La Vie Douce et Piquante { Sem 36 * 2014 }

img1410163259051

L’événement de la semaine dernière fut sans aucun doute la rentrée des classes. Une nouvelle rentrée en Petite Section pour Chichi avec, cette année, des journées complètes, bien que pour le moment, je me demande si l’après-midi a une réelle utilité étant donné qu’il y a la sieste, la récrée, puis les 45 minutes de nouvelles activités périscolaires qui sont pour le moment des jeux. Malgré tout, Chichi semble préférer l’après-midi et la compagnie des animateurs que celle de sa maîtresse.

Le jour de la rentrée, Chichi n’a pas pleuré le matin. Par contre, il a pleuré l’après-midi, non préparé à une piquante séparation aussi brutale. Tous les autres jours, il a pleuré le matin, mais pas l’après-midi. L’après-midi, il court très vite jusqu’à sa classe, me laissant dans le hall, pour échapper aux Atsem. En gros, des arrivées à l’école parfois douces, parfois piquantes.

Il dit ne pas vouloir dormir alors il parle à son doudou. Et parfois les paupières se ferment doucement.

J’ai découvert les douces et calmes journées sans enfant. Enfin presque, puisque le midi, j’en récupère 2 ou 3. Mais l’après-midi sans Chichi, c’est une grande nouveauté et c’est assez troublant. Je me suis retrouvée un peu toute bête et j’ai presque attendu avec impatience l’heure de récupérer mes doudoux. Bien évidemment, à peine récupérés, je les trouvais déjà trop piquants à se chamailler pour un oui ou pour un non.

Les piquants réveils à 7h30, samedi compris, font que j’ai plus que jamais besoin de ma douce pause sucrée de l’après-midi pour combattre la fatigue, surtout que j’ai eu de piquantes insomnies post- pleine lune. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ne me prends pas par la Main

20140905_120039

J’écoute mes enfants. Beaucoup. Pas toujours assez pour eux.

Comme je les écoute, je pense les connaître très bien. Pas parfaitement. Mais je pense que je les comprends mieux que MrRéglisse, même si nous ne sommes pas toujours d’accord et que lui aussi pense très bien les connaître. Néanmoins, je prends toujours son avis en considération. Puis je peux toujours me tromper.

Je vois et je sais quand ils ne vont pas bien. D’ailleurs, je ne lâche jamais prise, jusqu’à ce qu’ils finissent par m’avouer ce qu’il ne va pas.

Je suis assez contente de savoir qu’ils n’ont pas peur de me parler, même si parfois, il y a des choses que j’aimerai ne pas entendre, même si parfois, ils me parlent un peu comme si j’étais leur copine.

Comme Chichi n’a que 3 ans 1/2 et qu’il parle bien que depuis 1 an environ, je dirai que j’apprends à le connaître. Son caractère évolue. Le petit garçon qu’il devient est différent du bébé qu’il était. L’école l’a transformé.

Je l’observe, j’observe ses réactions, je tente de mettre le doigt sur ce qu’il attend du monde qui l’entoure, de ce qu’il a besoin pour que ce soit plus facile.

L’école est une usine à règles.

Je vous l’ai déjà dit, Chichi a du mal avec l’autorité.

Hier soir, je l’ai vu. Quand l’Atsem a posé sa main sur sa tête pour l’empêcher de venir vers moi parce qu’il y avait encore 2 parents devant, son visage s’est fermé. Le petit garçon souriant est soudainement devenu sombre. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Inégalité Père-Mère : Je crie à l’Injustice

20140830_185821

( … enfin ça se passe comme ça chez moi côté inégalités, pas chez tout le monde … )

Un jour, je me suis mise à hurler à mes enfants que oui, au final, tout était de ma faute. Tout. Tout. TOUT. J’en avais assez de leurs plaintes, de leurs reproches, de leurs disputes. J’avais l’impression d’avoir enfanté les enfants les plus ingrats de la Terre, ceux qui oublient en un battement de cils tous les efforts que tu as fait avant pour tenter de les rendre heureux, ceux qui te disent qu’ils s’en fichent de comment était ton enfance puisqu’ils ne sont pas toi et qu’on n’est pas à la même époque.

Bref, j’ai connu un de ses moments de ras le bol. J’ai trouvé une explication à tous leurs maux en disant que oui, si c’était comme ça, c’était ma faute, qu’à un moment ou un autre, c’est moi qui avait fait une erreur, que je portais le poids de tout.

Au fond, je n’en pensais pas un mot. Bon ok, j’en pensais 1 ou 2. Ou tout en fait, parce que c’est bien connu, les mamans sont les reines de la culpabilité … Mais j’avais surtout envie de les faire réagir, qu’ils comprennent qu’ils ne peuvent pas se plaindre tout le temps de la sorte.  Je crois que je ne suis pas très douée avec la communication bienveillante … En plus, je crois qu’il n’y a même pas eu d’électro-choc dans leurs petits corps suite à mes mots.

Pour Chichi, c’est différent, il n’a que 3 ans 1/2, mais les grands peuvent commencer à entendre la vérité sans détours, sans enrobage doux et sucré, sans que je me sente comme un imposteur débitant des paroles mielleuses. Puis il parait qu’il vaut mieux dire la vérité aux enfants. Sauf que parfois ma vérité est peut-être trop brute quand je suis très énervée.

Si je crie à l’injustice, c’est parce que mes doudoux ne sont pas pareils avec leur papa. Ils n’osent pas se plaindre des mêmes choses. MrRéglisse dira que je ne suis pas assez ferme avec eux. Je résiste peu et mal à leurs yeux de chats pottés.

Voyez-vous, depuis sa naissance, c’est moi qui chaque soir, mets Chichi au lit. Si vous me suivez depuis 3 ans 1/2, vous avez du voir qu’avec lui, ça va, ça vient. Il y a des périodes simples et d’autres compliquées.

Dernièrement, il y a eu la suppression totale de la tutute. Puis il y a eu les vacances aussi. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Chichi-et-ratou-friandise

Cette semaine, Chichi a dit … #7

Cette semaine, Chichi a dit …

 » Maman, ze peux avoir un yayout au sucé ? « 

Drôle de saveur pour un yaourt … Il voulait surtout un yaourt à sucer.

 » Maman, ze peux avoir une glace pour faire caca ? « 

Voilà ce qui arrive quand on dit à son fils que s’il croque un Yéti (Mr Freeze) de plus, il aura mal au ventre et fera beaucoup caca … Les Yéti sont désormais des glaces pour faire caca. Tous les moyens sont bons pour mon tout-petit pour se faire comprendre.

 » Maman, ze veux voir Harry Potter en bouchon vert ? « 

Quand Chichi se mélange les pinceaux, ça donne des phrases improbables. Il pensait sûrement à Harry, le copain de Peter Parker, vous savez, Spiderman, et au bouffon vert. Parce que Harry Potter en bouchon vert, je ne le trouverais jamais sur le replay.

spiderman noir et un yeti

Si vous avez des frian-Dises à partager, n’hésitez pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’espère qu’ils aimeront l’école

rentree-2014

Enfant, je crois que je ne me suis jamais posée la question de savoir si j’aimais ou n’aimais pas l’école. Je crois qu’il était impensable pour moi de ne pas aimer. Ma mère était institutrice dans l’école primaire où j’allais chaque jour. Elle a été ma maîtresse en Grande section, au CP et au CE1 (classe triple niveau) et nous habitions le logement collé à l’école. Chaque jour de l’année, la cour de récréation était mon univers. C’était grisant de pouvoir y jouer sans élève, d’y faire du vélo ou du patins à roulettes en sécurité, comme il était excitant de pouvoir parcourir toutes les classes désertées en fin de journée. Ma mère était bien souvent la dernière à fermer sa classe à clé et la disposition des classes faisait que nous étions obligées de traverser les 2 autres classes pour rentrer chez nous.

J’aimais l’école. Et comme nous ne partions pas en vacances, que je n’allais pas au centre de loisirs et n’avais aucune activité extra-scolaire, il me semble que j’attendais avec impatience l’école.

Le collège a légèrement modifié les choses. J’ai découvert la méchanceté gratuite, moi, la campagnarde naïve, et la puberté … Malgré tout, je crois que j’aimais toujours l’école.

Mes doudoux ne détestent pas l’école, mais je crois qu’ils préfèrent les vacances.

Hier, T-Biscuit et Chupa étaient à la fois impatients, excités et stressés. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Vie Douce et Piquante {sem 35 * 2014}

img1409560909269

La semaine dernière pourrait se résumer à :

« Tu vas où maman ? , me demande Chichi en me voyant toucher mon sac pour en sortir la carte de crédit

- Euh … Nulle part …

- Ah ok, ze viens avec toi ! »

Oui, la semaine dernière a été une semaine de repos total durant laquelle T-Biscuit a pris un plaisir doux et fou à passer ses journées en pyjama. Quant à Chichi, il a pris goût à se promener en slip dans la maison alors que moi je superpose les couches de vêtements.

Nous n’avons rien fait de palpitant jusqu’au week-end.

L’événement le plus excitant de mes journées était l’ouverture de la boîte aux lettres. C’était aussi le plus décevant quand elle était vide. Enfin bref, il y aura un peu de placement produits dans ce billet.

Donc la semaine dernière, Chupa et Chichi, toujours aussi complices ont voulu profiter du beau parcours de voitures que MrRéglisse leur avait dessiné à la tondeuse dans le jardin, sauf qu’il a plu. Beaucoup plu. Et le jardin a peu à peu muté en bouillasse. Ce fut encore pire quand Chichi et Chupa sont sortis, capuches sur la tête, pour rouler dans la gadoue. A certains endroits on ne voyait plus le gazon, juste de la boue. Piquant à voir. Ils rentraient dans un état tel qu’ils filaient direct au bain quelque soit l’heure de la journée.

Le soir, mettre les doudoux au lit était piquant pour moi, mais je vous en reparlerai … Du coup, une fois dans le canapé, je me consolais avec un cône vanille-cookie-chocolat de Picard surgelés pendant que MrRéglisse entretenait son amabilité en mangeant des carottes. Enfin, je crois surtout que c’est pour sa ligne qu’il fait cela . Mais il a tout de même cédé une fois au doux appel du cône Tiramisu de Picard. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
img1409346472355

Un mètre

Mon tout-petit aura bientôt 3 ans 1/2 et mesure désormais 100 centimètres. Il reste grand mais n’est plus si grand par rapport à son âge que quand il était bébé.

Pendant les 8 semaines de vacances, il a pris un peu d’indépendance parce que c’est un grand maintenant.  Mais pas trop. Pour l’indépendance et le fait d’être grand. Parce qu’il a encore parfois beaucoup de mal à être loin de moi, sa maman.

Pourtant, il a appris à aller aux toilettes tout seul, sans réducteur, juste avec un marche pieds. J’apprécie vraiment de ne plus avoir à l’accompagner à chaque fois.  J’angoisse juste à l’idée qu’il oublie volontairement ou non de m’appeler pour la grosse commission.

Il a commencé à choisir ses vêtements seul. Ce qui donne un grand n’importe quoi. Mais ce qu’il préfère est passer sa vie en slip ou en costume de Spiderman. Un coup le côté rouge, un coup le côté noir.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !