Archives pour la catégorie Chroniques d’une Famille nombreuse

Petite leçon sur les prénoms à mes Doudoux

animaux-de-lou

Plus les générations passent et plus les prénoms donnés aux bébés évoluent, entre prénoms tout droit sortis de l’imagination des parents, orthographe totalement revisitée, prénoms désuets la génération précédente mais revenant en force, prénoms tirés des films ou séries à la mode, bref, il y en a pour tous les goûts !

Malgré cette effusion de prénoms, dans les classes de mes doudoux, il y a souvent plusieurs Emma, Tom, Théo, Léo … que des prénoms (à la mode) qui sont en fait des diminutifs …

J’expliquais à mes doudoux que les prénoms que portent leurs copains n’étaient pas des prénoms il y a plusieurs générations, c’était juste un moyen de raccourcir un prénom trop long, une manière d’appeler plus vite quelqu’un qu’on connait bien, une forme affective. Parce qu’on ne se serait jamais permis d’appeler un Théodore Théo sans le connaître intimement.

Avant, les Théo se prénommaient en réalité Théodore, Théophile, Théotime, les Léo étaient des Léonard, les Tom des Thomas, les Emma des Emmanuelle, les Lou des Louise … La liste des prénoms diminutifs pourrait être longue !

Puis je leur ai dit :

« C’est comme Béa (ma meilleure amie), c’est un diminutif, mais peut-être qu’un jour il y aura des petites filles qui s’appelleront juste Béa, comme si c’était un vrai prénom …

- Quuuoiiiii ??? Béa c’est pas son vrai prénom ??? (en choeur)

- Euh… bah non, son vrai prénom, c’est Béatrice, mais personne ne l’appelle comme ça, enfin, sauf peut-être ses parents quand ils veulent montrer qu’ils sont fâchés …

- Han mais moi je pensais qu’elle s’appelait vraiment Béa … Béatrice … c’est bizarre Béatrice »

Parmi mes doudoux, seule Chupa pourrait avoir un diminutif mais à part Chichi, tout le monde l’appelle par son prénom en entier. Sauf peut-être ses copines.

Photo: je n’avais pas vraiment de photos adéquates pour illustrer un tel billet

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il voudrait qu’on dorme en Famille

dodo

Quand j’avais l’âge de T-Biscuit, nous avons déménagé.

Après avoir passé 10 ans à dormir dans la même chambre que ma petite soeur, dans une pièce située juste à côté de la chambre de mes parents, je me suis retrouvée seule dans ma grande chambre de 17m² (à moins que ce soit 21m², je ne sais plus … en tout cas, aujourd’hui, 1 lit 2 personnes + des lits superposés et 1 lit bébé passent sans souci et il reste encore de la place).

Pour moi qui avais eu l’habitude d’attendre que mes parents soient au lit, à quelques pas de moi, pour m’autoriser à dormir, désormais, leur chambre me paraissait à des kilomètres … Leur chambre est vraiment à l’opposée de ma chambre d’ado : au rez-de-chaussée, côté droit de la maison alors que la mienne est à l’étage, côté gauche.

Je me souviens qu’à l’époque, alors que j’allais devenir à nouveau grande soeur, je m’étais persuadée qu’il était temps de grandir et de ne plus faire le bébé.

Certes, les premiers temps, j’ai dormi la porte grande ouverte, tout en discutant un peu avec ma soeur, comme au bon vieux temps, avant de m’endormir.

T-Biscuit, lui, a toujours eu sa chambre à lui tout seul.

Pourtant, ce qu’il préfère par dessus tout, c’est quand nous dormons ailleurs qu’à la maison car, bien souvent, nous dormons à 5 dans la même pièce, comme c’est le cas chez mes parents par exemple.

D’ailleurs, si je lui dis en blaguant que je vais mettre le lit de Chichi dans sa chambre, il ne dit pas non.

Son éternelle question est : « Pourquoi ne pouvons-nous pas tous dormir dans la même chambre tout le temps ? » Cet enfant aurait certainement été heureux à l’époque où il y avait une seule pièce de vie commune. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Scène ordinaire dans le quotidien d’une maman de 3 enfants

2014-07-12 11.41.15

Alors que j’entreprends de vider le lave-vaisselle pour mieux le remplir ensuite, une tâche quotidienne plutôt rapide pour une personne seule dans sa cuisine, voilà que …

T-Biscuit arrive les bras chargés de son métier à tisser les loom bands :

« Tiens maman. Tu peux finir le bracelet pour mettre l’accroche ? J’espère que je n’ai pas fait d’erreur … c’est pour Chupa …
Waouh trop beau !
Chupa vient voir !
- Wa-ouh !
- Maman, tu préfères lequel ? Le mien ou celui que j’ai fait pour Chupa ?

« Maman, j’ai faim … Tu peux me faire des pains au chocolat ? (Chupa)

« Maman, l’est où RoMan ? Si tu trouves pas Ro-man, ze mets li dedans … » (Chichi)

« J’ai trop faim … mais y a rien … maman qu’est ce que je peux manger ? Y a rien que j’aime … » ( T-Biscuit)

« Ma-man ! Veux faire pi-pi !!! » (Chichi)

30 minutes plus tard je n’ai toujours pas fini …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sur la Route … oui il y a eu du Mouv’ …

Sponsorisé par Be On

En règle générale, nous prenons surtout la voiture pour faire de la conduite en ville. D’ailleurs, nous utilisons tellement peu la voiture que nous avons un bonus avec notre assurance pour faire moins de 8000 km par an.

Quand nous prenons l’autoroute, c’est généralement pour aller chez mes parents qui habitent à 130km de chez nous. La dernière fois que nous avons fait beaucoup de route, c’était pour aller au Futuroscope près de Poitiers.

La dernière fois que nous avons fait plus d’une heure de route, pour s’occuper en voiture, MrRéglisse a lancé l’idée d’inventer une histoire tous ensemble, un peu comme dans l’émission « Vendredi tout est permis », quand les invités inventent une chanson.

C’est Chupa qui a commencé. Du coup, nous avons du imaginer une histoire avec un âne. Chichi aussi a voulu participer. Comme il était assis à côté de Chupa, il a pris la suite. Il s’est mis à chanter :

« Bi’n'âne il fait des z’étoil-euh d’araignée, Bi’n'âne il fait des z’étoil-euh d’araignée … »

En boucle. Du coup, nous avons imaginé l’histoire de l’âne Bi’n'âne. Chichi était un peu le refrain de notre conte loufoque.

J’avoue que quand MrRéglisse devait parler, je m’inquiétais un peu qu’il soit moins attentif à la route car, même si je suis une femme, j’avais du mal à trouver une suite et en même temps être attentive à la route. En fait, c’était un peu comme avoir une conversation téléphonique mais sans téléphone. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
T-biscuit toile aire de jeux

Tremble mon Fils !

Je ne sais pas de quoi on parle entre copains quand on a 10 ans, mais j’ai l’impression qu’en ce moment, c’est un peu la frime de celui qui aura vu le truc le plus horrible et dégoûtant comme vidéo sur Youtube (mais que font les parents !?)

Chacun y va de sa petite histoire.

T-Biscuit n’a vu qu’un diaporama de photos du film des dents de la mer. Je l’ai laissé regardé parce que j’avais du découvrir le film à son âge. MrRéglisse pense que je n’aurai pas du.

De la bouche de T-Biscuit, qui, disons le, est du genre légèrement angoissé par la vie et ses dangers, j’apprends donc que ses copains auraient vu des vidéos intitulées : le chien de la mort ou encore le poisson de la mort.

Du coup, T-Biscuit me harcèle de questions pour en savoir plus. Est-ce vrai que des poissons peuvent tuer ? Et les chiens aussi ?

Comme je ne suis pas du genre à mentir, surtout à un enfant de 10 ans (quand même, 10 ans, ce n’est plus un bébé), je dis ce que je sais. C’est peut-être être un peu #badmother de lui dire car je sais qu’après il sera moins serein.

Bref, je lui ai parlé des pitbulls et des rottweiler. Mais je l’ai vite rassuré en lui lisant la loi du 6 janvier 1999 sur les chiens dangereux en France. Sauf que je lui ai dit que cette loi n’était valable qu’en France, que dans d’autres pays, les pitbulls sont autorisés. Aux U.S.A par exemple.

Une trentaine de minutes plus tard, T-Biscuit est venu me voir pour me dire : Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’école a un Incroyable Talent

chant

La fête de fin d’année de mes doudoux n’est pas très chouette. C’est juste une chorale. Les CE2, CM1 et CM2 chantent ensemble, les mêmes chansons. Il y a beaucoup trop de parents et grands-parents. On entend à peine les enfants chanter.

Après ce moment qui ne m’émeut plus beaucoup, ce moment où je vois et entends à peine mes doudoux, quelques parents d’élèves s’évertuent à organiser une kermesse. Je sais à quel point c’est compliqué. Compliqué de trouver des parents volontaires pour les stands. J’admire leur ténacité. Malgré tout, je ne fais pas partie des parents volontaires. Nous n’allons même pas à la kermesse. Jusqu’à présent, nous avons toujours une autre priorité. Enfin non, c’est faux, nous sommes allés à la kermesse 2 années, quand elle avait lieu au sein de l’école. Maintenant, elle est ailleurs.

Dans l’ancienne école des doudoux, la kermesse était organisée par l’espace éducatif. Elle était plutôt chouette. En maternelle, l’équipe d’animateurs mettait même en place un repas à la manière d’une auberge espagnole.

Dans l’école actuelle, les animateurs de l’espace éducatif ne prennent pas en charge la kermesse. Par contre, depuis le mois de mars, avec les enfants mangeant à la cantine, ils ont organisé des auditions à la façon « L’école a un incroyable talent ». Voilà pourquoi Chupa a bien vite préféré retourner déjeuner à la cantine. D’ailleurs, l’année prochaine, elle veut être inscrite à l’année. Dîner avec ses frères lui suffit amplement. Déjeuner avec les copines, c’est plus marrant.

Chupa a participé aux auditions en chantant une chanson d’Indila. Elle a choisi de chanter avec sa meilleure amie parce qu’à 2, c’est moins impressionnant d’être devant un public. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma maison n’est pas un Moulin

viree-entre-potes

Auprès des amis de mes grands doudoux, je préférerais passer pour la maman sympa plutôt que pour la maman dragon. Je me souviens que certaines mamans de mes copines me faisaient parfois un peu flipper. Mais bon, je n’avais rien à me reprocher, j’étais bien élevée.

Je ne peux pas en dire autant de tous les amis de mes doudoux parfois un peu sans gêne ou très vite très à l’aise chez nous. Même devant ces comportements, j’ai du mal à imposer ma façon de voir car j’estime que c’est aux parents d’apprendre les règles de savoir vivre. Ensuite, j’ai juste un peu moins envie de les voir chez moi. Malgré tout, si l’enfant est poli, ce qui est généralement le cas des vrais amis de mes grands doudoux, je finis par pardonner le reste. C’est qu’on doit se sentir comme chez soi en venant chez nous.

Par contre, ces enfants (qui se sont pas les amis préférés de mes enfants) qui viennent sonner à ma porte pour jouer avec les miens, eux qui me toisent du regard sans un bonjour, sans une question et qui attendent simplement que je demande à mes enfants de rappliquer ou que je leur dise si oui ou non ils peuvent jouer ensemble, ceux-là, je n’ai pas envie de les voir entrer dans ma maison. D’ailleurs, ils n’y rentrent pas. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !