“Les mots d’Hélio” – Nancy Guilbert et Yaël Hassan

Les mots d'Hélio roman jeunesse Magnard

Dans le roman “Les mots d’Hélio“, aux éditions Magnard jeunesse, il y a cette citation au début d’un chapitre :

“Quand on rencontre quelqu’un, c’est signe qu’on devait croiser son chemin, c’est un signe que l’on va recevoir de lui quelque chose qui nous manquait. Il ne faut pas ignorer ces rencontres. Dans chacune d’elles est contenue la promesse d’une découverte”

Aharon Appelfeld, Adam et Thomas

Cette citation me parle beaucoup. C’est d’ailleurs exactement ce que je ressens depuis que j’ai rencontré Nancy Guilbert, l’une des autrices de ce roman jeunesse, fin avril 2015. Elle est une personne si douce et si généreuse que je remercie la vie de m’avoir fait croiser son chemin, même si nos chemins se croisent plus souvent virtuellement que réellement.

La semaine dernière, j’ai donc eu la chance de recevoir son dernier roman jeunesse écrit à quatre mains, en service presse. Nous avons également reçu une autre oeuvre littéraire de Nancy la semaine dernière mais j’en parlerai dans un autre billet car c’est un cadeau bien spécial.

Ce nouveau roman, “Les mots d’Hélio“, je l’ai directement placé tout en haut de ma pile à lire. J’ai même mis en attente ma lecture en cours. Je savais que je pourrais dévorer relativement vite un roman jeunesse, surtout depuis que mes révisions sont derrière moi. Je ne m’étais pas trompée puisqu’en un week-end je l’ai fini. En même temps, je n’avais pas vraiment envie de le refermer.

Certes, il s’agit d’un roman catégorisé jeunesse pour les 8-12 ans, mais honnêtement il est bien mieux écrit que certains romans adultes. Ce n’est pas parce que l’histoire est celle d’adolescents ou d’enfants que les adultes ne peuvent pas apprécier. Personnellement, j’adore ! La preuve avec les quelques romans jeunesse que je lis, bien ancrés dans le quotidien, et qui me ravissent.

Hélio a 15 ans. Il est né de père inconnu et a grandi auprès de sa mère, une astrophysicienne renommée. Comme tous les adolescents, il est parfois en conflit avec sa mère. Lors d’une promenade avec sa mère dans la vallée de l’Ubaye, Hélio se fâche et n’écoute pas les recommandations de sa mère. Soudain, il glisse et il chute dans la montagne. Sous le choc, sa mère perd connaissance mais aussi l’esprit. Quand Hélio se réveille de son coma, légèrement handicapé de la main droite et souffrant d’aphasie de Broca, il n’y a personne à son chevet, sauf son équipe soignante.

Ayant des difficultés à se souvenir des mots et à parler, dans sa tête, Hélio se surnomme Bulle car il a le sentiment d’être seul dans sa bulle.

Après sa rééducation en milieu hospitalier, il est placé dans une famille d’accueil selon les consignes laissées par sa mère. Il ne sait pas pourquoi on l’envoie dans cette famille qu’il ne connait pas. Quant aux 2 enfants de cette famille aisée, Mila, collégienne, et Ruben, 6 ans, ils ne comprennent pas pourquoi leurs parents ont décidé d’accueillir un handicapé chez eux. L’accueil est donc plutôt froid. Heureusement pour Hélio, le petit Ruben a énormément d’empathie. Puis pour Bianca, la “gouvernante” de la famille, la présence de l’adolescent fait remonter de nombreux souvenirs enfouis.

Au cours de cette histoire, le lecteur découvre l’univers intérieur riche d’Hélio et son incroyable connaissance de la botanique. Il associe chaque personne qu’il croise à une plante en fonction de sa personnalité et garde tout précieusement dans ses carnets.

Les mots d’Hélio” est un belle histoire avec des citations tellement justes et bien choisies. Elle invite à la tolérance, à l’empathie, à garder espoir et à croire au destin. Puis en toile de fond, on retrouve les thèmes de l’amitié, des relations familiales et du harcèlement en milieu scolaire. Sans oublier, la jeune Mila qui joue les détectives afin de découvrir tout ce qu’on lui cache. Bref, une lecture vraiment agréable.

Bravo Nancy et Yael pour ce roman à 4 mains. Il me permet de valider la catégorie “Livre avec plusieurs narrateurs” du Challenge 2019 puisque à chaque chapitre le lecteur entre dans les pensées d’un narrateur différent.

Magnard jeunesse les mots d'Hélio avis

Merci aux éditions Magnard jeunesse et à Nancy pour leur confiance

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur ““Les mots d’Hélio” – Nancy Guilbert et Yaël Hassan

    mademoisellefarfalle

    (20 juin 2019 - 13 h 10 min)

    Il pourrait plaire à la Miss ce livre! Et à moi aussi d’ailleurs ^^

    Une parisienne à Vincennes

    (20 juin 2019 - 18 h 07 min)

    Merci je note pour ma grande

    Madame

    (20 juin 2019 - 21 h 47 min)

    Tu m’as donné envie de le lire et de le faire lire à mon grand! Merci ♥

    NANCY

    (21 juin 2019 - 15 h 19 min)

    Tellement touchée par ton article….
    Tu as raison, vive la vie et ses rencontres !
    Je me souviens très bien de la nôtre <3

    petitdiables

    (25 juin 2019 - 14 h 05 min)

    Merci pour cette référence, je note!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.