La vérité, c’est mon Sérum préféré !

nivea perles Q10

Avant, j’associais forcément le mot vérité à sérum. Un sérum était forcément un sérum de vérité. WhatElse ?

A cette époque là, ma routine beauté consistait à me laver le visage avec un gel lavant bourré de micro-billes désincrustantes histoire de bien décaper ma peau, puis d’appliquer directement un fond de teint. Hors de question que je prenne le risque d’appliquer une crème de jour et de me retrouver toute brillante en journée.

Depuis, les choses ont bien changé.

Entre temps, j’ai jeté le gel lavant désincrustant pour quelque chose de beaucoup plus doux : de l’eau thermale en microdiffusion et surtout, j’ai découvert l’existence des sérums, ces légers fluides de soin concentré à appliquer avant la crème de jour ou de nuit.

Je suis vite devenue accro aux sérums. Ils sont devenus indispensables au bien-être de ma peau.

L’année dernière, j’utilisais exclusivement le sérum lissant instantané Q10 de Nivea dont j’étais fan, puis il y a quelques mois, grâce à Nivea, j’ai découvert le sérum concentré aux perles de Q10 qui réduisent les rides. A bientôt 35 ans, l’apparition des rides est imminente ! Il y a celles aux coins des yeux et celles sur mon front aussi, ce pli qui ne disparaît pas, qui n’est pas une trace de l’oreiller … pas comme celle que Chichi avait sur la joue en partant à l’école ce matin.

Un joli flacon féminin et translucide laissant apercevoir de petites billes jaunes. Le mien est fini au 2/3, mais la première fois, j’étais curieuse de découvrir comment les perles jaunes allaient sortir du flacon. Lire la suite de à proposLa vérité, c’est mon Sérum préféré !

Ma féminité oubliée

ciel bancal

Avant la naissance de Chichi, quand je déposais mes doudoux à l’école le matin, j’étais toujours maquillée. J’avais même recommencé à porter des talons, n’ayant plus à porter mes enfants devenu grands.

Aujourd’hui, il y a certains matins où je n’aimerais pas me croiser. Je suis rarement maquillée désormais quand j’emmène mes enfants à l’école. Je baisse les yeux pour éviter de croiser les regards. Dernièrement, un mercredi après-midi, je suis arrivée non maquillée à l’entrainement de basket. Une maman m’a dit que j’avais l’air fatigué. Je n’étais pas fatiguée. Je lui ai juste répondu : “C’est parce que je ne suis maquillée”. Ma meilleure amie a raison quand elle , qui a l’habitude de me voir maquillée, me dit que mon regard doit sembler éteint sans maquillage. La faute au bout des cils blonds.

Bref, avant, à 8h30, j’étais maquillée et je faisais un peu attention à mon look.

Il y a quelques jours, T-Biscuit se remémorait ses années de maternelle et avouait qu’il était trop fier de voir son papa venir le chercher à l’école en costume cravate et d’avoir une maman bien habillée. Il disait qu’on avait trop la classe.

Pour rigoler, je lui ai répondu :

“Oui, parce que maintenant, je vous emmène à l’école en pyjama … (ce qui est faux! je n’y vais même pas en jogging ! J’enfile juste une paire de sneakers à la mode des ados …)

_ Bah oui … a-t-il répondu”

J’ai eu envie de me révolter mais je me suis tue. Je l’avais un peu cherché.

Puis, quelques jours plus tard, à la sortie de l’école, Chichi s’est soudainement arrêté, figé en regardant une maman.

Lire la suite de à proposMa féminité oubliée

Mes soins doudous post-gros-rhume

soins doudous

Le soir de Noël, comme cadeau, j’ai reçu une bonne grosse sinusite.

Quand j’étais ado, je maudissais ma mère de m’envoyer au collège avec une sinusite. C’est vrai, avoir les yeux qui pleurent constamment, ce n’est pas très pratique pour suivre un cours puis c’est toujours sujet à moqueries à cet âge là.

Quand je bossais en entreprise, même si je n’avais pas envie, j’allais bosser parce que je n’avais pas envie de gaspiller mes congés à cause d’une sinusite.

Désormais, je peux me moucher et larmoyer en paix chez moi. Mais je râle beaucoup tout de même.

Cette fois, c’était vraiment une grosse sinusite.

Une fois remise, un seul constat : il fallait que je trouve des soins doudous pour retrouver un joli teint et réparer ma peau abîmée.

Pour toutes les petites peaux sous le nez, la solution miracle a été Dermalibour de A-Derma*. Même MrRéglisse l’a utilisé et a été bluffé.

Pour mes mains abîmées à force d’être lavées, j’ai choisi la crème Nuxe Rêve de Miel. Elle sent vraiment bon.

Pour mes lèvres, ce fut l’indémodable Labello*. Et celui-ci était personnalisé ! Enfin, plus tard, j’ai découvert le baume Polaar dans ma birchbox et j’aime beaucoup également.

Lire la suite de à proposMes soins doudous post-gros-rhume

1 jour sur 4

… parfois même 1 jour sur 5.

Je ne serai jamais une adepte du No poo, vous savez, cette tendance qui vise à ne plus se laver les cheveux. Mon arrière grand- mère ne se lavait pas les cheveux. Elle ne les parfumait pas. Pas de bicarbonate de soude non plus.

J’aime me laver les cheveux, les sentir frais et légers.

Par contre, depuis bientôt 2 ans maintenant, je n’utilise que des shampooings sans silicone. Depuis bientôt 2 ans également, je ne me suis pas fait couper les cheveux. Partie d’un carré très court, ils sont maintenant bien longs. Sous mes omoplates je crois.

Dire qu’un jour, j’avais écrit que je ne voulais plus jamais avoir les cheveux longs, ni blonds.

2 ans de shampooings sans silicone et je suis passée d’un shampoing tous les 2 jours à un shampooing tous les 4 ou 5 jours. Et encore, je continue à prendre des shampooings avec sulfate pour que ça mousse.

J’alterne entre le shampooing Timotei pure et l’Ultra doux à la camomille puis j’applique un démêlant Corinne de Farme au miel, lui aussi sans silicone. Pour la nuit, maintenant que mes cheveux sont bien longs, je les tresse. Toujours. Pour la couleur, je n’ai pas fait des balayages depuis 2 ans. Mon astuce, c’est d’utiliser le spray éclaircissant Sheer Blonde de temps en temps. Rarement.

Je fais comme si j’étais allergique au silicone … et je crois que je préférerai ne pas me laver les cheveux plutôt que de devoir utiliser un shampooing avec silicone. Lire la suite de à propos1 jour sur 4

Je n’ai pas de Volonté … pas pour un Régime

Nous sommes le 20 juin et je sais déjà que j’ai échoué. Je n’aurai pas le ventre plat en juillet. Mon défi du mois de juin, je l’ai à peine tenté. J’ai trouvé toutes les excuses du monde pour ne pas avoir le temps : week-end au Futuroscope, T-Biscuit malade, Chichi avec la varicelle … Pourtant, faire la planche et quelques abdos hypopressifs n’aurait pas du me prendre plus que quelques minutes quotidiennement.

J’ai manqué de volonté et de motivation, voilà tout.

La seule fois où j’ai trouvé la volonté de me soumettre à une activité sportive quotidienne et à une alimentation contrôlée, c’était à 18 ans, après avoir pris plusieurs kilos en me gavant de Napolitains ( les gâteaux de Lu) et de cappuccino soluble pendant mes révisions.

45 minutes d’activité sportive chaque matin, des petits déjeuners avec 30 grammes de céréales et pas plus, des déjeuners à base de haricots verts et steaks de soja (mais ça ne me dérangeait pas, j’adorais) et des dîners au fromage blanc et parfois un mars en extra. Sans oublier les gélules pour me couper la faim et m’aider à perdre.

J’avais fondu. Et pour l’été, je pesais à peine 48kg (pour 1m66). En photo, finalement, ce n’était pas très joli mais j’aimais ce contrôle que j’avais eu sur mon corps. Je me sentais bien.

Un été à travailler en hypermarché avec des horaires ne permettant pas de manger à heures fixes et j’avais repris quelques kilos.

Malgré tout, je suis (presque) toujours restée mince. Sauf après avoir stoppé l’allaitement de Chupa. Lire la suite de à proposJe n’ai pas de Volonté … pas pour un Régime

Dans mon sac de Maman {#CKDO}

dans-mon-sac-a-main

Dans mon sac à main de maman de 3 enfants, il y a :

mon portefeuille, mon gros téléphone qui fait rire mes copines, ma carte électorale et celle de mon homme, des paquets de mouchoirs en papier, 2 aujourd’hui, parfois plus, des pansements car on ne sait jamais ce qui peut arriver, 2 shopping bags très pratiques et flashy, des cartes de visite que je ne sors jamais, mes lunettes de soleil parce que la lumière me donne vite mal à la tête, des speculoos écrasés, un vieux bonbon genre michoko donné par une copine, un carambar, souvenir d’une soirée entre copine que Chupa vient de dévorer en le voyant, 2 baumes à lèvres, un au chocolat et un à la pêche, un élastique au cas où j’oublie de faire une queue à Chupa les jours de danse ou piscine, un ticket du manège du centre commercial, les papiers de la voiture, 2 stylos et la nouvelle crème solaire spécial Kids de Nivea en format de poche, un format super pratique pour l’avoir toujours sur soi et ne jamais être pris au dépourvu par le soleil (existe aussi version Indice 30 pour les plus grands). Lire la suite de à proposDans mon sac de Maman {#CKDO}

Chéri, mais où sont passés mes Abdos !?

Je crois les avoir oublié sur la table d’accouchement il y a 10 ans, tu peux aller me les chercher ?

Problème : la maternité a été détruite depuis.

Il ne me reste qu’une solution : mettre mon costume d’Indianette Jones (la soeur de Bridget), prendre ma lampe torche et partir à l’aventure pour tenter de les retrouver.

Pour m’aider à déblayer et à enlever la poussière, je vais m’aider de quelques accessoires comme le shorty Nivea : il me tiendra chaud au ventre tout en gommant discrètement ma cellulite, et le gel-crème Good Bye cellulite de Nivea (très agréable à appliquer)

Pour le reste, j’enfile mon costume de petit mouton et je tente le défi de 30 jours lancé par Nathalie Le Breton que SandraElle a très bien expliqué et que je ne vais pas répéter. Il suffit de faire la planche 1 fois par jour en tenant le plus possible.

En voyant le schéma, je me suis dit : “Mouahahah ! Les doigts dans le nez !

Bah en fait, pas tant que ça … 20 secondes peuvent paraître une éternité.

Histoire d’augmenter mes chances de retrouver mes abdos sous les racines de mes grossesses, j’essaie également la méthode des abdos hypopressifs expliquée par QuickSteph (en espérant bien faire)

Si cela ne fonctionne pas, ce ne sera pas bien grave, j’aurai une bouée autour de la taille pour ne pas couler cet été. Lire la suite de à proposChéri, mais où sont passés mes Abdos !?

Ma Routine Nivea Girl

Depuis à peu près 1 an maintenant, j’ai la chance de recevoir régulièrement des produits Nivea dans ma boîte aux lettres car je suis “ambassadrice” de la marque.

Je n’aime pas le mot “ambassadrice”, mais j’aime qu’une marque me chouchoute comme le fait Nivea car sans ses petits colis, ma routine beauté serait  certainement bien moins complète.

Depuis 1 an, je découvre donc avec plaisir les produits de la marque Nivea.

D’ailleurs, en ce moment, excepté mon eau thermale pour me nettoyer et rafraîchir le visage chaque matin, tous les produits de beauté que j’utilise sont des produits Nivea : de l’eau micellaire démaquillante à la crème de nuit, en passant pas le serum et la lotion tonique.

Par contre, je ne respecte pas les gammes … en effet, je mélange la gamme Bio avec la gamme Q10 et la nouvelle gamme sensitive !

Quand j’ai découvert que Nivea sortait une eau micellaire démaquillante pour peau sensible, j’étais plus que ravie ! Je suis une adepte de l’eau micellaire depuis que j’ai découvert son existence (sauf quand j’ai tenté le mille-feuille, que j’ai vite abandonné).

La gamme sensitive de Nivea est l’allié anti-rougeurs, anti-sécheresse et anti-tiraillements de tous les types de peau ! Juste parfaite pour l’hiver. En plus, son PH est neutre, elle est sans paraben, sans colorant et sans parfum.

J’aime beaucoup utiliser le soin de jour qui rend ma peau toute douce. Quant à l’eau micellaire, je l’utilise chaque soir.

Peut-être que vous aussi, vous aimeriez tester les produits de la gamme sensitive…

Pour 5 d’entre vous, j’ai un lot de soin de jour + eau micellaire sensitive à vous offrir !

Si cela vous intéresse (et que vous habitez en France métropolitaine), dites moi en commentaire pourquoi la gamme sensitive de Nivea est faite pour vous avant le 2 mars 2014 inclus.

Lire la suite de à proposMa Routine Nivea Girl

La Wishlist de Noël de Moi

Il semblerait que cette année, je n’ai pas été sage … ou alors que la nuit de Noël ne me réserve que des surprises … parce que jusqu’à maintenant, personne, vraiment personne, ne m’a demandé ce qui me ferait plaisir pour Noël. Ma mère m’a juste dit :

“Ton cadeau et celui de ta soeur, c’est déjà fait !”

Si je ne suis abonnée à aucune box existante sur le marché, c’est justement parce que, moi, les surprises, j’aime moyen. En même temps, quand on me demande ce que je veux, je suis toujours gênée de faire celle qui réclame alors je réponds : “Rien, je n’ai besoin de rien”.

Donc voilà, même si je ne trouverai pas grand chose au pied du sapin pour moi, car c’est la crise et Noël, c’est surtout pour gâter les enfants, puis parce que, contrairement à ma meilleure amie – la veinarde, enfin non, dernièrement, la vie ne lui a pas fait de cadeau -, personne ne me demande ma liste de voeux en novembre, je me suis tout de même fait une wishlist de Noël.

Elle me sera peut-être utile en janvier, au moment des soldes, quand je me ferai des cadeaux à moi-même …

Donc, la voici la voilà … Tadam !

Lire la suite de à proposLa Wishlist de Noël de Moi

Ma Routine Beauté par Temps Frisquet

 

Des années de peau acnéique, ça ne s’efface pas comme un coup de démaquillant sur un oeil maquillé …

Longtemps, j’ai pensé qu’il fallait que je décape ma peau, que je le nettoie en profondeur matin et soir, de préférence avec des gels lavants façon micro-peeling.

Puis j’ai eu 3 enfants et moins de temps, mais aussi de courage, pour me nettoyer le visage. Aussi, j’en ai eu assez de l’eau glacée, soit disant vivifiante, et pleine de calcaire, du robinet.

Petit à petit, je me suis aperçue que ma peau s’en portait bien mieux. Par contre, elle avait faim. Besoin d’être repulpée. Et encore plus ces derniers jours où le mercure est descendu.

Voici donc ma routine beauté par temps frisquet. Je ne dis pas qu’elle est la meilleure. Je ne suis aucunement une experte beauté et le millefeuille, je l’ai bien vite abandonné. Mais c’est la routine qui me convient. Lire la suite de à proposMa Routine Beauté par Temps Frisquet

Solaire, Doré ou couleur …

Plantée devant le vaste rayon des colorations maison, je reste pantoise. J’hésite, je tergiverse. Quelle teinte, quelle marque, quel format ? Blond très très clair, très clair, blond tout court, doré, cendré, extraordinaire, solaire ?

Depuis quand n’ai-je pas fait une coloration maison ? Même quand j’étais châtain cuivré, quand j’avais les cheveux rouges selon T-Biscuit, avant la naissance de Chichi, je faisais mes colorations dans un salon de coiffure. Après j’ai recommencé mes sacro-saintes mèches blondes.

Sauf que mes mèches, après 1 an sans prendre rendez-vous chez le coiffeur, elles étaient bien basses sur ma chevelure de rêve. Puis après quelques commentaires de MrRéglisse, j’avais presque (je dis bien presque) le sentiment d’être une fausse blonde à racines foncés de 10 cm (voire plus) et le bout des cheveux blonds très clairs. Un air de cheveux délavé. Je crois que mon homme n’est pas fan du ombré hair. D’ailleurs, même Daphné Burki a abandonné le sien récemment. La mode a du passer.

Donc, estimant que je n’ai pas assez de temps entre 9h30 et 11h30 pour un shampoing+coupe+mèches+brushing, n’ayant pas assez de motivation pour me réveiller tôt le samedi matin et ayant les samedis après-midi bloqués par le match de basketball, en attendant, j’ai décidé de me refaire une coloration maison pour tenter d’uniformiser le tout.

Après beaucoup de temps perdu devant le vaste rayon des colorations maison, j’ai choisi un blond doré solaire (même si ma base est cendré) en format mousse (parce que je n’avais jamais tenté)

J’ai fait ma coloration en secret, sans prévenir personne, juste pour voir s’ils remarqueraient.

De mon point de vue, rien que l’odeur de mes cheveux, l’odeur du mélange colorant que je déteste, pouvait me trahir.

Pourtant, il s’est passé plusieurs heures avant que Chupa ne me dévisage d’un air étrange et finisse par me dire :

Lire la suite de à proposSolaire, Doré ou couleur …

De l’Eye Liner sur mes Yeux [frian-Dise]

Il fut une époque où je ne sortais jamais sans mon trait d’eye liner sur la paupière. Puis Chichi est né. Puis j’ai de moins en moins pris le temps de me maquiller. Puis le seul eye liner qui me convenait était le stylo feutre des créateurs de beauté et j’avais la flemme de commander juste ça. Puis j’ai tenté d’en acheter d’autres, en pinceau, en gel, mais je n’étais jamais convaincue … Jusqu’à ce que je gagne un jeu sur le blog Merci Pour le Chocolat et que je mette le stylo feutre eye liner dans mon panier. Depuis, je suis réconciliée avec l’eye liner et j’en mets à nouveau souvent pour un regard de biche.

Mais Chupa ne trouve pas que je ressemble à une biche … Le jour où elle s’est aperçue que je me mettais à nouveau de l’eye liner sur les paupières, elle m’a dit :

“Oh maman, tu t’es fait un trait au dessus de l’oeil ! C’est trop beau !!! On dirait une kokeshi !”

J’ai trouvé ça “So sweet !” comme je pourrais le dire si j’étais une maman américaine.  Beaucoup plus sympa que le soir où Chichi s’est écriée :

Lire la suite de à proposDe l’Eye Liner sur mes Yeux [frian-Dise]

Avant j’avais les cheveux gras …

shampoing sans silicone

Dans ma vie, j’ai vraiment kiffé être enceinte, rapport à mes cheveux.

Je me souviens, à l’adolescence, j’étais quasiment obligée de me laver les cheveux tous les jours car si j’attendais 1 seul petit jour de plus, j’avais les racines grasses et cela se voyait ! Autant dire qu’à l’adolescence, si j’avais les cheveux attachés, c’était certainement parce qu’ils étaient gras et que je n’avais pas eu le temps de les laver. Passer ma main dans ma mèche toute la journée, pour la changer de côté, ne devait certainement pas arranger les choses.

Je détestais avoir les cheveux gras. Ou mixte parce que forcément j’avais les pointes sèches. Quand j’avais les cheveux très longs, parfois avec ma soeur, nous nous amusions à chercher le cheveu avec le plus de fourches. Il pouvait y en avoir 6, ou même 8 sur 1 seul cheveu !

Pendant les grossesses, c’était le bonheur ! Je pouvais rester 4 ou 5 jours sans me laver les cheveux et ils étaient toujours propres et soyeux. Malheureusement, après l’accouchement, peu à peu, les hormones disparaissant, mes cheveux redevenaient à tendance mixte. Racines grasses. Pointes sèches. La plaie.

Un jour, chez un nouveau coiffeur, je me suis plainte de ce problème. La coiffeuse m’a répondu :

“Si vos cheveux sont gras, c’est parce qu’ils ont faim ! Et plus vous leur donnez à manger, plus ils ont faim ! C’est la faute du silicone contenu dans les shampoings d’hypermarchés”

Et elle m’a proposé son shampoing sans silicone, à 10€ le flacon. Soit disant le remède à mes cheveux gras.

Lire la suite de à proposAvant j’avais les cheveux gras …