Les petits bruits du Grenier

la-petite-souris

J’ai envie de continuer ma petite série de billet sur les peurs des enfants et de vous parler des petits bruits du grenier, ceux qui avaient fait migrer Chupa vers la chambre de Chichi pendant 2 mois.

Les bruits sont revenus. Je n’ai rien dit à Chupa. Je crois qu’ils reviendront toujours tant que nous n’aurons pas fait aménager les combles.

J’ai passé toute mon adolescence avec ces mêmes bruits … voire pire car, quand dehors la tempête faisait rage avec des vents jusqu’à 130km/h [à l’époque, il n’y avait ni voisin autour de la maison ni haie et la maison est sur une petite bute, bien en hauteur pour une meilleure vue sur la campagne], j’entendais la charpente craquer et bouger. Le lendemain, parfois, on découvrait que des tuiles s’étaient envolées. J’avoue, je n’aimais pas trop ces bruits, mais il me faisait moins flipper que la pleine lune au dessus de la forêt, visible par le houteau de ma chambre ou que le bruit de pas inexpliqué sur ma moquette [quand j’ai pris mon courage à 2 mains pour ouvrir la lumière, il n’y avait rien. J’ai fini la nuit sous ma couette. Mon père a dit que ce devait être une grosse araignée]. Le reste du temps, il me disait que une charpente en bois, ça travaille ou que les bruits de gratt’gratt devaient venir de loirs. Comme je me disais que c’était des bêtes toutes mignonnes, je n’avais pas peur.

Quand nous habitions en appartement, des bruits au dessus de notre tête, il y en avait la nuit. Mais bon, c’était juste notre vieux voisin vivant seul (après que son fils se soit mis en couple avec notre voisine d’en face, mère célibataire) qui décidait de déménager tous ses meubles en pleine nuit (je crois qu’il buvait parfois trop). Enfin, il y avait une explication rationnelle aux bruits et comme nos enfants étaient également bruyants en état d’éveil et parfois même la nuit en cas de terreurs nocturnes, nous vivions avec sans râler. Ce n’était pas non plus un vacarme.

Bref, les bruits de gratt’gratt sont revenus. Je les entends surtout au dessus de la salle de bain. Parfois dans la chambre de Chichi ou notre chambre parentale, puis également celle de Chupa au niveau de la pente du toit.

Chupa ne semble pas les avoir remarqués mais j’ai pris les devants. Je ne lui ai pas dit qu’ils étaient revenus, mais pour qu’elle ne laisse pas son esprit vagabonder et imaginer des histoires de fantômes ou, que sais-je, de poupées maléfiques, je lui ai demandé de plutôt penser aux noiraudes du dessin Totoro ou à Ratatouille et sa famille (même si imaginer des rats, surtout comme ceux de la série Zoo, beurk, c’est juste qu’elle aime Disney), et que de toutes façons, une famille de souris (comme celle de ses Sylvanians) ou de loirs, c’est tout mignon.

Je lui ai raconté la fois où, enfant, j’avais vu une souris dans ma chambre et que mes parents en avaient vu une sur leur tête de lit. Il y avait quelques souris dans notre grenier et nos WC étaient dans le grenier, sur le même palier que les chambres. Comme j’étais à cet âge où l’on perd ses dents et croit encore à la pièce laissée par la petite souris, je n’avais pas peur. J’adorais ça même.

Il suffit d’imaginer une belle histoire un peu magique avec ce qui nous angoisse, car dans le cas contraire, on peut se faire peur tout seul avec un rien, même adulte [genre en sortant les poubelles seule vers minuit un soir de pleine lune].

crédit illustration : Du coup, je remets cette vieille illustration que Myzotte avait faite pour moi

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

3 commentaires sur “Les petits bruits du Grenier

    cleopat

    (18 décembre 2015 - 10:47)

    C est une bonne idée les noiraudes ma petite fille de 4 ans avit beaucoup aimé cette histoire et elle en reparle souvent sans peur

    Maud1202

    (19 décembre 2015 - 17:48)

    Quand j’étais petite, la maison de mes parents était entièrement meublée d’antiquités, y compris ma chambre. Min lit était un de ces lits d’époque, dit “lit bateau”, assez court, en 120cm de large. Forcément ces meubles ont besoin d’être traites, ce qui était le cas, pour ne pas que des petites bêtes s’installent dans les petits trous… Mais à une époque, la nuit, j’entendais des ” crchcrchrcrch…” et ça me faisait flipper !
    Les bruits de pas > une grosse araignée !! Quelle horreur !

    lanabc

    (23 décembre 2015 - 23:28)

    Ces derniers jours j’ai dormi dans des maisons et j’avoue que tous ces petits bruits ne me rassurent pas…

Laisser un commentaire