Le Piège …

Depuis que Chichi a sa nouvelle draisienne, elle n’avait pas encore quitté la maison. Nous laissions Chichi en faire à son gré entre la cuisine et le séjour. Et cela lui convenait.

En 2013, TBiscuit et son copain, le voisin, ont tellement été passionné de basket que leurs vélos sont restés au garage. Pourtant en 2012, ils en faisaient constamment, nous suppliant pour faire le tour du pâté de maison seuls.

Au début, dans le coeur de T-Biscuit, je fus une #Badmother car je lui disais tout le temps non alors que la mère de son copain était ok. Mais donnez une main à un enfant et ils veulent le bras entier …

Puis le printemps a surgi d’un seul coup en ce mois de mars 2014 et les garçons ont eu envie de faire du vélo. Chupa les a suivi avec sa trottinette.

Un week-end, MrRéglisse a autorisé Chichi à sortir sa draisienne pour en faire devant la maison avec son frère, sa soeur et le voisin. Vous auriez vu le sourire qui illuminait son visage. Magique !

Sauf que les jours suivants, les grands ont continué à sortir vélo et trottinette. Chichi aussi voulait faire de la trottinette avec sa moto scooter draisienne … sauf qu’en #BadMother, je n’avais aucune envie de sortir pour le surveiller. Comme si je n’avais que cela à faire. Si nous avons acheté une maison avec jardin, ce n’est pas pour laisser mon petit jouer devant la maison (même s’il y a de l’espace). Ce n’est pas fermé.

Ma réponse était ferme et définitive : NON.

Lire la suite de à proposLe Piège …

tirelire souris

Ce qu’ils voudraient avoir …

Ils ont demandé à quel âge ils pourraient avoir un téléphone portable.

Ils se sont interrogés sur le moment où ils pourraient avoir une télévision, une console de jeux ou un ordinateur dans leurs chambres.

Mais jusqu’à présent, mes grands doudoux ne m’ont encore jamais demandé s’ils pouvaient ouvrir un compte MSN ou Skype à leur nom (ou pseudo) pour discuter avec leurs amis. Ils n’ont pas demandé à avoir un compte facebook non plus. En même temps, ils n’ont pas les 13 ans requis. Pourtant, je sais que d’autres enfants de leur âge le demandent. Je suis plutôt soulagée que cela ne leur soit pas encore venu à l’idée parce que je serai certainement une #badmother (et MrRéglisse un #badfather puisque nous prenons la décision à 2) à leurs yeux en leur répondant “non”. Malgré tout, je les sensibilise déjà beaucoup aux dangers d’internet et aux photos que leurs amis (ou pas) pourraient prendre d’eux à leur insu. Je dois leur faire peur parfois …

Pour le téléphone portable, nous leur avons répondu que nous verrions quand ils seront au collège. Ça arrive beaucoup plus vite qu’on ne le pense ces choses là … et nous devrons donc y réfléchir plus tôt que ce que nous voudrions.

Pour la télé, la console ou l’ordinateur dans la chambre, nous avons répondu JAMAIS ! #BadParents Power ! Même si en vérité, je pense que nous sommes de bons parents en refusant cet accès à nos doudoux (même si à partir de 12 ans, j’avais télé et console dans ma chambre – puis ordinateur à 17 ans parce qu’avant nous n’en avions pas … avant nous avions juste Tout l’univers et l’encyclopédie Universalis – Mes doudoux iront en vacances chez mes parents pour y faire leurs exposés )

Télévision, console de jeux, ordinateur … Tout cela, c’est dans le séjour, une pièce commune dans laquelle on peut voir ce que l’autre fait ou ne fait pas. POINT.  Nous changerons peut-être d’avis un jour. Ou pas.

Il y a une autre chose qu’ils n’ont pas encore demandé : de l’argent de poche !

Lire la suite de à proposCe qu’ils voudraient avoir …

Et je comprends soudain la souffrance de ma mère

Chupa est une pipelette. Une vraie. C’est bien simple, elle parle tout le temps. Elle veut tellement donner de détails que ça finit par partir dans tous les sens, qu’on n’y comprend plus rien et on décroche.

C’est bien simple, elle nous saoule.

Un jour, MrRéglisse m’a même demandé :

“Elle s’arrête parfois ?”

Non, elle ne s’arrête jamais ! D’ailleurs, je crois que mon homme a compris à quel point il peut être compliqué de tenter de faire quelque chose sur l’ordinateur avec Chupa parlant à côté. C’est comme un brouhaha dans ta tête qui t’empêche de réfléchir et tu finis avec un mal de crâne.

Quand on lui demande d’arrêter de parler, il ne se passe pas une minute pour que nous finissions par l’entendre parler seule, à voix haute … genre, je lui prête mon téléphone et …

 “Mais il est où le Uuuuu ?? Ah il est là”

Quand elle ne pense pas à voix haute, elle chante …

Parfois, je finis par faire ma #badmother et de façon pas très sympa, je lève les yeux au ciel ou bien je souffle quand Chupa revient me parler alors que 2 minutes plus tôt, je lui ai dit que j’avais besoin d’un peu de calme pour réfléchir.

Lire la suite de à proposEt je comprends soudain la souffrance de ma mère

Se réveiller avec son costume de #BadMother … ou le Mercredi de la Boulette

Il y a ces matins où je me réveille avec mon costume de #BadMother . Ces matins là, étrangement, le moindre son sortant de la bouche d’un de mes doudoux me fait aboyer. C’est moche. Je tente de me raisonner, de prendre du recul, et pourtant, à la moindre contrariété, au moindre son provenant de mes enfants résonnant dans ma tête, je m’enflamme sans raison.

On peut appeler cet état “Se lever du pied gauche”. Mais j’ai envie d’appeler cela “se lever avec son costume de BadMother.

Mercredi était un de ces jours où je ne supporte rien.

J’avais également le sentiment d’être dans un état second et de ne rien pouvoir y faire. Je n’avais pourtant pris aucune substances illicites.

Durant la matinée, j’ai essentiellement crié. Dans un meilleur jour, j’aurai pu rire des âneries de mes doudoux. Ou ne rien dire. Ou parler calmement, expliquer. Là, je criais direct.

Le mercredi après-midi est un après-midi taxi entre toutes les activités sportives.

Ce jour là, nous sommes arrivés 4 minutes en retard au cours de danse de Chupa. Par mon entière faute, même si, sur le coup, j’ai tenté d’accuser mes enfants. Ils auraient pu y mettre un peu plus du leur, m’aider plus. Mais surtout, j’aurai pu préparer le déjeuner plus tôt, me préparer plus tôt et ne pas allumer mon ordinateur.

Le vestiaire étant déjà fermé à clé et le cours commencé, nous sommes repartis, direction le cours de basket de T-Biscuit, Chupa en pleurs.

Lire la suite de à proposSe réveiller avec son costume de #BadMother … ou le Mercredi de la Boulette

De petits Mensonges pour plus de Magie

 

Ce Noël 2013, j’ai réellement vu la magie de Noël briller dans les yeux de mon tout-petit, surtout lors de la distribution des cadeaux le 24 décembre au soir par le Père Noël en personne. Le sourire de Chichi quand le Père Noël lui a donné son premier cadeau, puis son deuxième était juste extraordinaire. En plus, ses cadeaux étaient plutôt gros en volume. Du coup, il avait du mal à les tenir à chaque fois.

Pour mes grands, c’est un peu différent. Ils savent bien qui achète les cadeaux. Pas facile de laisser la magie agir. Mais cette année, pour que leurs yeux brillent, j’ai joué les #BadMother, pour la bonne cause.

J’avais trouvé de bonnes cachettes pour leurs cadeaux, si bien que jusqu’au dernier moment, ils ont douté de ce qu’ils auraient vraiment.

Aussi, j’ai fait croire à Chupa que j’avais oublié d’acheter le plus gros de ses cadeaux. Elle y a cru. Je ne sais pas comment elle a pu tomber dans le panneau tellement ce que je disais sonnait faux. J’avais même ajouté que c’était une blague, mais non, elle y croyait.

Nous avions promis un cadeau surprise aux enfants pour leurs bons résultats à l’école et pour leur comportement. Une surprise est une surprise. Ils ne savaient donc pas ce qu’ils auraient même s’ils spéculaient beaucoup.

T-Biscuit espérait très fort avoir NBA 2k14. Mais en #BadMother, j’ai tout fait pour qu’il croit qu’il ne l’aurait pas. Je lui ai même dit qu’il serait certainement déçu de sa surprise. Malgré tout, la veille du Réveillon de Noël, il a écrit un petit mot qui disait que même s’il n’avait pas tous les cadeaux demandés, il nous aimerait toujours et serait content.

Lire la suite de à proposDe petits Mensonges pour plus de Magie

Toutes les méthodes sont bonnes pour finir sa Nuit !

En 2 ans 1/2, Chichi m’a rarement réveillé aux aurores contrairement à T-Biscuit et Chupa pour qui c’était une habitude. Pourtant, ce matin là, à 5h (6h ancienne heure d’été) …

“Ma-MANNNN !!! Ai fini mon petit Do-Dooooooo ! Viens Maman !!! Veux capééééé* Moiii !!!! (*canapé)”

Après que mon tout petit ait répété plusieurs fois cette phrase dans les cris, je finis par me lever, en trainant les pieds.

“Chichi, maman n’a pas fini son petit dodo. Tout le monde dort encore. C’est encore l’heure de faire dodo. Allez maintenant, je retourne dans mon lit …”

Parfois, ça fonctionne et il se rallonge dans son lit, avec un dernier “Maman ?” qui attend un “Oui” de ma part, puis plus rien, un “oui” qui le rassure et qui veut dire que je ne suis pas en colère.

Cette fois, ça n’a pas fonctionné. Il a recommencé à hurler.

Je l’ai donc pris, en lui disant bien que je n’étais pas contente et que j’aurai préféré retourner dans mon lit, que j’étais encore fatiguée.

Nous sommes descendus. Il avait soif et voulait son biberon de lait alors je lui ai fait, en faisant bien attention à ranger la bouteille de lait dans le frigo, refermer la porte du micro-ondes et ranger la boîte de Nesquick, car sinon, Chichi aurait râlé et fait un petit caprice parce que la routine n’était pas respectée.

Dans l’angle du canapé, je lui ai donné son biberon et … à peine l’avait-il fini que je le dégageais de mes jambes, l’installant à côté de moi puis je m’allongeais direct sous la couette pour finir ma nuit !

Oui, en #BadMother, je décidais de le laisser vivre sa vie pendant que je dormais. Je l’avais souvent fait avec T-Biscuit et Chupa petits.

Lire la suite de à proposToutes les méthodes sont bonnes pour finir sa Nuit !

Son premier Catalogue de Noël …

Mère naïve que je suis … Oui, même au bout de 3 enfants …

Un midi, je rentre de l’école avec un Chichi plutôt énervé et dans ma boîte aux lettres, je découvre le premier catalogue de jouets de Noël de cet automne 2013. Celui du magasin de jouets Picwic.

Pour tenter d’occuper mon tout petit pendant que le déjeuner chauffe, je lui tend le magazine de la caverne d’ali baba des jouets. Mais au fond, je n’ai pas peur. Chichi est encore ce petit garçon qui, dans un magasin de jouets, ne demande rien et prend mais repose aussitôt après. Du moins, je l’espère car durant les derniers vide-greniers en famille, il voulait presque toutes les voitures… Bien que, quand il en prenait une nouvelle, il reposait l’autre, celle que nous avions déjà achetée quelques stands plus tôt …

Je lui donne donc le catalogue de jouets de Noël 2013 en lui disant :

“Regarde un peu tous les jouets dans le catalogue”

Puis je disparais dans la cuisine, l’abandonnant sur le canapé avec sa nouvelle occupation.

Quand je reviens, quelques minutes plus tard. Il tourne la tête vers moi et me dit :

“Maman, ze veux ça, ze veux ça, ze veux ça, je veux tout !!!”

Oups …

Puis il tourne encore une fois la page et tombe sur la double-page Cars … Lire la suite de à proposSon premier Catalogue de Noël …

La Collation du matin est-elle du Grignotage ?

Avant, mon tout-petit se réveillait un peu à l’heure qu’il voulait. Il prenait son biberon de lait nesquické, jouait ou squattait mes genoux, puis 1 ou 2 heures après, quand son ventre grognait un peu, il me demandait quelque chose à manger. Jamais je ne lui refusais. Je ne suis pas rigide avec les horaires ou la nourriture. Quand on a faim, on a faim. C’est la société qui tente de nous formater pour qu’on mange à heure fixe, mais est-ce la meilleure (bonne) solution ?

Chichi aime autant les fruits que les yaourts que les gâteaux industriels ou fait maison.

Les premiers jours d’école, pas habitué à se réveiller si tôt, Chichi a peu mangé. Il buvait à peine son lait et ne voulait rien d’autre. Alors quand je le récupérais à 11h45, ses premiers mots étaient :

“Maman, ai cro cro faim”

Comme j’avais loupé la réunion d’informations de la rentrée, je me suis permise de demander à la maîtresse quelle est la “politique” de l’école par rapport aux goûters. Selon les écoles, ça diffère.

Par exemple, dans l’école maternelle de mes grands doudoux, les classes de grandes sections mangeant au second service de cantine avaient droit à une petite collation. Les parents achetaient des paquets gâteaux industriels genre petits beurres (avec des pépites de chocolat parfois pour plus de fun) ou rapportaient des fruits (mais pour 25 élèves, c’étaient plus rare – j’ai du le faire 1 ou 2 fois dans l’année) et la maîtresse faisait la distribution. Il n’y avait ainsi aucune différence entre les enfants, aucun moyen d’échange de goûter ou de rackettage. C’était parfait. Les enfants souffraient moins du coup de mou de fin de matinée.

En CP, T-Biscuit avait le droit à une collation, le matin uniquement, mais seulement fruit ou pomme pote. Là encore, je trouvais cela génial ! Au moins, mon fils était obligé de manger des fruits s’il avait faim. Et  il avait faim.

Dans leur nouvelle école primaire, ils peuvent prendre ce qu’ils veulent comme goûter. Chupa aime tout alors parfois elle prend des fruits, parfois elle ne prend pas de collation et parfois, elle partage avec ses copines. T-Biscuit ne veut que son petit paquet de gâteaux fourrés au lait. J’aurai préféré que seules les compotes en gourde ou les fruits soient autorisés parce que je n’arrive pas à dire non pour les gâteaux (puis ce n’est pas comme si T-Biscuit avait des kilos en trop … et il ne mange parfois pas grand chose à la cantine)

Par contre, en maternelle, là où est Chichi, les collations sont interdites. Seul un verre d’eau ou de lait est autorisé. Donc chaque fin de matinée, Chichi a trop trop faim et quand il me voit, il ne pense qu’à une seule chose : la nourriture !!!

Lire la suite de à proposLa Collation du matin est-elle du Grignotage ?

Les Devoirs d’école et la #BadMother

Cette année, en CE2, Chupa découvre les auto-dictées.

L’année dernière, elle avait des dictées à préparer. De longues dictées avec des difficultés, mais la maîtresse les dictait le jour J. Maintenant, il n’y a que 2 ou 3 phrases, mais il faut les apprendre par cœur.

La maîtresse y va plutôt en douceur. D’abord des mots à apprendre, puis les phrases à recopier, une chaque soir dans le cahier de devoirs et enfin, après tout cela l’auto-dictée.

T-Biscuit ayant eu la même maîtresse l’année passée, je sais un peu comment elle fonctionne. J’avais donc conseiller très vivement à Chupa de ne pas se contenter de recopier les phrases mais de les apprendre aussi. Par coeur.

Mais Chupa n’en fait qu’à sa tête. Les devoirs sont toujours un peu conflictuels avec moi qui ai zéro patience quand ça me semble évident ou zéro patience quand j’estime que Chupa devrait comprendre l’énoncé puisqu’il s’agit de ce qu’elle est censée faire en classe … Du coup, Chupa préfère les faire seule dans sa chambre puis me donner à corriger. Mais des phrases à recopier, elle ne me fait pas corriger.

Donc Chupa n’a pas appris ses 3 phrases par coeur.

Chaque soir, je lui demandais si son auto-dictée était pour le lendemain. Chaque soir, elle me répondait qu’elle ne savait pas.

Jusqu’à ce mercredi où elle m’a répondu qu’en fait, l’auto-dictée, elle l’avait faite la veille. Sans jamais l’avoir vraiment apprise.

En #badmother, je ne lui ai pas dit :

Lire la suite de à proposLes Devoirs d’école et la #BadMother

Quand la #BadMother procrastine

Pour rappeler les faits, T-Biscuit entame sa 3ème année de basket. Cette année, il a changé de club. Il a repris son entrainement le mardi 10 septembre, à raison de 2 entraînements par semaine, soit 3h de basket hebdomadaire.

A l’heure actuelle, il n’a qu’une hâte : reprendre la compétition !

Ça tombe bien, il a son premier match demain !

Ah oui, mais … oups … Il a une #badmother, reine de la procrastination …

Si je compte bien, il a eu 8 entraînements depuis la rentrée. On peut dire que les 2 séances d’essais sont largement dépassées … puis ce n’est pas comme si T-Biscuit avait encore un doute sur le sport collectif qui le passionne … cependant, c’est lors de la 8ème séance que moi, sa maman, je suis allée faire son inscription pour sa licence. Pourtant j’avais les papiers depuis … le 2ème cours. J’avais même déjà le certificat médical. Il ne me restait qu’à remplir les petites cases, remplir le gros chèque et découper une vieille photo de T-Biscuit à 7 ans. Mais voilà, il me faut beaucoup de temps pour faire cela.

Lire la suite de à proposQuand la #BadMother procrastine

La #BadMother de la Machine à Laver !

Je suis une #BadMother dans le sens où parfois, j’accumule les fails avec mes doudoux, mais aussi parce que je ne fais pas toujours des efforts pour tendre vers une perfection très subjective … Mais, je tente tout de même de me racheter. A moins que le vrai terme soit : ” Je tente tout de même de les acheter” (les = mes doudoux)

Au quotidien, je ne trie pas le linge. Je n’ai jamais trier le linge. Hop, toutes les couleurs et toutes les matières ensemble dans le tambour de la machine, programme coton à 30°. Voilà.

Au quotidien, j’oublie souvent de vérifier les poches. La preuve avec les chèques Cadhoc dont je n’ai retrouvé que le trombone qui les liés … Je retrouve donc souvent des mouchoirs en papier se baladant au milieu du linge. J’essaie d’y penser, mais parfois, je fourre tout le linge sale dans le tambour sans prendre le temps.

Pourtant, cette fois là, je suis certaine d’avoir fouiller les poches du slim de Chupa … enfin 2 poches sur 4. Je me souviens aussi avoir penser que la rentrée venait d’avoir lieu, que ma fille n’était pas enrhumée et donc qu’elle n’avait certainement pas de mouchoirs dans ses poches …

Une fois le linge toutes couleurs et toutes matières mélangées lavé, je le jette dans le sèche-linge à côté, programme délicat.

Sauf qu’une fois le linge presque sec, en le sortant, j’ai retrouvé un petit tas de papier bien plié …

Lire la suite de à proposLa #BadMother de la Machine à Laver !

Mercredi j’ai été une #BadMother

Je ne compte plus les fois où j’ai été une #BadMother depuis que T-Biscuit et Chupa sont nés …

Combien de fois ai-je dit :

“Ne touche pas à ça, c’est MON chocolat ! Prends plutôt TES gâteaux”

“Pas de sucreries après dîner !” alors qu’en cachette, j’avais mangé 2 gros carrés de chocolat

“Oh le beau dessin !” et hop, à la poubelle ni vu ni connu …

“Merci mais offre ton dessin à quelqu’un d’autre, tu m’en as déjà offert assez …” et j’en ai déjà mis assez à la poubelle … Mince, pense un peu à la planète !

“Non, je n’en veux pas de ton dessin, il n’est même pas colorié … Fais un effort tout de même, c’est trop facile sinon.”

Enfin, mercredi, j’ai tenté d’être une #GoodMother. Je n’ai pas crié, je n’ai pas râlé. Zen …

T-Biscuit était à l’heure pour son cours de basket. J’ai laissé Chichi prendre un ballon à sa taille, puis dribbler, en faisant remarquer à la coach des petits :

“Vous voyez, le petit avec son ciré jaune, c’est le mien et il sait déjà dribbler, à 2 ans 1/2. Vous le prenez à votre cours de BabyBasket ?”

Non, en vrai, je n’ai pas dit cela car je ne suis en aucun cas une maman vantarde, imaginant ses enfants surdoués ou du moins plus doués que les autres.

Lire la suite de à proposMercredi j’ai été une #BadMother