Mon Tout-Petit a retrouvé son Prénom

LIVRE PRENOM 2

Quand Chupa était petite, j’avais reçu un livre personnalisé pour elle. Toute la famille y était citée, dans une histoire gourmande. Honnêtement, le livre était bien mais les illustrations et la qualité ne me convenait pas réellement, Ensuite, j’ai toujours refusé de recevoir des albums jeunesses personnalisés pour mes doudoux, les illustrations ne me séduisant pas, la plupart du temps.

Puis, il y a quelques semaines, on m’a proposé de recevoir un album jeunesse personnalisé intitulé « The Little Boy who lost his name!« . Mes doudoux n’étant pas bilingues, j’ai hésité … les illustrations semblaient si douces, si poétiques, j’avais envie de le découvrir.

Finalement, avec un peu de patience, la version française est arrivée. On m’a proposé de m’envoyer le livre personnalisé pour Chichi. Je ne pouvais pas refuser. Ma passion pour les livres l’emporte.

Dans ma boîte aux lettres, c’est un album personnalisé pour Chichi mais également un pour Chupa que j’ai découvert.

Ma mère était là le jour où nous les avons reçu. Chichi lui a vite apporté pour qu’elle lui lise l’histoire : son histoire ! C’est un hasard, mais le petit garçon de l’album ressemble à Chichi. Même coupe, même couleur de cheveux. Chupa aussi arrive à s’identifier dans l’image de la petite fille, même si elle a les cheveux plus courts qu’elle.

Attentif, Chichi a écouté. Quelle fut sa surprise de découvrir à la toute fin du livre que c’était son histoire, celle d’un petit Chichi qui avait oublié son prénom et qui au fil d’un parcours semé de belles rencontres, le retrouve et peut alors s’endormir serein.

Lire la suite de à proposMon Tout-Petit a retrouvé son Prénom

Rendez-vous sur Hellocoton !

Grâce à leurs Mères ?

Trois filles et leurs mères

Je m’interroge souvent sur ma relation mère-fille avec Chupa. Elle me paraît si compliquée, cette relation, par rapport à celle que j’ai avec T-Biscuit et Chichi. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus d’enjeux ou qu’elle pourrait plus facilement me rejeter que ses frères. Nous sommes tellement différentes que j’ai souvent du mal à la suivre (et pas beaucoup de volonté aussi)

Peut-être que plus tard, elle dira que je n’étais pas une mère assez câline, froide, distante. Pourtant des câlins et des bisous, elle en a eu des tas, mais on dirait qu’elle les a oublié. Maintenant, je les réserve à Chichi parce qu’il est petit et que j’ai plus de facilité à bisouiller un tout-petit.

Par contre, je n’ai jamais vraiment analysé mes relations avec ma mère. Certainement parce qu’il n’y a rien qui puisse être analysé. Ma mère n’a pas été trop étouffante, envahissante, possessive, exigeante ou dure. Du moins, je ne l’ai jamais ressenti de cette façon. Je ne lui reproche rien.

Elle n’a jamais contrôlé de près mes lectures. A l’adolescence, j’ai ainsi pu prendre goût à la lecture, en ayant pour auteurs de chevet Aldous Huxley, Balzac, André Camus ou Emile Zola. Emile Zola, voilà un auteur dont j’ai lu plusieurs romans. Cet été, ça m’a d’ailleurs fait sourire de découvrir que l’auteure Colette avait été interdite de lire Zola par sa mère Sido qui trouvait les récits bien trop crus pour une jeune demoiselle de bonne famille.

Oui, parce que pendant mes vacances, j’ai dévoré la biographie romancée « Trois filles et leurs mères » de Sophie Carquain. Cette biographie romancée raconte les relations que Marguerite Duras, Simone de Beauvoir et Colette, 3 écrivains ayant vécu à une même époque, ont eu avec leurs mères. L’auteure y apporte également quelques touches personnelles de sa propre expérience de fille puis de mère, sans oublier, la façon dont elle est tombée amoureuse de la littérature à l’adolescence en achetant par hasard « Un barrage contre le Pacifique » de Marguerite Duras.

En débutant ma lecture, j’ai pensé que le comble était que je n’avais jamais lu aucune des 3 écrivains. J’ai juste vu l’adaptation cinématographique de « L’amant ».

Malgré tout, j’ai plongé dans ces histoires mères-filles du début du XXème siècle. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à mes grands-mères, ayant grandi à la même époque. D’ailleurs, je suis certaine que leurs biographies romancées auraient été tout aussi passionnantes, même si elles n’ont pas fini femmes de lettres.

Lire la suite de à proposGrâce à leurs Mères ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lectures de Curieuse

Je peine à faire lire mes grands doudoux … Ça fonctionnait bien quand je lisais avec eux chaque soir, puis j’ai abandonné, espérant secrètement que je leur avais donné envie de dévorer des histoires.

Ils ne semblent pas encore avoir faim d’histoires, de romans. Par contre, ils ont soif. Une très grande soif de curiosité. Ils veulent tout savoir.

T-Biscuit veut tout savoir sur les requins, sur les reptiles ou sur les volcans. En fait, il souhaite tout connaître sur ce qui, au fond, lui fait peur. Les collections documentaires jeunesse sont parfaitement adaptées pour lui. Il a 3 albums de la collection « à la loupe » des éditions Larousse (mon achat trimestriel chez France Loisirs) et il les voudrait tous. Parfois, je suis impressionnée de ce qu’il sait. Il faut dire qu’il complète ses connaissances en regardant sa nouvelle chaîne préférée : RMC découvertes. L’air de rien, Bear Grylls ou Bill l’exterminateur lui apprennent pas mal de choses !

Chupa est un peu moins sélective que T-Biscuit, mais elle aussi veut tout savoir sur tout tout tout. Elle aussi voudrait tous les albums des collections documentaires de toutes les éditions. (J’ai oublié de leur dire que chez leur Manou, il y a 2 encyclopédies complètes …)

Du coup, plutôt que de lui offrir un roman Girly, pour lui faire plaisir, je lui ai acheté « 365 questions réponses sur le monde qui t’entoure ». Encore un truc déniché chez France Loisirs. Ce sont des questions courtes et simples du genre « Les hirondelles font-elles le printemps? » avec des réponses courtes et simples. Bref parfait ! Quoique, ça manque d’images pour expliquer tout ça …

Alors pour les plus grands sujets, Chupa a Pourquoi ? Encyclo des grandes questions* des éditions Fleurus : un gros livre très instructif. Lire la suite de à proposLectures de Curieuse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Derniers Jours d’école

Les derniers jours d’école, c’est en ce moment. Ils sont un peu particulier ces 2 derniers jours. Les bulletins ont été donnés, signés et rendus, chacun sait s’il a fait une bonne année scolaire ou non, s’il passe dans la classe supérieur et durant ces 2 derniers jours d’école, il est permis de jouer plutôt que de travailler.

Un air de vacances avant les vacances. D’ailleurs, certains sont déjà partis.

Dans les classes de primaire de mes grands doudoux, les places attribuées par la maîtresse ont vu leur validité se périmer et chacun a pu s’asseoir à côté de son meilleur copain ou sa meilleure copine.  Je vous dirais que tout n’est pas merveilleux dans le meilleur des mondes puisque les tables d’écoliers ne comptent que 2 places et que Chupa fait partie d’un trio de copines, ce qui pose très souvent problème. Dans le trio, évidemment, elles sont 2 à se disputer les faveurs de la même fille (qui n’est pas Chupa). Chupa n’a pas eu le privilège d’être assise à côté de celle qu’elle considère comme sa meilleure amie et donc, elle boude.

T-Biscuit, lui, est heureux d’être à côté de son copain d’école, mais il trouve ces 2 jours totalement inutiles et préférerait les passer à la maison. Ce matin, il a tout de même pu dessiner sur le grand tableau vert de la maîtresse. Il a dessiné un grand blanc (What else) et il était fier de nous confier que tout le monde l’avait complimenté pour son beau dessin.

Durant ces derniers jours d’école, les jeux de société sont autorisés. Mais les jeux électroniques restent interdits. T-Biscuit a hésité à apporter un jeu mais il a redouté que les autres trouvent son jeu nul et que personne ne veuille jouer avec lui, du coup, il ne l’a pas pris.

Pour le fin d’année où l’on s’amuse avant de se dire au revoir pour 2 mois ou plus quand certains déménagent, plutôt que des jeux de société ou de passer son temps à faire des loom bands, on peut aussi s’amuser avec des activités manuelles, stars des cours de récrée ! Surtout que les récréations seront à rallonges ! Lire la suite de à proposLes Derniers Jours d’école

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un Musée où tout est Permis … sur papier

Depuis qu’elle est toute petite, Chupa est une ruine en cahiers d’activités. Elle adore ça. Surtout quand il est questions d’autocollants, de coloriage et de dessins.

Si elle avait pu, elle m’aurait fait acheter la collection complète de « mes amies à habiller » et même à 8 ans 1/2, elle en voudrait encore. Mais en grandissant, trouver des cahiers d’activités du genre, assez sympa, devient plus compliqué. Parce que les amies à habiller, c’est sympa, mais à 8 ans 1/2, c’est sympa surtout si c’est la version « autour du monde » ou « à travers l’histoire », un peu instructif quoi. Finis les ballerines, les mariées et les fées.

Chupa est très curieuse et elle aime s’instruire en s’amusant.

Puis, elle adore les musées.

A première vue, les musées n’ont rien à voir avec les cahiers d’activités. Sauf que dernièrement, j’ai reçu de la part des éditions Mango un cahier d’activités intitulé : « Mes musées à dessiner« .

Un cahier d’activités sur le thème des musées ! Il allait forcément plaire à Chupa !

Et je ne m’étais pas trompée.

J’ai moi-même feuilleté ce cahier et j’avoue avoir été surprise par la diversité des activités proposées. D’ailleurs, j’aurai bien pris mes crayons de couleur pour le compléter. Entre collage, graphisme, imagination, ce cahier a tout pour plaire.

Pour vous donner un aperçu, voici quelques pages du cahier que Chupa a complété … ou pas.

Lire la suite de à proposUn Musée où tout est Permis … sur papier

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ses p’tits coups de Coeur à feuilleter

Parfois, je m’en veux parce que le soir, je ne lis jamais d’histoires à Chichi. Pourtant à son âge, T-Biscuit et Chupa avaient chacun droit à une histoire chaque soir.

Mais en vérité, je déculpabilise bien quand je demande à Chichi si je peux lui lire un livre et qu’il me répond que je n’ai qu’à attendre qu’il ait fini de le regarder pour le lire. Seule. Parce que ce qu’il préfère mon tout-petit, ce sont les albums jeunesse avec lesquels il peut interagir.

Dans sa petite boîte à livres, il a 3 coups de coeur qu’il aime particulièrement feuilleter en ce moment.

Dans l’ordre de préférence, il y a :

Au fil des quelques pages, on suit les aventures d’une petite boîte jaune sur un déco en noir et blanc. Elle est tantôt en version pop up, tantôt caché, avec des rabats à soulever, tantôt à faire glisser à l’aide de languettes. Lire la suite de à proposSes p’tits coups de Coeur à feuilleter

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les nouvelles Aventures de Microbe et l’Alien { #Ckdo }

Quand mes grands doudoux ont préparé leurs sacs à dos fournis par la mairie, en prévision de leur départ en classe découverte, Chupa a tout de suite su quoi mettre dedans pour occuper ses heures de TGV : sa storio avec des écouteurs et un manga Princesse Kilala. Par contre, pour T-Biscuit, ce fut plus compliqué : la DS est cassée (en 2) et son livre sur les requins était parti avec sa valise ( la seule lecture qui l’intéressait).

Mais il avait oublié que 2 jours plus tôt, nous avions reçu le nouveau tome de la BD de « Les p’tits diables » ! Comme il n’avait pas encore eu le temps de le lire, trop occupé à construire les nouveaux lego Chima qu’il avait eu comme cadeau d’anniversaire, il a trouvé mon idée excellente et a mis la BD dans son sac à dos. Lundi matin, assis sur le trottoir, en attendant le bus, il commençait déjà à la dévorer.

A la maison, « Les p’tits diables » sont bien connus ! Lire la suite de à proposLes nouvelles Aventures de Microbe et l’Alien { #Ckdo }

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment nous avons occupé Chichi pendant les 5h de TGV ?

Quand nous avons annoncé aux grands doudoux que nous partions en croisière pendant les vacances de Pâques, ce qui les a le plus chiffonné, c’était la perspective d’avoir 5h de TGV pour faire Lille-Marseille. Dans leur plus grand malheur, ils vont devoir recommencer d’ici quelques semaines pour leur classe découverte.

A l’aller, notre trajet a été coupé par un changement de train et de gare à Paris, ce qui finalement était bien pour se dégourdir les jambes (même si nous nous étions réveillés à 5h du matin – oui, j’ai du mal à m’en remettre … plus l’habitude).

Au retour, ce fut 5h (ce devait être 4h30 mais le train est resté immobilisé sur la voie environ 20 minutes pour un souci) à la même place dans le même train, avec les mêmes voisins. Mais nous étions à côté de l’espace restauration (avec notre MacDo acheté à la gare), il n’y avait que 2 carrés et 1 duo et nous avions 5 places à nous parmi les 10 places. Bref, nous avions de l’espace (et les toilettes à côté)

Malgré tout, un Chichi de 3 ans, il faut réussir à l’occuper pendant 5h.

Quelques petites voitures, quelques paquets de chips légères, mais aussi un cahier d’activités trop chouette : La Super Fête des Gommettes des éditions Mango jeunesse !

Chichi aime coller des autocollants, même s’il les colle n’importe où et n’importe comment. Donc, quand je lui ai proposé l’activités « gommettes » alors qu’il commençait à détruire le surligneur que notre voisine de TGV lui avait gentiment prêté quand il avait râlé, voyant qu’elle avait prêté des stylos à T-Biscuit et Chupa. Cette gentille jeune maman allait se retrouver avec un fluo vert tout écrabouillé, il fallait que je le sauve d’une mine écrasée.

Tadam ! La super fête des gommettes a eu l’effet que j’attendais. Chichi a adoré.

Lire la suite de à proposComment nous avons occupé Chichi pendant les 5h de TGV ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un Bonbek qui se feuillette

Mes 2 grands doudoux grandissent et trouver un magazine intéressant qui leur plaît vraiment se complique. Quoique, avec T-Biscuit, c’est simple, seuls les magazines de basketball lui plaisent.

Par contre, Chupa, c’est différent.

Petite, elle était abonnée à « Histoires pour les petits » et elle adorait les feuilleter pour les illustrations, mais aussi que je lui raconte, chaque soir, les belles histoires que chaque numéro contenait.

Aujourd’hui, elle peut être satisfaite d’une magazine Monster High, mais je trouve le contenu très creux.

Bref pour leur tranche d’âge, à part si les enfants sont passionnés par les animaux ou par la science, il est difficile de trouver un joli magazine.

Dernièrement, dans ma boîte aux lettres, j’ai trouvé un magazine destiné aux 6-10 ans portant le doux nom de Bonbek.

Lire la suite de à proposUn Bonbek qui se feuillette

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sa Boîte à Livres Tidy Books { Ckdo }

Quelques semaines avant les 3 ans de Chichi, à l’époque où je constituais une wishlist pour son anniversaire, je regardais avec attention les petites bibliothèques discrètes, appelées également boîtes à livres, pour y ranger les albums jeunesse de mon tout-petit, à portée de main.

Le hasard a fait que Johanne m’a contacté au même moment pour me présenter les bibliothèques TidyBooks. La particularité de ces bibliothèques est qu’elles sont parfaitement adaptées aux tout-petits de maternelle. Le choix des livres leur est facilité puisqu’ils voient directement la couverture de l’album plutôt que sa tranche. Pour des petits qui ne savent pas encore lire, cela est beaucoup plus pratique. Ils peuvent alors choisir l’illustration qui leur plaira le plus sans sortir tous les livres de la bibliothèque.

TidyBooks propose des bibliothèques toutes plates et en hauteur, mais pas immenses non plus, pour que les enfants puissent accéder à leurs livres, et des boîtes à livres, à poser sur le sol ou sur un meuble. C’est une maman qui les a imaginées pour ses enfants.

Le prix des bibliothèques peut paraître plus élevé que d’autres dans le commerce, mais il faut savoir que les bibliothèques pour enfants TidyBooks sont garanties 5 ans et qu’elles sont fabriquées à petite échelle et quasiment à la main. De plus, les créateurs ont choisi de vernir les produits avec une laque à l’eau, sans solvant toxique, qui respecte l’environnement et les utilisateurs. Les temps de séchage sont donc plus longs. Le bois utilisé est certifié FSC. Il provient de forêt gérées durablement.

A peine montée et remplie de livres, Chichi avait déjà adopté sa nouvelle boîte à livres.

Depuis les travaux dans le séjour, il n’y a plus beaucoup de jouets, mais il y a la boîte à livres. Elle se fond parfaitement avec la déco et lui apprend à feuilleter ses livres préférés de façon autonome. Et quand Chichi sera un peu plus grand, nous pourrons lui apprendre l’heure grâce à l’horloge amovible accrochée sur le côté.

Avant, la boîte à livres du salon, c’était ça  …

boite a livres 1

Maintenant, c’est comme cela …

Lire la suite de à proposSa Boîte à Livres Tidy Books { Ckdo }

Rendez-vous sur Hellocoton !

Son album avec Minou*

* esprits pervers, passez votre chemin

Chaque enfant a une relation différente avec ses grands-parents. Je ne peux pas dire que j’étais très proche des miens, néanmoins, j’ai tout de même quelques bons souvenirs que je garde précieusement dans ma mémoire, comme de petits trésors.

Chupa adore ses grands-parents. Plus encore ses mamies. Elle a d’ailleurs une relation assez forte avec ma maman, qui se fait appeler Manou par ses petits enfants, mais que Chupa surnomme affectueusement Minou. Elle aime la voir et passer du temps avec elle. Quand elle la voit, je pense qu’elle la saoule autant que moi avec son flot de paroles.

Se construire des souvenirs avec ses grands-parents est quelque chose d’assez magique, mais c’est encore plus magique quand cela est enrichissant et dans le partage.

Quand j’ai reçu « Mon album avec mamie » des éditions Eyrolles jeunesse, Chupa se l’ait aussitôt approprié et l’a feuilleté avec engouement. Cela tombait bien car je pensais justement qu’il était parfait pour elle et je l’imaginais déjà le remplir avec ma maman, sa Minou.

Elle n’a pas oublié son album en préparant son sac pour aller passer 1 nuit chez mes parents.

A peine arrivée, Chupa a invité sa mamie à le remplir avec elle pour tout savoir de son enfance, de sa vie, mais aussi de sa réaction à la naissance de sa 2ème petite fille.

L’album n’est pas encore complété entièrement. Manou doit fouiller un peu dans sa mémoire pour répondre à toutes les questions. Puis elle doit également imprimer quelques photos pour donner encore plus de vie à cet album.

Lire la suite de à proposSon album avec Minou*

Rendez-vous sur Hellocoton !

Celle qui changeait d’avis concernant les Ebooks

J’étais de celles qui disent que rien ne remplacera jamais l’effet du papier sous les doigts, qu’un roman ne peut avoir la même saveur sous forme électronique qu’en papier.

J’avais sûrement dit que jamais je ne céderai aux romans électroniques, les ebooks. De tout mon coeur, je voulais continuer à toucher du papier. Même si ces dernières années, j’ai beaucoup trop négligé la lecture alors que j’aime plus que tout m’évader à travers un roman, j’ai continué à agrandir ma bibliothèque, dans l’espoir de lire tous ces livres un jour ou l’autre.

Puis, plus que tout, j’ai souhaité lire la saga Hunger Games. Revivre chacun des instants vu à l’écran dans ma tête, avec mon imagination, puis en apprendre plus aussi. Plus de détails car les adaptations ne disent jamais tout. Et la suite. Je veux connaître la fin de l’histoire, sans devoir attendre le film sur Grand écran.

Mais je n’avais pas le budget pour acheter les 3 livres. Ni la patience d’attendre pour aller m’inscrire à la bibliothèque et avec un peu de chance les trouver.

J’étais tellement impatiente que, quand on me les a gentiment proposé en ebook, j’ai dit oui.

Mon téléphone tablette Samsung Galaxy Mega contient l’appli Google Play Livres et avec son écran 6.3, il a presque la taille d’un livre de poche. Jusque là, je n’y connaissais rien en format ebook et j’entendais souvent parler de kindle, mais dans mon cas, mon téléphone tablette lit les formats epub.

Je n’ai pas perdu de temps pour me mettre à la lecture et contre toute attente, je crois que j’aime beaucoup lire en format ebook. J’en suis la première surprise. Mais …

Lire la suite de à proposCelle qui changeait d’avis concernant les Ebooks

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’Architecture vue par Basile Plumagile, le livre de chevet de ma Fille

 

Un album jeunesse dont le héros est un pigeon voyageur, avec un papa colombophile, je ne pouvais passer à côté !

Puis le thème : l’architecture des grands monuments internationaux vu par les pigeons, ces volatiles pas toujours voyageurs mais souvent ramiers, qui les habitent, je le trouvais chouette et surtout très intéressant pour Chupa, ma petite curieuse qui aime savoir.

Grâce aux éditions Phaidon, ma grande fille a trouvé « L’architecture vue par les pigeons– par Basile Plumagile » au pied du sapin. Cet album jeunesse très bien fait et joli à regarder est rapidement devenu son livre de chevet (même si techniquement, elle n’a pas de chevet).

Après l’avoir feuilleté plusieurs jours d’affilés, Chupa a aimé partagé avec moi ses coups de coeur dans le livre. Par exemple, elle a appris que le Big Ben est la plus petite tour. Quant à moi, je fus étonnée de la hauteur de la plus haute tour au Monde.

Avec elle, j’ai aimé découvrir les petits noms donnés aux édifices les plus connus. Ainsi, la grande muraille de Chine est le grand serpent et le Taj Mahal est le palais aux fantômes et cela a un peu fait peur à Chupa. Oui, les fantômes, elle n’aime pas trop, même si elle adore regarder « Ghost Whisperer » en tremblant.

Bref, avec Basile, elle ne s’est pas ennuyée et elle s’est instruite !

Lire la suite de à proposL’Architecture vue par Basile Plumagile, le livre de chevet de ma Fille

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lecture d’été pas vraiment Légère

Avant de partir en vacances, j’ai hésité … prendre ou ne pas prendre les quelques livres de pédagogie enfantine posés à côté de mon lit, afin de pouvoir entrer au cœur des émotions de mon grand bébé. Puis finalement, j’ai estimé que mon petit garçon était assez facile à comprendre. C’est surtout sa maman qui de temps en temps est fatiguée de faire des efforts pour réagir comme il faut, de manière « consciente ».

Après une légère hésitation, dans la valise, j’ai mis « Il faut qu’on parle de Kevin », un livre offert à l’occasion de mon anniversaire par l’une de mes amies. Il était sur ma wishlist amazon depuis un moment déjà. J’aurai pu prendre « L’enchanteur », le livre que je n’ai pas fini l’été dernier et dont l’histoire me plaisait beaucoup ou « 17 lunes », pour connaître la suite de 16 lunes, commencé en roman puis fini en film. Mais j’ai préféré prendre ce pavé de 600 pages afin d’être certaine qu’il soit assez gros pour 2 semaines de vacances.

Je l’ai avalé en 1 semaine, tellement absorbée par l’histoire. Une histoire bien plus percutante que tous les livres de pédagogie ou psychologie enfantine que j’aurai pu emporter.

« Il faut qu’on parle de Kevin ». Ma mère, ancienne institutrice, m’a toujours dit que les Kevin étaient des p’tits durs, des intrépides. Le Kevin de l’histoire est un meurtrier. Avant de devenir ce tueur, Kevin pourrait être qualifié de « sale gosse ». Mais Eva, sa mère voit bien pire en lui alors que son père trouvera toujours un moyen de l’excuser et de ne pas le punir. Kevin est fascinant, jusqu’à en être attachant, malgré l’horreur de ce qu’il fait subir à son entourage.

Lire la suite de à proposLecture d’été pas vraiment Légère

Rendez-vous sur Hellocoton !