La pire chose qui pouvait arriver à T-Biscuit

chat noir et blanc

Pour T-Biscuit, nos vacances n’ont pas toujours été super cool …

Pour commencer, il est tombé malade : un bon gros rhume avec une bonne grosse bronchite que j’ai mis sur le dos de la clim’. J’avais mes {bonnes} raisons de le faire. Déjà, nous dormions tous les 2 face à la clim’ (surtout moi d’ailleurs) et j’avais soudainement eu le nez hyper bouché (dans le genre beurk) moi aussi. Bizarrement, les nuits sans clim’, ça allait beaucoup mieux. Et je ne parle même pas du retour.

Bref, T-Biscuit a eu un genre d’état grippal qui l’a privé de plage durant 3 jours. Trois jours durant lesquels il a pu penser à Zétoune, notre chat et mesurer à quel point elle lui manquait. Pas un jour pendant nos vacances il n’a pas parlé d’elle et de sa peur qu’elle meure en notre absence, seule, dans un coin.

Quand nous sommes rentrés, il s’est donc précipité vers elle. Elle nous attendait dans l’encadrement de l’ancienne porte de cuisine et a lancé un miaulement strident. Un genre de “Ha bah c’est pas trop tôt ! J’veux un sachet fraîcheur ! Et sur le champ !“. T-Biscuit l’a porté et a enfoui son nez dans ses poils.  S’ensuivit une série de atchoum. Beaucoup beaucoup d’éternuements.

Les jours suivants, T-Biscuit a continué à câliner son chat retrouver. Il fallait rattraper ces 3 semaines perdues. J’ai du racheter des paquets de mouchoirs à la hâte.

Pour rire, les enfants ont fait une cabane dans laquelle ils y ont mis Zétoune. T-Biscuit s’est niché dedans à ses côtés. Il en est ressorti avec les yeux rouges et gonflés, la gorge qui le grattait et le nez qui piquait.

La nuit, Zétoune devait absolument être dans sa chambre. Il a commencé à tousser.

J’ai évoqué la possibilité que à mon instar, il ait développé une allergie à notre chat. J’avais déjà remarqué au printemps qu’il tendait à devenir comme moi, se plaignant de gratouillement et picotements au moment des pollens de bouleaux.

Mes paroles ont eu l’effet d’une piquante morsure. T-Biscuit a aussitôt rejeté mes paroles. C’était impossible.

Pourtant … les mouchoirs continuaient de s’amonceler sur le canapé et à côté du lit de mon ado.

J’ai passé l’aspirateur partout, même sur le canapé. Zétoune a été brossée, peignée et même lavée (et a tenté de me mordre par la même occasion). Je suis allée acheter des cachets homéopathiques et du spray pour lutter contre la rhinite allergique.

Après avoir fait tout cela, T-Biscuit m’a annoncé :

“Tu sais, je ne crois pas que je suis allergique à Zétoune. Je dois juste être allergique aux pollens ou aux acariens”

Malgré tout, il essaie de moins câliner le chat mais c’est plus fort que lui et quand elle passe du temps à ses côtés dans le canapé, j’entends soudainement mon T-Biscuit se mettre à renifler. Mais il réfute le fait que ça puisse être la faute du chat.

Parce que vraiment, c’est la pire chose qui pouvait lui arriver.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

10 commentaires sur “La pire chose qui pouvait arriver à T-Biscuit

    Laura

    (19 août 2016 - 0:01)

    Ho c’est cruel s’il est vraiment devenu allergique Lui qui a l’air de tant l’aimer sa Zétoune! Perso je crois que je préférerais prendre un traitement à vie si j’étais allergique plutôt que de me priver d’avoir des animaux. Je les aime trop !

    Lucky Sophie

    (19 août 2016 - 9:47)

    J’ai fait 5 ans de désensibilisation pour allergie ado, c’était pas rigolo mais je ne le regrette pas aujourd’hui, ça a vraiment bien amélioré les choses…

    Les Petites M (@lespetitesm)

    (19 août 2016 - 10:40)

    oh le pauvre! J’imagine qu’il ne veuille pas l’accepter 🙂 Mais être en contact du chat ça aide à désensibiliser aussi… juste vraiment pas agréable 🙁 Courage à lui et caresses à Zétoune!

    chiffonsandco

    (19 août 2016 - 16:57)

    je comprends son déni, j’aurais fait pareil : je ne pourrais pas vivre sans mes bestiaux!

    La vie en Tisanie

    (19 août 2016 - 18:16)

    ah mais je ne savais pas qu’on pouvait déclarer une allergie au bout de plusieurs années!! je comprends, c’est horrible! en tous cas moi aussi je le vivrais mal!

    Maristochat Bellemam

    (20 août 2016 - 20:58)

    Mon petit frère était (est) allergique aux chats et aux chiens, nous an avions un de chaque. Peu à peu, juste avec eux, il s’est immunisé. Parfois c’était plus compliqué (au retour de vacances justement puisque pendant plusieurs semaines il en était séparé) puis ça allait mieux.
    On tenait de toute façon trop à nos animaux pour s’en séparer.
    Il vit plutôt bien avec les chats aujourd’hui.

    lanabc

    (22 août 2016 - 21:56)

    Moi aussi je suis allergique au chat. Au début ça allait mais là au bout de 7 ans c’est de pire en pire. En plus maintenant j’ai de la sinusite chronique et il est fort probable que ça n’aide pas. Le corps médical me déconseille fortement de reprendre des chats quand nous n’aurons plus les nôtres. Elles ont 16 ans toutes les deux et une est malade. Je prends mon mal en patience car je ne serai pas capable de m’en séparer

    debullesenaiguilles

    (24 août 2016 - 0:54)

    Oh zut…. le pauvre, cela ne doit pas être facile, et pour vous non plus pour lui faire accepter… bon courage

    Emma June

    (29 août 2016 - 13:21)

    ohlala! Comme je compatis! C’est effectivement affreux de devenir allergique aux chats quand on les adore…
    Je suis, moi aussi, devenue allergique (à 18ans) alors même que j’avais toujours eu des chats.
    C’est injuste mais malheureusement, il faut limiter les contacts et bien se laver les mains à chaque fois.
    Tant mieux, s’ils arrivent tout de même à cohabiter malgré les poils .
    Bon courage 🙂

    Carine

    (1 septembre 2016 - 6:56)

    Ah, c’est triste quand même ! T-Biscuit a tellement l’air d’aimer votre chat. Mais que s’est-il passé, finalement ? Ton fils est-il vraiment allergique à Zétoune ?

Laisser un commentaire