La passion retrouvée des Dinos*

Le jour où Chichi m’a fait des petits yeux de chat potté pour avoir des dinosaures et des livres de la collection “Le Monde des dinosaures”, j’ai profité de l’offre découverte qui me poursuivait partout sur internet par la magie de criteo. Je m’étais dit que je résilierai avant de recevoir les numéros suivants de la […]

La course des Parents

La plupart du temps, je suis chez moi [ même le facteur me l’a fait remarqué ce matin quand je suis rentrée après avoir emmené les doudoux à l’école et qu’il attendait avec un colis … il a dit “D’habitude, vous êtes toujours là” ]. Je suis aussi souvent interrompue dans ce que je fais ou […]

Là où il est encore Question d’écart d’âge entre les Enfants

J’ai visionné une vidéo sur le profil facebook de maviedemère dans laquelle, très furtivement, on découvrait ses 2 fils jouant ensemble. Cette micro scène a fait remonter en moi le souvenir de T-Biscuit et Chupa, aux mêmes âges, jouant constamment ensemble. Ne supportant pas de jouer dans leur chambre, sauf Chupa qui s’enfermait parfois dans la […]

On m’a échangé mon Chichi

Pendant nos vacances en Tunisie, je me suis souvent demandée si on n’avait pas échangé mon Chichi avec un autre petit garçon au même visage. Ou bien peut-être avait-il été enlevé par des extra-terrestres comme les pin’s de Marjoliemaman (je ne retrouve pas le billet où elle avait évoqué cette éventualité), sauf que dans mon […]

Retrouver le Bon Rythme

Comme je vous l’écrivais dans un billet précédent, pendant nos 3 semaines de vacances en Tunisie, le rythme n’était absolument pas le même qu’à la maison. Là-bas, la vie est plus nocturne que diurne. Du coup, en rentrant, c’était un peu la catastrophe niveau heure de coucher des doudoux. Cela nous a pris 2 semaines […]

Tutune fois …

Mon tout-petit change régulièrement de lecture fétiche avant de dormir.  En ce moment, il veut voyager à  travers l’espace avec le très original album d’Hervé Tullet ” Jeux dans le noir“. L’absence de texte m’oblige à  imaginer une histoire avec la fusée qui parcourt l’univers. Quand j’ai fini, généralement, je dois recommencer au moins 2 […]

Fouilles ArchéoloBriques

J’avais ce regard fière de la maman qui admire son tout-petit jouer seul. J’étais cette maman qui se fait discrète pour ne pas bloquer sa créativité et son imagination. J’étais heureuse qu’il ait ressorti son bac de DUPLO et qu’il imagine des constructions. Il avait mis les petites fleurs DUPLO les unes sur les autres, […]

La peur d’être seul dans sa chambre

Après une période de mieux, la mise au lit de Chichi est à nouveau épuisante pour moi. La solution de facilité est de le laisser jouer seul dans son lit, mais nous trouvons que c’est une mauvaise solution, surtout quand il joue à la mobigo jusqu’à pas d’heure … Surtout qu’une fois qu’il a fini, il m’appelle tout de même.

Chichi a peur de dormir seul. Pourtant, sa porte et celle de T-Biscuit restent ouvertes toute la nuit, ainsi qu’une lumière. C’est comme s’ils étaient ensemble. Seul un mur les sépare.

Il est dans cette période où tout lui fait peur dans sa chambre. J’ai du retirer son mobile chevalier. Par contre, pour la fenêtre, je ne peux rien faire à part peut-être y mettre un rideau, chose manquante à ce jour.

Je me souviens que T-Biscuit était pareil au même âge. Il avait peur de la photo d’un caneton jaune accroché dans un cadre sur son mur, il avait peur des poignées de porte de son armoire, de ses jouets dans la pénombre, de se qui se cachait derrière son rideau …

Je donne des billes de stramonium à Chichi, mais cela ne l’aide pas à s’endormir vite. Je voudrais lui donner du rescue nuit mais je n’ai que la version spray et il panique quand je veux lui en mettre dans la bouche. C’est comme si je le punissais au lieu de l’aider.

Lundi soir, l’orage grondait et la pluie battait sur les vitres. Chichi m’a appelé parce qu’il avait peur et il m’a dit :

” Maman, il y a un Ouii-Bou (ou WiiBoo) qui fait du bruit loin dehors et il me fait peur …

– Ah bon ? Et il fait quoi comme bruit ?

– Il fait Hou-Hou-Hiii et j’ai peur”

Lire la suite de à proposLa peur d’être seul dans sa chambre

Je veux comme je veux !

Arf, mon tout-petit de 4 ans me donne parfois du fil à retordre et je pense qu’il n’y a pas qu’avec moi qu’il soit parfois têtu …

Lundi soir, par exemple, je l’ai retrouvé boudeur et très en colère à la sortie de ce qu’ils appellent en maternelle “le club”. Le club, c’est juste le petit nom facile à retenir donné aux TAPs. Le lundi pourtant, en ce moment, il a “relaxation”. Mais étrangement, ce sont les soirs où les tout-petits ont eu relaxation au club qu’ils sont le plus énervés.

Bref, Chichi était en colère et exprimait sa colère en étant agressif avec moi sans me dire ce qui le chiffonnait ainsi.

J’ai tout de même réussi à lui tirer les vers du nez.

L’animateur n’avait pas laissé Chichi dézipper le petit gilet sans manches accroché dans sa parka de printemps et je le sais, Chichi a un souci avec l’autorité et les refus. Je l’imaginais bien avec son regard noir balancer à l’animateur un :

“Je veux comme je veux !”

C’est sa réplique du moment.

Au lieu de dire “je fais ce que je veux”, il crie “Je veux comme je veux !”. Et quand il est décidé, difficile de le faire changer d’avis tellement il est buté. Il voudrait décider de tout et qu’on suive ses envies sans broncher.

Je lui demande d’arrêter de maltraiter mes tulipes qu’il tente de déchiqueter parce qu’il est en colère contre moi et il me répond :

“Je veux comme je veux !”

 Il est parfois compliqué de rester calme et bienveillante.

Puis parfois, il s’énerve parce que je ne comprends pas ce qu’il me demande. Comme quand il me dit que je lui ai promis un truc pour les pieds, mais quel truc pour les pieds, mystère !

Parce exemple, pas plus tard que ce matin, il me dit : Lire la suite de à proposJe veux comme je veux !

Je n’aurais pas du être si confiante pour son Bilan des 4 ans

Il y a 5 ans, j’avais stressé la veille du bilan des 4 ans (1/2) de Chupa en PMI, à l’idée de toutes les bêtises qu’elle pourrait sortir.

Pour celui de Chichi, j’étais surtout soulagée de lui éviter 1/2 journée de décloisonnement à l’école, chose qui le faisait terriblement angoisser. Je ne m’attendais à rien de particulier. Je pensais que le fait que je sois là suffirait à ce que mon tout-petit soit en confiance.

Au début, nous avons longuement patienté dans la grande salle d’attente. J’ai hésité à y entrer car la lumière était éteinte, mais ne me voyant pas attendre assise sur un fauteuil pour prise de sang à côté des tables à langer, j’ai osé allumer la lumière, laissant découvrir un mini toboggan en plastique derrière un tapis de sol, et de multiples jouets faisant de Chichi un petit garçon heureux d’attendre.

Finalement, 30 minutes plus tard, alors que je commençais à désespérer, une porte s’est ouverte : un papa et sa fille sont sortis d’une pièce dans laquelle se trouvait une infirmière.

Ce fut le tour de Chichi. Sauf que Chichi ne voulait rien faire d’autre que se cacher derrière ma chaise (ou sous ma chaise), les doigts dans la bouche.

Je me suis demandée un instant pourquoi j’avais été si confiante pour cet “entretien”. J’avais du oublié que dans son carnet de santé, il est écrit à plusieurs reprise “examen impossible ce jour là. Il a trop peur“, pour de simples visites de routine.

L’infirmière se présente puis pose quelques questions à mon tout-petit …

“Dis-moi, est ce que tu as des frères et soeurs ?

– Euh … En fait, je n’ai qu’un frère, c’est A.”

Lire la suite de à proposJe n’aurais pas du être si confiante pour son Bilan des 4 ans

Pourquoi as-tu peur mon tout-petit ?

Chaque soir, avant d’aller dormir, Chichi me demande s’il y aura école le lendemain.

Quand je lui annonce que non, il n’y a pas école demain, c’est comme si je lui annonçais la plus douce des nouvelles, comme si je lui faisais le plus doux des cadeaux. Ses yeux pétillent, il devient souriant et déclare qu’il aime quand il n’y a pas école.

Il a encore un peu de mal à se repérer dans le temps. Il sait que le mardi et le jeudi, il va à la cantine et que le samedi, il n’y a école que le matin, mais comme je n’ai pas confectionné le calendrier que je pensais fabriquer, il ne sait pas réellement quand nous sommes mardi, jeudi ou samedi. Du coup, chaque lundi, vendredi et samedi midi, il me demande s’il y a encore école et s’il va aller au dortoir.

Avant quand je répondais à mon tout-petit qu’il y avait école le lendemain, il me demandait avec quelle maîtresse parce qu’il a une légère préférence entre les 2. Mais depuis quelques jours, il se met à pleurer. A pleurer très fort. Il nous supplie de ne pas aller en récréation. Il me raconte que la maman de L.J est venue la chercher avant la récréation donc je peux aussi venir le chercher. Sauf que L.J allait chez l’orthophoniste, elle ne fuyait pas sa phobie de la cour.

J’essaie toujours d’identifier les soucis de mes enfants par le dialogue. J’en tentais de comprendre pourquoi soudainement Chichi ne voulait plus aller en récréation. Il m’a parlé de grands qui le poussent et le font tomber. Pourtant, j’ai du mal à valider cette version. MrRéglisse a pu jouer les petites souris et l’a vu s’amuser, rire et courir dans la cour. Quand il revient avec un bobo au genou, généralement il me dit qu’il est tombé tout seul et quand c’est un de ses copains qui l’a poussé, il le dit. Là, les “grands” n’ont pas de prénom et ne sont pas identifiables.

Il a fini par me dire que ses copains jouent dans l’espace vert, là où il y a encore de nombreux restes de feuilles mortes. Ils se jettent des feuilles sur la tête. Au porte-manteaux, je vois souvent des manteaux recouverts de petits bouts de feuilles mortes. Chichi ne veut pas de feuilles dans les cheveux car il a peur que je doive lui laver les cheveux. Il panique quand je lui lave les cheveux. On dirait que je le torture à chaque fois alors pour être honnête, je ne lui lave pas plus d’une fois par semaine. A son âge, il reste doux et soyeux malgré tout.

J’ai fini par lui dire qu’il n’avait rien à craindre, que je ne lui laverai pas les cheveux même s’il avait des feuilles, que je frotterai ses cheveux et les peignerai. Cela a semblait le convaincre.

Mais cette semaine, l’école travaille sur le thème des voyages et par groupe, les élèves vont dans d’autres classes faire des ateliers. Chichi ne veut pas aller dans les autres classes et il pleure, il tremble, il panique. Lire la suite de à proposPourquoi as-tu peur mon tout-petit ?

Sa vie en slip

nivea-tale

Quand T-Biscuit avait 4 ans, je me souviens que chaque matin, c’était la galère pour lui enfiler une paire de chaussettes. Il trouvait constamment que quelque chose le gênait à l’intérieur. Il fallait lui enlever et les remettre minimum 3 fois alors que nous étions déjà en retard pour l’école.

Chupa, elle, tentait de choisir sa tenue elle-même, de mettre une petite robe d’été en plein hiver et d’associer des carreaux à des rayures.

Heureusement tout cela leur est passé.

Chupa fait très attention à assortir sa tenue et à ce qu’elle soit “classe”. Elle aime se sentir bien habillée.

T-Biscuit met désormais ses chaussettes n’importe comment et ne râle plus jamais. Encore plus fort, le week-end dernier, suite à une inattention de sa part, il s’est retrouvé sans chaussettes : ses chaussettes étant toutes parties avec la valise dans une navette vers le service de bagages Disney Express. Par chance, il restait 1 paire de chaussettes de Chichi en trop, en taille 24-27. T-Biscuit a passé la journée avec des chaussettes spiderman en 24-27 aux pieds et sans râler !

Je n’arrive pas à me rappeler quand cela a débuté, mais un jour, Chichi a commencé à dire :

“Mon pantalon m’embête !”

Et à le retirer dès la porte de la maison passée.

En fait, quand on rentre, quelque soit le jour ou le moment de la journée, Chichi enlève son manteau, le jette, puis enlève ses chaussures, les balancent et retire son pantalon. Heureusement, il ne fait cela qu’à la maison (bien qu’il ait tenté de le faire chez mes parents). Lire la suite de à proposSa vie en slip

4 ans

2015-03-11 11.33.02

Mon tout-petit, mon petit dernier,  est encore beaucoup porté dans mes bras malgré ses 18kg, mais je ne trouve aucune raison de lui dire non. Seul T-Biscuit n’a pas connu ce privilège aussi longtemps. Est-ce pour cela qu’il me paraissait plus grand  ?

Je me demande comment à l’école, il supporte de garder son pantalon toute la matinée, parce qu’à la maison, au bout d’à peine 10 minutes, je l’entends râler sur son pantalon qui le gêne. Il passe sa vie en slip à la maison. Heureusement pour la sieste à  l’école,  il peut le retirer.

Quand Chichi vient me voir pour me dire, les yeux brillants,  qu’il n’a pas fait de bêtises ou qu’il me demande de ne pas aller dans sa chambre,  je sais immédiatement qu’il a fait une chose qu’il considère comme une bêtise. Je m’attends toujours au pire.

Il a suffi de 3 dodos chez mes parents pour que mon tout-petit oublie tous ses rituels d’avant dodo. Maintenant, pouf, je le pose dans son lit et je peux presque partir immédiatement. Presque.  La prochaine fois qu’il recommence à  instaurer un rituel,  je l’envoie chez mes parents à  nouveau!

Après quelques infidélités, Ratou petit Panda Roux est redevenu son doudou chouchou.

Quand il veut un parapluie, il me demande un barati. Quand il veut un cornichon, il demande un coron. Quand il veut une pom’pote,  il demande une polpot …

Il aime beaucoup aller au cinéma et dernièrement,  il a vu “la nuit au musée 3”. En voyant le tricératops du musée d’histoire naturelle de Londres, il s’est écrié :  Lire la suite de à propos4 ans

Les âneries de Chichi nous rendent tous chokott

2015-03-06 14.06.11

Hier, quand MrRéglisse a découvert la nouvelle oeuvre d’art de Chichi sur un des murs du pallier, mais également dans notre chambre, il avait un peu la tête du bonhomme rouge, le chokott de la colère. Notre tout-petit, lui, a directement articulé son petit “Pardon papa” et avait la tête du chokott jaune, celui exprimant la honte.

Pourtant, je mettrai ma main à couper que pendant l’exécution de son dessin, il arborait le visage du chokott orange, celui de la joie.

Quant à moi, le jour où Chichi m’a devancé dans sa chambre avec un large sourire, me demandant :

“Tu n’as pas regardé mon placard ?”

Sur le coup, j’ai juste répondu non. Puis je me suis souvenue rapidement qu’avec mon Chichi, ce genre de question n’est jamais anodine. Alors je suis devenue suspicieuse, très suspicieuse. J’ai ouvert le placard et j’y ai découvert tous les tubes de billes homéopathiques, ceux qui étaient rangés bien en hauteur dans l’armoire à pharmacie dont nous n’enlevions pas la clé car trop haute pour que notre tout-petit l’atteigne.

Il avait été plus malin que nous. Il avait glissé le panier à linge sale en bois sous l’armoire à pharmacie et l’avait escaladé afin d’atteindre la clé de l’armoire à pharmacie.

Je ne sais combien de petites billes sucrées il avait avalé. Il m’a dit 2. Néanmoins j’avais la tête du chokott vert de peur et Chichi celle du chokott de la honte.

Depuis, j’ai fermé l’armoire à pharmacie à clé et retiré la clé. Lire la suite de à proposLes âneries de Chichi nous rendent tous chokott