Mes 5 dernières lectures de l’été

derniers romans lus kindle été

Après avoir fini le roman sur la vie de Frieda, celle qui a inspiré le personnage de Lady Chatterley, j’avais envie de lire une autre biographie romancée. J’ai donc choisi “Marie et Bronia : le pacte des soeurs” de Natacha Henry, acheté sur kindle. Ce roman conte la vie de Marie Curie et de l’une de ses soeurs, Bronia.

Marie et Bronia : le pacte des soeurs

Je connaissais, comme tout le monde, le nom de Pierre et Marie Curie, mais finalement je ne connaissais rien de son histoire. Son enfance en Pologne, la mort de sa mère, très jeune, puis de sa sœur aînée, son emploi de préceptrice puis son arrivée en France afin de pouvoir poursuivre ses études. Il lui en a fallu de la ténacité et du courage. Sa relation avec sa sœur Bronia est bien mise en avant car sans ce pacte qu’elle a fait avec sa soeur, leurs vies auraient été bien différentes. C’est un roman jeunesse très accessible et très intéressant à lire.

Si je t’apprends ce que je sais, alors tu le sauras à ton tour. Tu pourras te servir de tes connaissances et les transmettre à d’autres. Ma soeur Bronia, par exemple: elle m’a tout appris quand j’étais petite. A la fin, j’en savais autant qu’elle. Partager, cela est essentiel. Plus les enfants seront nombreux à recevoir un bon enseignement, mieux cela sera. Ce n’est qu’ainsi que l’on fera avancer la société.

Marie, Szczuki janvier 1886

Portrait de Dorian Gray

Une fois ce roman refermé, j’ai ouvert “Portrait de Dorian Gray” que j’avais téléchargé gratuitement sur kindle durant le confinement. J’ai un avis très mitigé sur ce roman d’Oscar Wilde. Malgré son peu de pages, j’ai mis beaucoup de temps à le finir car il y a énormément de descriptions barbantes et à mon sens inutiles. Néanmoins, maintenant que je l’ai fini, je garde une impression positive de ce roman. Dans des séries de vampires ou sorcières (Les nouvelles aventures de Sabrina, par exemple), on retrouve souvent le personnage de Dorian Gray, ce beau jeune homme qui ne vieillit pas. Pourtant, je ne connaissais rien de l’histoire. C’est chose rectifiée. “Portrait de Dorian Gray” est donc l’histoire d’un jeune homme qui prend conscience que sa beauté ne sera pas éternelle. Il devient alors horriblement jaloux de son portrait qui lui ne vieillira jamais. Étrangement, au fil des ans, le portrait, caché dans une chambre secrète par Dorian, ne finit pas de s’enlaidir alors que Dorian garde son visage juvénile. Il est rongé par ce secret honteux. C’est avant tout un portrait psychologique vraiment intéressant à lire.

Le but de la vie est le développement de la personnalité. Réaliser sa propre nature : c’est ce que nous tâchons tous de faire.

Chapitre II page 17

Combien de temps m’aimerez-vous?Jusqu’à ma première ride, sans doute … […] Je suis jaloux de toute chose dont la beauté ne meurt pas. Je suis jaloux de mon portrait ! … Pourquoi garderait-il ce que moi je perdrai. Chaque moment qui passe me prend quelque chose, et embellit ceci.

Chapitre II page 24

Les fleurs sauvages

Ensuite, j’ai lu “Les fleurs sauvages” de Holly Ringland. Une histoire qui se déroule en Australie. Le début du roman est assez étrange puisque Alice, 9 ans, s’interroge sur la façon de tuer son père. En effet, ce roman parle de la violence familiale et notamment celle d’un père envers sa femme et sa fille. Sans trop vous en dévoiler de l’histoire, les parents d’Alice périssent dans un incendie alors que sa mère est enceinte. La jeune fille se retrouve propulsée dans une ferme de fleurs sauvages tenue par sa grand-mère dont elle n’a jamais entendu parler. Dans la famille Hart, les secrets sont lourds à porter et Alice va grandir au milieu des non-dits. “Les fleurs sauvages” est un roman qui m’a captivée. Je me suis plongée dedans, j’ai lu parfois jusqu’à 3h du matin pour en savoir plus. On est transporté en Australie et chaque nouveau chapitre nous fait découvrir un peu plus les fleurs sauvages d’Australie, ainsi que leur signification. Un véritable coup de cœur.

La petite fille qui aimait Tom Gordon

Puis j’ai lu “La petite fille qui aimait Tom Gordon” de Stephen King, encore une fois sur kindle. Mon premier Stephen King ! Même pas peur. A nouveau l’héroïne est une petite fille de 9 ans. Lassée par les disputes incessantes entre son grand frère et sa mère, Trisha s’éloigne volontairement d’eux lors d’une promenade en forêt. Elle est persuadée qu’elle les retrouvera facilement. Pourtant plus le temps va passer, plus elle va s’éloigner … loin loin loin. Et rien ne va : les moustiques et les guêpes l’attaquent, elle fait une grosse chute, puis elle s’intoxique en buvant l’eau d’une rivière. Plusieurs fois durant ma lecture je me suis demandée comment mon Chichi aurait réagi dans la même situation. Parce que honnêtement, la petite Trisha s’y connaît un peu en survie. La seule chose qui la raccroche au monde est son walkman et les matchs de baseball qui sont retransmis. Une bonne petite lecture que j’ai bien appréciée.

Les après-midi d’hiver

Enfin, le dernier roman que j’ai refermé récemment était : “Mes après-midis d’hiver” de Anna Zerbib. Ce roman est le premier de l’autrice. J’ai d’abord était assez déstabilisée par sa plume et par les aller-retour dans le temps pas clairement identifiables. L’histoire traite du deuil et de l’adultère. En effet, la narratrice a perdu sa mère, une mère plutôt froide, malheureuse et déprimée, mais a des difficultés à faire son deuil. A Montréal, la ville où elle s’est expatriée avec son amoureux, durant l’hiver, elle s’oublie dans les bras de Noah, un homme rencontré par hasard, lui aussi en deuil. Je ne me suis pas attachée à l’héroïne. Je n’y ai pas trouvé d’intrigue non plus alors j’ai lu ce récit de vie et pensées mais sans grande passion. Néanmoins c’est bien écrit. La mélancolie de la narratrice est très palpable.

J’ai mis longtemps à changer dans mon répertoire le nom de Nora. J’avais peur de ne pas le reconnaître quand il m’écrirait de nouveau. Lorsque j’ai vu “Noah” s’afficher pour la première fois sur mon écran, cela m’a fait moins d’effet que “Nora”.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.