Se réveiller avec son costume de #BadMother … ou le Mercredi de la Boulette

Il y a ces matins où je me réveille avec mon costume de #BadMother . Ces matins là, étrangement, le moindre son sortant de la bouche d’un de mes doudoux me fait aboyer. C’est moche. Je tente de me raisonner, de prendre du recul, et pourtant, à la moindre contrariété, au moindre son provenant de mes enfants résonnant dans ma tête, je m’enflamme sans raison.

On peut appeler cet état “Se lever du pied gauche”. Mais j’ai envie d’appeler cela “se lever avec son costume de BadMother.

Mercredi était un de ces jours où je ne supporte rien.

J’avais également le sentiment d’être dans un état second et de ne rien pouvoir y faire. Je n’avais pourtant pris aucune substances illicites.

Durant la matinée, j’ai essentiellement crié. Dans un meilleur jour, j’aurai pu rire des âneries de mes doudoux. Ou ne rien dire. Ou parler calmement, expliquer. Là, je criais direct.

Le mercredi après-midi est un après-midi taxi entre toutes les activités sportives.

Ce jour là, nous sommes arrivés 4 minutes en retard au cours de danse de Chupa. Par mon entière faute, même si, sur le coup, j’ai tenté d’accuser mes enfants. Ils auraient pu y mettre un peu plus du leur, m’aider plus. Mais surtout, j’aurai pu préparer le déjeuner plus tôt, me préparer plus tôt et ne pas allumer mon ordinateur.

Le vestiaire étant déjà fermé à clé et le cours commencé, nous sommes repartis, direction le cours de basket de T-Biscuit, Chupa en pleurs.

Lire la suite de à proposSe réveiller avec son costume de #BadMother … ou le Mercredi de la Boulette

Le syndrome de la MAF …

crepes

Je me ramollis… Ça ne va pas… Je crois que c’est le syndrome de la mère au foyer qui s’abat sur moi.

Un soir, mes doudoux sont rentrés et ils m’ont regardé avec leurs yeux de petits chats pottés, le genre de regard auquel tu ne peux pas résister. Mais surtout, pire, ils m’ont dit :

“Maman, tu peux nous faire des crêpes ??? Tu nous fais jamais de crêpes…”

“Pfff… une prochaine fois… de toute façon, vous en mangez des crêpes vous?”

“Bah oui, on adore ça!!! Tim [le copain-voisin, vous situez?], il a trop de la chance, tous les mercredis soirs, sa mère lui fait des crêpes…”

Il ne fallait pas m’en dire plus pour que je sorte ma préparation pour crêpes de Francine. Ouais, je ne sais pas faire la pâte à crêpes et même pas honte! Francine le fait très bien et les crêpes sont bonnes. Avant, j’ai évidemment vérifié la date de péremption. On ne sait jamais. Même si j’ai l’habitude de boire du cappuccino périmé, je n’allais pas intoxiqué mes enfants avec une vieille pâte à crêpes.  Ouf, elle était encore bonne.

Lire la suite de à proposLe syndrome de la MAF …

Culpabilité, Quand Tu Nous Tiens …

sucetteExceptionnellement, mercredi, j’ai quitté le boulot à 15h00, histoire de pouvoir emmener TiBiscuit à son cours de judo.

En fait, je crois que je n’aurai jamais du prendre cette décision. Nous aurions du continuer de l’emmener le samedi et profiter de la générosité des parents d’un de ses copains quand ils se proposent certains mercredi…

Pourquoi?

Tout simplement parce que cette exception a fait resurgir ma culpabilité d’être une maman qui travaille à 100%, une maman qui ne peut pas emmener ses enfants aux activités sportives du mercredi… Je ne demande même pas à ne pas travailler le mercredi, mais ne pas travailler le mercredi après-midi serait juste idéal.

Lire la suite de à proposCulpabilité, Quand Tu Nous Tiens …

S’Accorder…

Parfois, je me demande si entre mamans, on ne devrait pas toutes s’accorder…

En effet, être maman n’est pas toujours aisé. Quand les doudoux étaient à la crèche, je ne me posais pas trop de questions. Je savais qu’ils restaient environ 10H par jour à la crèche, c’était tout. Mais avec l’entrée à l’école, les choses se sont un peu corsées.

2 mois avant la rentrée des classes, j’ai commencé à me torturer l’esprit, à me culpabiliser. Pourquoi? Parce qu’à la réunion d’entrée à l’école, la directrice avait bien insisté sur le fait que la 1ère année, c’était vraiment préférable de ne mettre les enfants à l’école que le matin. De toute façon, la moitié de l’après-midi, c’est sieste.

Or pour moi c’était tout à fait inenvisageable. Pire encore, les doudoux iraient à l’école toute la journée, mais aussi à la cantine et à l’espace éducatif du soir quasiment jusque la fermeture! L’espace éducatif, ce serait aussi les mercredis et les vacances scolaires, à l’exception de 5 semaines soit mes congés payés… Bref, un rythme d’adultes pour des petits bouts de 3 ans…

Je me sentais mal.

Bien sûr il arrive que les doudoux n’aient pas envie d’aller au centre, mais finalement, ça reste rare. Ce qu’ils aimeraient éviter, c’est la cantine…mais là, impossible! Puis la cantine, c’est très très bien! [surtout parce que ce n’est pas moi qui cuisine].

L’espace éducatif, ils aiment, même beaucoup. Ils attendent ce moment presque toute la journée, parce qu’ils y retrouvent leurs copains qui sont dans d’autres classes mais aussi parce qu’ils peuvent jouer, dessiner, s’amuser. Ce n’est plus du travail. Et là où entre mamans nous devrions nous accorder, c’est sur l’heure où nous venons récupérer notre progéniture!

Lire la suite de à proposS’Accorder…

En attendant …

Mon billet du jour qui sera exceptionnellement publié à 12h00 [comme tous les 15 du mois], je viens vous annoncer que le concours de dessin “Dessines-moi Crocktou” touche à sa fin, mais qu’un autre viendra très vite prendre le relais. C’est bientôt Noël, non ? D’ailleurs, j’avais déjà un catalogue de Noël dans ma boîte […]

Les Boules Quies sont Peut-être THE Solution !

Je retire absolument tout ce que j’ai dit! J’avais dit que les enfants rapprochés, c’est trop chouette, qu’il faut faire des enfants rapprochés ? Bon, ça je continue de l’affirmer même s’il y a de grandes chances que Petit3 ait entre 6 à 10 d’écart avec TiBiscuit. J’avais dit que les doudoux étaient trop complices […]