2h30 de vol avec un enfant de 2 ans et des turbulences

L’épreuve de l’avion Bruxelles-Enfidha avec un bébé d’un an, nous l’avons fait 3 fois. Mais le pire, je pense que c’est prendre l’avion avec un enfant de 2 ans, totalement épris de liberté … et en plein apprentissage de la propreté.

Cette année,  Chichi avait sa propre place dans l’avion. Croyez-vous qu’elle ait été utile ?

Un peu tout même.  Mais pas tant que cela …

Prendre l’avion avec un jeune enfant a un avantage qui est également un inconvénient : on monte en premier dans l’avion.

Après 15 minutes à attendre à notre place, Chichi a tenté de s’enfuir en criant. Pas de film qui démarre comme au cinéma. Heureusement l’Avion a fini par bouger un peu. Finalement Chichi n’a pas voulu rester à sa place. Mes genoux lui semblaient bien plus confortables.  Avec une ceinture bébé, il a vécu le décollage collé à moi. Impressionné, il n’osait plus bouger. Totalement médusé.

 10 minutes de bébé tranquille de gagner !

Les plateaux repas ont été servis quasiment aussitôt après le décollage.  Un peu d’animation pour occuper Chichi qui a pris un malin plaisir à plonger ses doigts dans le fromage frais puis à l’étaler sur mon pantalon.

J’avais prévu des livres, un cahier d’activités avec des gommettes et finalement, je n’ai rien sorti.

Lire la suite de à propos2h30 de vol avec un enfant de 2 ans et des turbulences

La Patience est un Art

tirer-sur-la-corde

Parmi les commentaires de mon billet de lundi (hier), vous êtes plusieurs à vous être demandées comment nous avions réussi à garder Chichi sur nos genoux pendant 3 heures sans qu’il râle.

Déjà, petit a, il y avait un ballon. Un ballon qui rebondit. Toujours intéressant à regarder.

Puis, petit b, il y avait des enfants, beaucoup d’enfants qui crient et jouent dans tous les sens. Toujours intéressant à observer, surtout quand on est en pleine phase d’imitation. Vous savez, cette phase où bébé se met à faire un gros rire bien gras, pas forcé du tout pour faire comme les autres… En ce moment, Chichi observe beaucoup TiBiscuit et Chupa. Dès qu’il les voit, il devient comme eux : un petit excité. La dernière fois, TiBiscuit et Chupa avaient des fous rires ensemble. Oui, ça arrive! Hier TiBiscuit a même aidé Chupa à faire ses devoirs. Quand je vous dis qu’au fond, il l’aime. Chichi les regardait avec attention de sa chaise haute quand soudain il s’est mis à rire. Un rire gras, forcé, juste pour dire je suis là! Moi aussi je veux rire et m’amuser avec vous, ne m’oublier pas. Bref, dimanche, Chichi avait de quoi étudier la population infantile et faire une thèse et une anti-thèse.

Ensuite, petit c, il y avait beaucoup de parents… presque le double d’adultes que d’enfants. Toujours intéressant à tenter de charmer avec ce petit air de “Je suis le bébé le plus charmant”.

Lire la suite de à proposLa Patience est un Art