La pire chose qui pouvait arriver à T-Biscuit

Pour T-Biscuit, nos vacances n’ont pas toujours été super cool … Pour commencer, il est tombé malade : un bon gros rhume avec une bonne grosse bronchite que j’ai mis sur le dos de la clim’. J’avais mes {bonnes} raisons de le faire. Déjà, nous dormions tous les 2 face à la clim’ (surtout moi […]

Les petits bruits du Grenier

J’ai envie de continuer ma petite série de billet sur les peurs des enfants et de vous parler des petits bruits du grenier, ceux qui avaient fait migrer Chupa vers la chambre de Chichi pendant 2 mois. Les bruits sont revenus. Je n’ai rien dit à Chupa. Je crois qu’ils reviendront toujours tant que nous […]

Les sujets qui nous rapprochent ou nous séparent

Je me demande parfois si mon coolégien et moi, on se ressemble tant sur le plan moral parce qu’on est tous les 2 les aînés d’une fratrie de 3 et tous les 2 du signe du taureau (et du même décan, ainsi que singe en astrologie chinoise) ou bien si j’essaie simplement de trouver ces points […]

Saturer puis Souffler

3 enfants plus tard, je crois que je dois définitivement me faire à l’idée que les enfants sont incompréhensibles et surtout pleins de surprises. En fin de semaine dernière, je me demandais sérieusement si je ne devais pas à nouveau me pencher sur l’idée du médecin scolaire qui nous conseillait une entrevue avec la psychologue […]

Chacun sa chambre – Mais pourquoi donc ?

Il y a 5 ans, quand nous nous sommes mis en quête d’une maison, d’un nouveau foyer, c’est parce que nous voulions que chacun de nos enfants aient sa propre chambre. Notre appartement, nous y étions bien. Nous aimions être proche du métro pour aller sur Lille le week-end ou ne pas devoir prendre la […]

Quand l’approche de la rentrée perturbe le sommeil

Depuis tout petit, je dirai même depuis qu’il est né, T-Biscuit est un enfant qui n’aime pas le changement. Il aime avoir ses repères, ses habitudes, ses rituels, son environnement qui le rassure. A chaque fois qu’il y a un gros chamboulement dans son quotidien : arrivée d’une petite soeur ou d’un petit frère, déménagement, […]

Pourquoi as-tu peur mon tout-petit ?

Chaque soir, avant d’aller dormir, Chichi me demande s’il y aura école le lendemain.

Quand je lui annonce que non, il n’y a pas école demain, c’est comme si je lui annonçais la plus douce des nouvelles, comme si je lui faisais le plus doux des cadeaux. Ses yeux pétillent, il devient souriant et déclare qu’il aime quand il n’y a pas école.

Il a encore un peu de mal à se repérer dans le temps. Il sait que le mardi et le jeudi, il va à la cantine et que le samedi, il n’y a école que le matin, mais comme je n’ai pas confectionné le calendrier que je pensais fabriquer, il ne sait pas réellement quand nous sommes mardi, jeudi ou samedi. Du coup, chaque lundi, vendredi et samedi midi, il me demande s’il y a encore école et s’il va aller au dortoir.

Avant quand je répondais à mon tout-petit qu’il y avait école le lendemain, il me demandait avec quelle maîtresse parce qu’il a une légère préférence entre les 2. Mais depuis quelques jours, il se met à pleurer. A pleurer très fort. Il nous supplie de ne pas aller en récréation. Il me raconte que la maman de L.J est venue la chercher avant la récréation donc je peux aussi venir le chercher. Sauf que L.J allait chez l’orthophoniste, elle ne fuyait pas sa phobie de la cour.

J’essaie toujours d’identifier les soucis de mes enfants par le dialogue. J’en tentais de comprendre pourquoi soudainement Chichi ne voulait plus aller en récréation. Il m’a parlé de grands qui le poussent et le font tomber. Pourtant, j’ai du mal à valider cette version. MrRéglisse a pu jouer les petites souris et l’a vu s’amuser, rire et courir dans la cour. Quand il revient avec un bobo au genou, généralement il me dit qu’il est tombé tout seul et quand c’est un de ses copains qui l’a poussé, il le dit. Là, les “grands” n’ont pas de prénom et ne sont pas identifiables.

Il a fini par me dire que ses copains jouent dans l’espace vert, là où il y a encore de nombreux restes de feuilles mortes. Ils se jettent des feuilles sur la tête. Au porte-manteaux, je vois souvent des manteaux recouverts de petits bouts de feuilles mortes. Chichi ne veut pas de feuilles dans les cheveux car il a peur que je doive lui laver les cheveux. Il panique quand je lui lave les cheveux. On dirait que je le torture à chaque fois alors pour être honnête, je ne lui lave pas plus d’une fois par semaine. A son âge, il reste doux et soyeux malgré tout.

J’ai fini par lui dire qu’il n’avait rien à craindre, que je ne lui laverai pas les cheveux même s’il avait des feuilles, que je frotterai ses cheveux et les peignerai. Cela a semblait le convaincre.

Mais cette semaine, l’école travaille sur le thème des voyages et par groupe, les élèves vont dans d’autres classes faire des ateliers. Chichi ne veut pas aller dans les autres classes et il pleure, il tremble, il panique. Lire la suite de à proposPourquoi as-tu peur mon tout-petit ?

Bientôt 4 ans et toujours cette angoisse de la séparation

frere et soeur

Dans le carnet d’évaluations de Chichi, sa maîtresse a notifié que mon tout-petit a toujours besoin de l’intervention d’un adulte pour quitter ses parents et qu’il a encore des difficultés à laisser son objet transitionnel.

Dans la classe, le jour où j’ai récupéré ce carnet d’évaluations, sur le tableau, il était écrit : “Ce matin, S n’a pas pleuré en arrivant“. Je me suis demandée si la maîtresse notait la même chose concernant Chichi les jours où il ne pleure pas. Ce matin là, nous étions arrivés en retard il me semble et Chichi avait pleuré quand je l’avais confié à une Atsem il me semble.

Il y avait de nombreux parents qui souhaitaient discuter avec la maîtresse. Chupa avait danse juste après et je me suis dit que j’aurai de nombreuses autres occasions de discuter avec elle étant donné que, contrairement à d’autres parents, je peux la voir le vendredi midi. Alors je suis partie avant d’en parler avec elle.

J’avais envie de lui dire que les difficultés de Chichi à se séparer de moi ne se limitent pas au cadre de l’école. Mon tout-petit aime aller à l’école, mais le moment de se séparer, quelque soit l’endroit est toujours compliqué.

Dans 2 semaines, Chichi aura 4 ans. Oui, déjà. C’est un grand. Et pourtant, chaque dimanche matin, quand je décide d’aller me doucher, il me suit jusque devant la porte, me demande de multiples câlins comme si nous allions nous séparer pour plusieurs jours, et malgré tout, une fois la porte refermée, il pleure. Je prends donc souvent mon bain du dimanche matin avec en musique de fond un pas très mélodieux “Maman sort !“. Quand je sors enfin, il me regarde méchamment et me dit : “Pourquoi tu t’es lavée maman ? Tu ne devais pas te laver !

Lire la suite de à proposBientôt 4 ans et toujours cette angoisse de la séparation

SOS d’un petit Terrien en Détresse

Mon tout-petit a beaucoup de mal à se détacher de moi.

S’il n’éprouve plus de difficulté à aller à l’école chaque matin, c’est uniquement parce que là-bas, il y a trouvé une 2ème maman en la personne de sa maîtresse.

Mais à la maison, je dois souvent ruser pour lui échapper car, comme quand il était un tout petit bébé de 9 mois en plein dans l’angoisse de séparation, dès qu’il ne me voit plus, il faut qu’il me cherche partout, en criant, quelque soit l’activité qu’il faisait avant.

Quand, discrètement, je pars me doucher (longuement car je ne sais pas faire rapide), le laissant sous la garde de MrRéglisse, il ne faut pas 10 minutes pour que soudain, j’entende retentir un :

” Maman ! Où es-tu ? Maman ! Où es-tu passée ? Mamaaannn ! Au secours ! Aidez-moi ! Au secours ! Au secours ! Aidez-moi !”

Et inlassablement, il répète ces mots, accroché à la barrière de sécurité, en bas des escaliers, jusqu’à ce que je sorte.

De même, quand il fait une bêtise, ou surtout qu’il continue à faire sa bêtise alors que nous l’avons prévenu de la punition, puis qu’on le met dans son lit parce que c’est encore un lit à barreaux et que, même si le lit ne doit pas être assimilé à une punition, c’est le seul lieu duquel il ne peut s’enfuir, à peine ai-je descendu 1 marche des escaliers que j’entends :

” Au secours Maman ! Au secours ! Aidez-moi ! J’ai peur !”

Promis, il n’est ni dans le noir et la porte n’est même pas fermée …

Lire la suite de à proposSOS d’un petit Terrien en Détresse

Mais de Quoi as-Tu Peur ?

Par un beau matin, alors que le micro-ondes tournait et que Chichi et moi attendions avec impatience le “biiimmm” annonçant que le lait était prêt, ni trop chaud, ni trop froid, une casserole [ou autre chose] glissa dans l’évier, faisant sursauter mon bébé. Je n’avais pas fait la vaisselle de la veille au soir, comme bien souvent … Ma première réaction fut de lui dire :

“Ooohhh tu as eu peur ?”

Ce jour là, Chichi apprit un nouveau mot. Un mot qu’il déciderait d’utiliser souvent. Peur.

Au début, j’ai cru que pour lui, “ai peuh” signifiait qu’il avait entendu un gros bruit. C’était certainement d’ailleurs le cas, jusqu’au jour où, le voyant courir et crier pour se cacher entre mes jambes et se cogner la tête au passage sur les horribles fausses clés des portes en chêne de la cuisine afin d’échapper à TiBiscuit imitant un monstre, je lui dis :

“Oooohhh, TiBiscuit te fait peur ?”

Peur… Un mot à bannir dans le vocabulaire à utiliser devant un enfant de 18 mois.

Lire la suite de à proposMais de Quoi as-Tu Peur ?

Toutes les Peurs ont leur Antidote

Finalement, il suffit parfois de peu de choses pour vaincre les peurs des enfants (et des bébés)…

Alors que la veille, Chichi refuser de marcher pieds nus  dans le sable ou dans l’eau, chaussé de ses méduses taille 22 vertes, plus rien ne lui fait peur!

Nous étions si peu préparé à ce changement de sa part que nous n’avions pas encore pris la peine de lui mettre son maillot qu’il était déjà les pieds (et la couche) dans l’eau …

Lire la suite de à proposToutes les Peurs ont leur Antidote

Une Dose d’Homéo et au Dodo!

J’ai hésité… J’ai failli intitulé mon billet ” Un placébo et au Dodo!”, mais que l’effet soit placebo ou non, ça fonctionne !

Après plusieurs mois, je me suis enfin décidée. Un soir, j’ai proposé quelques granules à Chupa. Depuis chaque soir, elle me réclame ses 5 granules. Sans elles, ma fille est persuadée que des cauchemars viendraient la hanter.

Maintenant, elle ne me réveille plus la nuit pour me dire :

“Maman, j’ai fait un cauchemar!”

Parfois, elle me dit juste:

“J’ai commencé à faire à cauchemar mais grâce aux billes, il a disparu…”

Stramonium 9CH a sauvé mes nuits et celles de Chupa.

Lire la suite de à proposUne Dose d’Homéo et au Dodo!

Aider les Enfants à SurMonter leurs Angoisses …

contes-de-la-lanterne-magique

“Les enfants peuvent en effet être stressés comme les adultes. Indépendamment de l’amour que nous leur portons et de notre désir de les laisser s’exprimer librement, nous leur imposons obligatoirement des interdictions et des contraintes afin de les protéger et de les éduquer. Les enfants en bas âge peuvent trouver ces restrictions confuses et frustrantes, et se sentir déconcertés et malheureux en se rebellant. Quand ils ont atteint l’âge d’aller à l’école, les facteurs de stress ne font qu’augmenter : Les enfants peuvent être perturbés par les échecs scolaires, les disputes entre amis, ou l’hostilité que leur témoignent des enfants plus âgés. Ils peuvent perdre des personnes qu’ils estimaient beaucoup. Leur meilleur ami peut changer d’école ou l’un de leurs parents, pour diverses raisons, peut ne plus se trouver à leurs côtés.

Il est par conséquent important de les aider à puiser en eux la sérénité qui leur permettra de reléguer les soucis de la vie au second plan. Ainsi, ils comprendront que la joie ne tient pas seulement à l’amour que les autres nous portent, mais aussi à la façon dont chacun de nous parvient à être en paix avec lui-même. Ils apprendront à retrouver cette sérénité et à être à l’écoute de cette musique intérieure lors de moments d’angoisse et de détresse. Leurs histoires préférées joueront un grand rôle dans ce processus en constituant non seulement un refuge mais aussi un soutien leur permettant de se forger leur propre personnalité.”

[Les Contes de la Lanterne Magique – Introduction de David Fontana]

Aujourd’hui encore, je vous parle de contes … mais pas de contes de fées, non.

Les contes de la lanterne magique ne se lisent pas comme les contes classiques. Ils s’écoutent les yeux fermés.

Lire la suite de à proposAider les Enfants à SurMonter leurs Angoisses …