Toute Déboussolée…

suspendu-a-un-fil

Comment dire … En fait, je suis un peu toute perdue. J’ai perdu tous mes repères et même pour bloguer, pour l’instant, ce n’est plus pareil.

Il faut prendre ses marques dans cette maison qui est la notre maintenant, s’approprier cette cuisine avec son four à pyrolyse et ses plaques à induction qui me changent de ma vieille gazinière [à laquelle j’avais aussi eu du mal à m’y faire il y a 7 ans], déballer les cartons [quand il n’y en a plus, il y en a encore!], trouver où ranger toutes ces choses accumulées pendant les 7 dernières années [comment avons-nous pu accumuler autant !? ], changer, acheter, toujours acheter pour se sentir mieux en ces nouveaux lieux, imaginer …

J’avoue ce n’est pas facile … pas facile de voir les cartons, la poussière qu’engendre les travaux, que tout n’aille pas plus vite, d’être fatiguée, épuisée [et encore mon état n’est rien à côté de Mr Réglisse]

Lire la suite de à proposToute Déboussolée…

Les Habitudes ne se Perdent Pas …

PuzzleDans la cour de récréation, les voix des enfants résonnaient déjà. Il n’y avait pas de cloche annonçant l’entrée en classe mais il était pas loin de 8h30. Derrière les rideaux de la cuisine, j’observais ces élèves vaquant à leurs activités dans la cour, mon bol de chocolat entre les mains. La plupart de  ces élèves étaient mes amis, car à 8 ans, le logement de fonction avec vue sur la cour de récréation était ma maison. Mais alors qu’eux étaient déjà prêt à entrer en cours, j’étais là à les observer de ma cachette, encore en pyjama. Nous avions beau habiter dans l’enceinte même de l’école, c’était toujours à la dernière minute que nous entrions en scène, profitant au maximum de la chaleur de notre foyer.

20 ans plus tard, je n’habite pourtant pas dans l’enceinte de l’école de mes doudoux, mais pourtant, rien n’a changé. C’est toujours sur le fil, à la dernière minute que nous arrivons. Il n’y a pourtant que 2 minutes à peine (selon si le feu est vert ou rouge) à effectuer en voiture. 5 minutes à pied. Et ce n’est pas par manque de conscience écologique que nous y allons en voiture, juste parce qu’après j’ai absolument besoin de la voiture pour aller travailler.

Le jour où nous arriverons à l’école avant l’ouverture des portes à 8h20 sera à marquer d’une pierre blanche car les portes se fermant à 8h40, nous arrivons généralement vers 8h35… pire encore en 2010, avec le givre sur le pare-brise, givre qui ravit TiBiscuit, heureux de retrouver chaque matin de petites étoiles sur sa vitre, nous partons à 8h38 heure de la voiture, soit 8h36 en réalité.

Et chaque jour, ce sont les mêmes parents qui arrivent les derniers. A croire que nous nous sommes réglés sur cet horaire.

Lire la suite de à proposLes Habitudes ne se Perdent Pas …

Et Dans 50 ans ?

C’est devenu une habitude.
Chaque mardi, je mange au Quick ou au MacDo avec ma meilleure amie.
Il arrive que le mardi devienne un jeudi ou un vendredi mais rares sont les semaines où nous ne mangeons pas ensemble. Si cela arrive, c’est que l’une ou l’autre est en vacances. Et dans ces cas là, les semaines paraissent bien longues…

Chaque semaine où je ne vois pas B. [qui n’a rien à voir avec la B. de Gossip Girl bien qu’à la rigueur elle aurait pu porter les mêmes serre-têtes si elle avait eu les cheveux longs ], j’ai le sentiment qu’il me manque quelque chose. Pas de petites confidences. Pas d’échappatoire à mon métro-bureau-dodo.

Dans mon petit agenda, c’est donc devenu un rendez-vous indispensable, à ne pas manquer!

Chaque semaine, comme si je n’en avais pas assez avec mes propres enfants, nous nous installons dans la zone enfants, là où les chaises ont des dossiers en formes de têtes d’ours, là où il y a l’air de jeux, là où il y a de l’animation, là où l’on peut se consoler sur le comportement de ses enfants, là où l’on peut critiquer les autres parents…

Sauf que la dernière fois, ils avaient du oublier de mettre le chauffage dans la zone “enfants”… C’est bien connu, les enfants, ça bouge tellement que ça a tout le temps chaud!
Alors nous nous sommes installées dans l’autre zone, celle des adultes.

Alors que nous avions presque fini notre délicieux repas plein de graisse, assez pour tenir l’hiver entier, B. , qui observe beaucoup et pas toujours de façon très discrète [boudes pas B. … pour le coup, ma semaine prochaine elle ne voudra vraiment pas manger avec moi!], me fait remarquer une petite mémé d’au moins 75 ans qui mange seule son hamburger.

Et là, grosse interrogation !

Lire la suite de à proposEt Dans 50 ans ?

Grandis un Peu!

Je bois un bol de lait au Nesquick chaque matin. Je petit-déjeune assise en tailleur par terre, devant ma table basse, à la japonaise. J’aime regarder les dessins animés. Je mange des kinders. Parfois, je cours dans mon couloir en faisant n’importe quoi avec mes jambes et mes bras. Il m’arrive de sauter comme une […]