très vite très à l’aise chez nous. Même devant ces comportements, j’ai du mal à imposer ma façon de voir car j’estime que c’est aux parents d’apprendre les règles de savoir vivre. Ensuite, j’ai juste un peu moins envie de les voir chez moi. Malgré tout, si l’enfant est poli, ce qui est généralement le cas des vrais amis de mes grands doudoux, je finis par pardonner le reste. C’est qu’on doit se sentir comme chez soi en venant chez nous.

Par contre, ces enfants (qui se sont pas les amis préférés de mes enfants) qui viennent sonner à ma porte pour jouer avec les miens, eux qui me toisent du regard sans un bonjour, sans une question et qui attendent simplement que je demande à mes enfants de rappliquer ou que je leur dise si oui ou non ils peuvent jouer ensemble, ceux-là, je n’ai pas envie de les voir entrer dans ma maison. D’ailleurs, ils n’y rentrent pas. Lire la suite de à proposMa maison n’est pas un Moulin

InSéparables …

plaque-egout-decoree

Ils sont haut comme 7 pommes à peine, ils se feraient un tatouage maman sur le biceps s’ils avaient l’autorisation parentale de se faire tatouer et quand la météo joue avec nos nerfs en ne nous offrant que des averses au menu, ils se faufilent dans le jardin par la porte du garage, ni vu ni connu, pour jouer sous la pluie en espérant passer incognito! [pas de pot, je les ai vu!]

Hum, un vrai régal de franchir les interdits en allant contre la parole des parents.

Ils sont toujours main dans la main pour inventer de nouvelles activités comme redécorer l’allée devant nos maisons en leur donnant un peu de couleur parmi la grisaille avec un jeu de craies multicolores, comme énerver le bouledogue des voisins ou jouer aux BeyBlades dans le parterre de fleurs de la voisine.

Ils s’inventent des histoires digne du nouveau dessin animé de Michel Ocelot : Les contes de la Nuit avec leurs constructions en LEGO, leurs voitures hot wheels ou tout simplement sur leur bicloune [comme ils disent].

Lire la suite de à proposInSéparables …

Faire la Part Entre le Rêve et la Réalité …

decoration-table-2

Je me souviens avoir parfois rêvé, plutôt même cauchemardé que Mr Réglisse m’annonçait qu’il me quittait, en préférant une autre à moi… Ce genre de rêves, bizarrement, tu t’en souviens toujours au réveil. Ce qui n’est pas le cas de tous les rêves que nous faisons… Pire que ça, ils nous plongent aussi dans une sorte de malaise pour la journée entière avec un besoin irrépressible de se sentir rassurer le plus vite possible.

C’est d’ailleurs généralement le genre de rêves qu’on ne peut garder pour soi et dont on en informe le principal intéressé, guettant sa réaction dans les moindres détails…

Je ne pensais pas qu’à 5 ans on puisse faire un rêve de ce genre et pourtant, Chupa a fait un rêve qui est devenu un cauchemar pour elle et qui depuis la hante.

Lire la suite de à proposFaire la Part Entre le Rêve et la Réalité …

Notre Ballet d’Emails …

HamburgerChaque début de semaine, c’est un ballet d’e-mails qui commence. Un ballet entre 4 copines. Un ballet pour s’organiser un déjeuner au Quick, toutes les 4. Un Déjeuner entre filles. Un Déjeuner sans nos hommes. Un Déjeuner pour rigoler, se confier, se rassurer. Un Déjeuner qui arrive comme une bouffée d’oxygène dans notre semaine. Une coupure devenue quasi indispensable maintenant pour moi. Une coupure que j’attends avec impatience. Une coupure qui m’a horriblement manqué quand j’étais en quarantaine chez moi à cause de la grippe, la mienne et celle des doudoux.

Alors chaque début de semaine, avec notre petit ballet d’emails, nous checkons les disponibilités des unes et des autres. Et bien souvent, c’est sur le jeudi que nous nous mettons toutes d’accord. Pour moi, peu importe le jour du moment que ce déjeuner ait lieu.

Lire la suite de à proposNotre Ballet d’Emails …

L’Amitié, c’est Comme les 5 Doigts de la Main

enfanceAutant TiBiscuit est du genre exclusif en amitié et se limite généralement à une seule amitié forte, ce qui est parfois handicapant, autant avec Chupa, je ne sais pas vraiment qui sont ses amies, ni combien elle en a.

Avec Chupa, je ne me fais jamais trop de soucis quand elle va au centre de loisirs. Jamais je ne me pose la question “Est-ce que ses ami(e)s sont là?” car elle trouvera toujours quelqu’un avec qui jouer, même si c’est un adulte. Elle adore la compagnie des adultes et apparemment, elle les fait beaucoup rire.

Pourtant, dernièrement, alors que nous étions en balade, l’amitié a été le sujet de conversation entre Chupa et moi.

Alors que nous marchions tranquillement, sur le trottoir opposé au notre, une petite fille faisait signe à Chupa en l’appelant. A priori une petite fille de son école. Sauf que Chupa refusait de lui répondre sous prétexte que ce n’était pas sa copine. Tout à fait le genre de comportement que je n’apprécie pas chez mes doudoux… TiBiscuit aussi a le don d’ignorer les enfants qui l’interpellent dans la rue et qui semblent s’intéresser à lui, sous prétexte qu’il ne les aime pas.

Je leur explique alors à chaque fois que c’est avec ce genre de comportement qu’un jour on se retrouve seul et que plus personne ne voudra jouer avec eux s’ils les ignorent sans cesse.

Mais Chupa avait une explication toute trouvée pour ne pas pouvoir être copine avec cette petite fille…

Lire la suite de à proposL’Amitié, c’est Comme les 5 Doigts de la Main

Liens Indélébiles

  Bizarrement, à chaque changement d’établissement, j’ai changé de meilleure amie. Enfin ce n’est pas si étrange que cela étant donné qu’à chaque fois ma meilleure amie ne me suivait pas là où j’allais. C’était toujours un déchirement bien sûr, mais on s’y fait. J’ai donc eu une meilleure amie du primaire, une meilleure amie […]